Gérard Cornu (homme politique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cornu et Gérard Cornu.
Gérard Cornu
Illustration.
Gérard Cornu en 2009.
Fonctions
Sénateur d'Eure-et-Loir
En fonction depuis le
(19 ans, 8 mois et 18 jours)
Élection
Réélection 21 septembre 2008
28 septembre 2014
Conseiller régional du Centre-Val de Loire
En fonction depuis le
(2 ans, 6 mois et 1 jour)
Élection 13 décembre 2015
Président François Bonneau
Maire de Fontenay-sur-Eure

(25 ans et 18 jours)
Élection 12 mars 1989
Successeur Michel Charpentier
Député de la 1re circonscription
d'Eure-et-Loir

(4 ans et 19 jours)
Prédécesseur Georges Lemoine
Successeur Georges Lemoine
Conseiller général d'Eure-et-Loir
élu dans le Canton de Chartres-Sud-Ouest

(11 ans, 11 mois et 28 jours)
Prédécesseur Raymond Poirier
Successeur Brigitte Santerre
Biographie
Date de naissance (66 ans)
Lieu de naissance Aouste (Ardennes)
Nationalité Française
Parti politique RPR (1993-2002)
UMP (2002-2015)
Les Républicains (depuis 2015)
Profession Opticien-audioprothésiste

Gérard Cornu est un homme politique né le à Aouste (Ardennes).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est opticien-audioprothésiste de profession et membre de l'UMP. Il est d'abord élu en 1989 maire de Fontenay-sur-Eure. Il devient ensuite conseiller général du canton de Chartres-Sud-Ouest qui comprend cette commune. Il est élu en 1993 député de la 1re circonscription d'Eure-et-Loir, dite de Chartres en battant le sortant, ancien ministre et ancien maire de Chartres Georges Lemoine.

Il est néanmoins battu lors des élections législatives de 1997 par le même Georges Lemoine avec 49,18% des voix.

Un an et demi plus tard, il retrouve un mandat au parlement en étant élu sénateur d'Eure-et-Loir le . Il est ensuite réélu en 2008 et 2014.

Entre-temps devenu vice-président du Conseil général d'Eure-et-Loir, il est candidat à sa succession lors des élections cantonales de 2004. Il est néanmoins battu sur son canton de Chartres-Sud-Ouest par la socialiste Brigitte Santerre avec 49,42% des voix.

Il soutient la candidature de Bruno Le Maire à l'élection du président de l'UMP en novembre 2012.

En 2015, il est candidat en troisième position sur la liste menée par Philippe Vigier, candidat de la droite et du centre à la présidence du conseil régional du Centre-Val de Loire. Il est effectivement élu le 13 décembre 2015 au second tour.

Il soutient Bruno Le Maire pour la primaire présidentielle des Républicains de 2016[1]. En septembre 2016, dans le cadre de sa campagne, il est nommé conseiller pour les relations avec les sénateurs, en tandem avec Jean-Paul Emorine[2].

Le 2 mars 2017, dans le cadre de l'affaire Fillon, il renonce à soutenir le candidat LR François Fillon à l'élection présidentielle, avant de revenir sur sa décision quelques jours plus tard[3].

Mandats en cours[modifier | modifier le code]

  • Sénateur d'Eure-et-Loir
  • Vice-Président de Chartres Métropole
  • Conseiller régional du Centre-Val de Loire

Anciens mandats[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]