Komatsuhime

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Komatsuhime
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
小松姫Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
小松姫Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Fratrie
Conjoint
Enfants
Sanada Nobumasa (d)
Sanada Nobushige (d)
Manhime (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
Tokugawa Ieyasu (parenté nominale)Voir et modifier les données sur Wikidata
Komatuhime 01.jpg

Vue de la sépulture.

Komatsuhime (小松姫?) (1573 - ) est une femme japonaise de la fin de la période Azuchi Momoyama et du début de l'époque d'Edo. Fille de Honda Tadakatsu, elle est adoptée par Tokugawa Ieyasu, avant d'épouser Sanada Nobuyuki. Elle est décrite comme étant très belle et très intelligente[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Komatsuhime est connue dans son enfance sous le nom Inahime (稲姫) ou encore Onei (於小亥). Après avoir été témoins de la prouesse guerrière des Sanada à la bataille d'Ueda, elle et son père sont faits prisonniers. Tokugawa Ieyasu lui-même permet à Komatsuhime d'épouser Sanada Nobuyuki, le fils du seigneur des Sanada.

En 1600, lorsque Nobuyuki est décidé à s'allier avec les Tokugawa, son père Masayuki (qui ne l'avait pas encore fait) se mit en route pour le château d'Ueda, accompagné de son autre fils, le fameux Sanada Yukimura. Les deux hommes s'arrêtent au château de Numata où Komatsuhime gère les affaires. Masayuki lui transmet un message : « Je veux voir mes petits-enfants » et en réponse, la princesse apparait en tenue guerrière en disant « Puisque nous partons pour ce conflit, et bien que vous soyez mon beau-père, je ne peux vous autorisez à rester dans ce château »[1]. Masayuki et Yukimura se réfugie alors au Shōkaku-ji où ils sont surpris de voir Komatsuhime (avec son enfant) arriver peu après, honorant le désir de Masayuki.

Après la bataille de Sekigahara, durant l'exil de Masayuki et Yukimura, elle leur envoya de la nourriture et autres denrées nécessaires.

Komatsuhime est reconnue comme une « bonne épouse, sage mère (ryōsai kenbo 良妻賢母). Elle meurt à Kōnosu dans la province de Musashi (actuelle ville de Kōnosu dans la préfecture de Saitama) à l'âge de 47 ans, alors qu'elle est en route pour l'onsende Kusatsu[2]. Son mari Nobuyuki se lamente de sa mort, disant « la lumière de ma maison s'est éteinte »[2] Sa tombe est présente dans la région et au musée du château d'Ueda, les visiteurs peuvent voir des objets lui ayant appartenu, comme son palanquin.

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Komatsuhime est une inspiration partielle de la princesse Ina dans le roman La Miséricorde des éléments.

Jeu vidéos[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]