Fritz Muliar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Fritz Muliar
Fritz Muliar (left) and unknown person.jpg

Fritz Muliar, à gauche, en arrivant sur scène pour quelque épisode de Tatort, série télévisée policière.
Pour le public, il jouait à ce moment Le Guignol, comme souvent. ~1974, Vienne, Autriche.

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 89 ans)
VienneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Distinctions

Fritz Muliar, né à Vienne-Neubau (Autriche) le et mort dans cette ville dans la nuit du 3 au (à 89 ans)[1], est un acteur autrichien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fritz Muliar est un enfant illégitime. Sa mère, Leopoldine Stand, secrétaire auprès de la banque Oesterreichische Kontrollbank AG, se remarie en 1924 avec Mischa Muliar, bijoutier russe de confession juive [2],[3].

Dès l'âge de 16 ans, Fritz Muliar, ayant terminé ses études, débute sa carrière au Neues Wiener Konservatorium (Nouveau conservatoire de Vienne). En 1937, ses premiers spectacles ont lieu au cabaret Stella Kadmon où, après l'annexion de l'Autriche au Reich allemand en 1938, il fut autorisé à jouer des parodies inoffensives. Fritz Muliar a été représentant en produits cosmétiques pour bébés pour subsister (y compris pour la subsistance de sa mère), après que son beau-père ait fui aux Etats-Unis en 1938 pour échapper aux nazis [4],[5].

En 1942, Fritz Muliar passe sept mois d’isolement carcéral pour revendication de l’indépendance de l’Autriche. Il fût condamné à mort, peine qui se soldera finalement par cinq ans d’emprisonnement, puis, en fin de guerre, aux mains des britanniques [6],[7].

En 1946, il rencontre sa future épouse Gretl Doering avec qui il aura son fils Hans, décédé en 1990. Avec sa seconde épouse, Franziska Kalmar, il aura deux fils, Alexandre (1957) et Martin (1959) [8].

En 2016, l’arrondissement de Liesing (23e arrondissement de Vienne) lui consacre la Muliarplatz [9].

Carrière internationale résumé[modifier | modifier le code]

Fritz Muliar est connu pour avoir interprété le rôle de Max Koch dans Rex, chien flic de 1994 à 1998, mais, peut-être plus, pour le rôle principal du Die Abenteuer des braven Soldaten Schwejk (de) (Les Aventures du brave soldat Chvéïk), série télévisée en treize épisodes dirigée par Wolfgang Liebeneiner et diffusée de 1972 à 1976.

Filmographie [10][modifier | modifier le code]

Prix et distinctions [11][modifier | modifier le code]

    • Décoration pour services rendus à la libération de l’Autriche
    • 1969 : Décoration pour services rendus à la province de Vienne [12]
    • Médaille d’honneur de la Société autrichienne de radiodiffusion
    • 1970: Croix d’honneur autrichienne de la science et de l’art
    • 1970 : La Goldener Rathausmann )(distinction de la ville de Vienne)
    • 1975 : Le Titre Professionnel de Professeur (Les Titres Professionnels sont des récompenses de l’'État en Autriche)
    • 1977 L’Ordre du mérite de la République Fédérale d’Allemagne
    • 1978 : La médaille Joseph Kainz pour « Peachum » dans l’Opéra de quatre sous de Bertold Brecht
    • 1983 : Croix d’honneur autrichienne de la science et de l’art
    • 1985 : La Nestroy Ring: La Johann-Nestroy-Ring est décernée chaque année par la ville de Vienne (jusqu'en 1999) aux personnes ayant rendu des services exceptionnels à la ville [13]
    • 1985 : Le titre Kammerschauspiele
    • 1985 : Médaille d’or de l’Etat fédéré de Styrie
    • 1989 : Médaille d’or de l’Etat fédéré de Salzbourg
    • 1994: Désignation de la Fritz Muliar-Gasse à Groß-Enzersdorf
    • 1995: Membre honoraire du Brugtheater
    • 1996: Membre honoraire du Theaters in der Josefstadt
    • Bague d’honneur (Ehrenring) de la ville de Groß-Enzersdorf
    • 1999 : Bague d’honneur (Ehrenring) de la ville de Vienne
    • 2001 : Le Kulturpreis Europa [14]
    • 2002 : L’ordre du mérite (argent) pour les services rendus à l’Autriche (5)
    • 2002 : L’ordre du mérite (or) pour les services rendus à la province de Basse-Autriche
    • 2004 : Le Romy de platine pour l’ensemble de sa carrière
    • 2008 : La Ferdinand-Raimund-Ring (récompense de théâtre) [15]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]