La Cruche cassée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Cruche cassée (Der zerbrochene Krug) est une comédie théâtrale écrite en 1808 par l'auteur allemand Heinrich von Kleist.

Kleist eut initialement l'idée de la pièce en 1801, en contemplant une gravure sur cuivre titrée Le juge, ou la cruche cassée. En 1803, attaqué sur ses capacités à écrire une comédie, Kleist dicta les trois premières scènes de la pièce, qui ne fut complétée qu'en 1806[1]. Goethe programma la pièce pour la première fois à Weimar, où la première eut lieu le 2 mars 1808[2].

En 1937, parut un film allemand reprenant le titre, avec Emil Jannings dans le rôle principal. En 1944, la pièce fut mise en film à Mexico par le réalisateur allemand Alfredo B. Crevenna, sous le titre Adan, Eva y el Diablo (Adam, Éve et le diable), avec les acteurs Roberto Soto, Emma Roldan, Amalia Wilhelmy et Perla Aguiar.

La Cruche cassée se moque avec un humour noir des défauts de la nature humaine et des abus de pouvoir du système judiciaire[3]. Elle reprend un thème présent dans l'Œdipe-roi de Sophocle : celle de la culpabilité d'un juge, à cette différence près qu'ici, le juge - tout comme les spectateurs - sait dès le début qu'il est coupable, et fait tout son (im-)possible pour tenter de cacher la vérité.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Banham, Martin, ed. 1998. The Cambridge Guide to Theatre. Cambridge: Cambridge University Press. (ISBN 0-521-43437-8).
  • (en) Helbling, Robert. 1975. The Major Works of Heinrich von Kleist. New York: New Directions. (ISBN 0-8112-0563-0).
  • (en) Lamport, Francis John. 1990. German Classical Drama: Theatre, Humanity and Nation, 1750–1870. Cambridge: Cambridge University Press. (ISBN 0-521-36270-9).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Helbling (1975, p.120}
  2. Banham (1998, 603) et Helbling (1975, 120)
  3. Olivier Pansieri, « Une « Cruche » à tout casser », critique la pièce mise en scène par Thomas Bouvet au Théâtre 13, 26 juin 2009