Franz Böhm

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un homme politique image illustrant allemand
Cet article est une ébauche concernant un homme politique allemand.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (décembre 2009).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Franz Böhm
Fonction
Député au Bundestag
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Lieux de travail
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Parti politique
Distinctions
Grand commandeur de l'ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne (d)
Médaille Goethe de la ville de Francfort (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Franz Böhm (né le et mort le ) est un juriste, économiste et homme politique allemand. Il est un des principaux représentants de l'ordolibéralisme et de l'économie sociale de marché.

Ses travaux sur les monopoles et les cartels[1] lui permettent d'obtenir un poste d'enseignant d'université. Il enseigna en particulier à l'université de Fribourg à partir de 1933 et joua un grand rôle dans la résistance aux nazis, ne survivant qu'à cause d'une confusion de noms.

Il rejoint la CDU en 1945 et est ministre des cultes du Land de Hesse en 1945.

À partir de 1948 il publie, avec Walter Eucken, la revue « ORDO - Jahrbuch für die Ordnung von Wirtschaft und Gesellschaft », dans laquelle il s'exprime à la fois contre une politique économique de « laissez-faire »[réf. nécessaire] et contre le socialisme.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Kartelle und Koalitionsfreiheit (Cartels et liberté d'association), Carl Heymann Verlag, Berlin 1933