Fredric Gary Comeau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Comeau.
Fredric Gary Comeau
Fredric Gary Comeau au Quai Des Brumes.jpg
Comeau en 2018 à Montréal.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité

Fredric Gary Comeau est un auteur-compositeur-interprète et poète acadien du Québec, né le à Robertville, au Nouveau-Brunswick (Canada).

Biographie[modifier | modifier le code]

Fredric Gary Comeau naît le 2 juin 1970[réf. nécessaire] à Robertville, au Nord du Nouveau-Brunswick[1]. Il étudie quelque temps à l'Université de Moncton mais quitte l'Acadie en 1991 pour voyager en Europe et en Amérique centrale[1]. Il suit ensuite des cours en cinéma et en histoire de l'art alors qu'il réside tour à tour à Montréal, Québec, Halifax, Moncton, Fredericton et finalement Montréal[1]. Il occupe divers emplois pour payer ses voyages[1].

Il publie un premier recueil de poésie, Stratagèmes de mon impatience, en 1991 aux Éditions Perce-Neige ; cette publication marque la renaissance de cette maison d'édition après trois ans d'inactivité[1]. Il est finaliste au prix Émile-Nelligan en 1994 avec Ravages[1]. Il s'intéresse de plus en plus à la musique et sort un premier album, Another Broken Lullaby, en 1999. Il passe inaperçu, sauf auprès du milieu musical[1]. Il signe ainsi un contrat avec le disquaire Audiogram, qui produit son disque Hungry Ghosts en 2001[1]. Il est en nomination au gala de l'ADISQ dans la catégorie « Artiste s'étant le plus illustré dans une langue autre que le français »[1]. Il écrit entretemps trois recueils aux Écrits des Forges, une maison d'édition de Trois-Rivières, mais revient aux Éditions Perce-Neige en 2005 avec Naufrages[1]. Il sort un premier album en français, Ève Rêve, en 2006 chez Tacca Musique ; c'est son meilleur succès critique[1].

En 2013, il reçoit le prix Jacques Cartier pour Vertiges paru aux Éditions XYZ.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i j et k David Lonergan, Paroles d'Acadie : Anthologie de la littérature acadienne (1958-2009), Sudbury, Prise de parole, (ISBN 978-2-89423-256-9), p. 324-325

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Stratagèmes de mon impatience, poésie, Moncton, Éditions Perce-Neige, 1991.
  • Intouchable, poésie, Moncton, Éditions Perce-Neige, 1992.
  • Ravages, poésie, Moncton, poésie, Éditions Perce-Neige, 1994.
  • Trajets, poésie, Moncton, Éditions Perce-Neige, 1996.
  • Routes, poésie, Trois-Rivières, Écrits des Forges, 1997.
  • Fuites, poésie, Trois-Rivières, Écrits des Forges, 2000.
  • Vagues/Oleajes, Trois-Rivières/Tlaquepaque, Écrits des Forges/Mantis Editores, 2004.
  • Naufrages, poésie, Moncton, Éditions Perce-Neige, 2005.
  • Aubes, poésie, Moncton, Éditions Perce-Neige, 2007.
  • Vérités, poésie, Moncton, Éditions Perce-Neige, 2009.
  • Souffles, poésie, Moncton, Écrits des Forges, 2011.
  • La joie vertigineuse des anges déchus, poésie, Écrits des Forges, 2013.
  • Vertiges, roman, Éditions XYZ, collection Quai no 5, 2013.
  • David Lonergan, Paroles d'Acadie : Anthologie de la littérature acadienne (1958-2009), Sudbury, Prise de parole, (ISBN 978-2-89423-256-9), p. 324-331