Saint Fuscien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Fuscien)

Fuscien
Image illustrative de l’article Saint Fuscien
Église de Sains-en-Amiénois, tombeau des martyrs Fuscien, Gentien et Victoric (XIIIe siècle)
Saint
Décès ? 287 / 303 
Saint-Fuscien (Somme)
Nationalité romain
Vénéré à Saint-Fuscien
Vénéré par église catholique romaine
Fête 11 décembre

Fuscien († 303) serait un Romain qui aurait évangélisé la Gaule du nord, en particulier la région d'Ambianorum (Amiens) ; il aurait été martyrisé avec ses compagnons, en 303, sous l'empereur Maximien, avec Victoric d'Amiens et Gentien[1]. Ils sont fêtés ensemble le 11 décembre[2],[3].

Il est reconnu saint et martyr par l'Eglise catholique.

Histoire et tradition[modifier | modifier le code]

On ne connait rien de certain sur ce personnage, faute de source historique. On ne peut donc que s'appuyer sur la tradition catholique pour retracer les différentes étapes de sa vie.

Au IIIe siècle, le chrétien Fuscianus quitta Rome pour aller évangéliser la tribu gauloise des Morins. Cette tribu était située au nord de la civitas des Ambiens. Avec Victoric, Fuscien était de passage en 303 dans le village de Sama (actuellement Sains-en-Amiénois) où ils convertirent Gentien.

À cette période, les chrétiens étaient persécutés. Le [4], les soldats romains décapitèrent Gentien à Sains, puis emmenèrent Fuscien et Victoric dans les bois où ils leur tranchèrent la tête. La légende dit alors que les deux martyrs seraient ensuite revenus à Sains en portant leur tête dans les mains[5],[6].

Culte[modifier | modifier le code]

Au VIe siècle, un prêtre aurait retrouvé le tombeau des trois martyrs qui devint alors un lieu de culte. La vénération du culte de saint Fuscien amena à la fondation, à la fin du VIe siècle, du monastère de Saint-Fuscien-au-Bois, sur le lieu de sa décapitation. Lors des invasions normandes, le monastère fut détruit (859), reconstruit (880) puis détruit à nouveau en 925, Il resta alors en ruine pendant environ deux siècles.

Représentations et fêtes[modifier | modifier le code]

  • La commune de Sains-en-Amienois fêtait les 3 martyrs le (fête des saints engelés). Lors de la fête du village (le premier dimanche qui suit le (saint Pierre/Paul), se déroulait le Pèlerinage des saints martyrs Fuscien, Victoric et Gentien avec un cortège historique où participaient les habitants du village[7].
  • Saint Fuscien est représenté par une statue dans le portail nord de la façade occidentale de la cathédrale d'Amiens (dit portail de Saint Firmin)[8].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Google books
  2. Pedro de Ribadeneyra, Timoléon Vassel de Fautereau, Les vies des saints et fêtes de toute l'année, Volumes 12-13.
  3. Nominis : Saints Victoric, Gentien et Fuscien
  4. Selon la légende, car en fait la date réelle n'est pas connue.
  5. Charles Salmon, « Actes inédits des saints martyrs Fuscien, Victoric et Gentien », in Mémoires de la Société d'archéologie du département de la Somme, Tome XVIII, imprimerie Lemer-Amiens, 1861.
  6. Abbé L. Jaud, « Vie des Saints pour tous les jours de l'année », Tours, Mame, 1950.
  7. Sains-en-Amienois d'hier à aujourd'hui, Comité d'animation, 1985
  8. http://www.mcah.columbia.edu/Mcahweb/facade/xl-2.html - note: Dans le portail de Saint Firmin, il y a deux statues de saints céphalophores à gauche de Saint Firmin qui sont Saint Ache et Saint Acheul tandis que Saint Fuscien est la quatrième statue à droite avec la tête sur les épaules