Fredric Gary Comeau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Comeau.
Fredric Gary Comeau
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité

Fredric Gary Comeau est un auteur-compositeur-interprète et poète acadien du Québec, né le à Robertville, au Nouveau-Brunswick (Canada).

Biographie[modifier | modifier le code]

Fredric Gary Comeau naît le 2 juin 1970[réf. nécessaire] à Robertville, au Nord du Nouveau-Brunswick[1]. Il étudie quelque temps à l'Université de Moncton mais quitte l'Acadie en 1991 pour voyager en Europe et en Amérique centrale[1]. Il suit ensuite des cours en cinéma et en histoire de l'art alors qu'il réside tour à tour à Montréal, Québec, Halifax, Moncton, Fredericton et finalement Montréal[1]. Il occupe divers emplois pour payer ses voyages[1].

Il publie un premier recueil de poésie, Stratagèmes de mon impatience, en 1991 aux Éditions Perce-Neige ; cette publication marque la renaissance de cette maison d'édition après trois ans d'inactivité[1]. Il est finaliste au prix Émile-Nelligan en 1994 avec Ravages[1]. Il s'intéresse de plus en plus à la musique et sort un premier album, Another Broken Lullaby, en 1999. Il passe inaperçu, sauf auprès du milieu musical[1]. Il signe ainsi un contrat avec le disquaire Audiogram, qui produit son disque Hungry Ghosts en 2001[1]. Il est en nomination au gala de l'ADISQ dans la catégorie « Artiste s'étant le plus illustré dans une langue autre que le français »[1]. Il écrit entretemps trois recueils aux Écrits des Forges, une maison d'édition de Trois-Rivières, mais revient aux Éditions Perce-Neige en 2005 avec Naufrages[1]. Il sort un premier album en français, Ève Rêve, en 2006 chez Tacca Musique ; c'est son meilleur succès critique[1].

En 2013, il reçoit le prix Jacques Cartier pour Vertiges paru aux Éditions XYZ.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k David Lonergan, Paroles d'Acadie : Anthologie de la littérature acadienne (1958-2009), Sudbury, Prise de parole, (ISBN 978-2-89423-256-9), p. 324-325

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Stratagèmes de mon impatience, poésie, Moncton, Éditions Perce-Neige, 1991.
  • Intouchable, poésie, Moncton, Éditions Perce-Neige, 1992.
  • Ravages, poésie, Moncton, poésie, Éditions Perce-Neige, 1994.
  • Trajets, poésie, Moncton, Éditions Perce-Neige, 1996.
  • Routes, poésie, Trois-Rivières, Écrits des Forges, 1997.
  • Fuites, poésie, Trois-Rivières, Écrits des Forges, 2000.
  • Vagues/Oleajes, Trois-Rivières/Tlaquepaque, Écrits des Forges/Mantis Editores, 2004.
  • Naufrages, poésie, Moncton, Éditions Perce-Neige, 2005.
  • Aubes, poésie, Moncton, Éditions Perce-Neige, 2007.
  • Vérités, poésie, Moncton, Éditions Perce-Neige, 2009.
  • Souffles, poésie, Moncton, Écrits des Forges, 2011.
  • La joie vertigineuse des anges déchus, poésie, Écrits des Forges, 2013.
  • Vertiges, roman, Éditions XYZ, collection Quai no 5, 2013.
  • David Lonergan, Paroles d'Acadie : Anthologie de la littérature acadienne (1958-2009), Sudbury, Prise de parole, (ISBN 978-2-89423-256-9), p. 324-331