Cartel (économie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cartel.

En économie, le cartel est un oligopole où les quelques vendeurs obtiennent le contrôle d'un marché par entente formelle. C’est une forme de concentration horizontale où de grandes entreprises juridiquement et financièrement indépendantes ayant des activités comparables sur un même marché, s'entendent en vue de contrôler ce marché, dans le but de rendre plus difficile l'entrée de nouveaux concurrents et de maximiser leurs profits.

L’entente est généralement mise en œuvre pour fixer les prix et les critères qui les régissent et est destinée à empêcher l'arrivée de nouveaux vendeurs. Elle est plus courante dans le cas où les vendeurs disposent de produits homogènes.

Les situations de cartel nuisent nécessairement aux consommateurs qui ne peuvent profiter des effets positifs d'une véritable concurrence entre les vendeurs d'un même marché. C'est une pratique anticoncurrentielle car le but de cette collusion est d'accroître les bénéfices de membre par la réduction de la concurrence. Les lois sur la concurrence interdisent les ententes et donc les cartels.

Un cartel entre plusieurs entreprises sur un marché oligopolistique peut représenter une entente sur les prix, un partage de zone géographique ou de part de marché ou encore une entente sur des quotas de production.

Les cartels sont illégaux dans la plupart des pays (ex : lois antitrust aux États-Unis) mais il en existe de célèbres :

  • L'OPEP est un cartel entre pays producteurs de pétrole.
  • De Beers est un cartel entre vendeurs de diamants.
  • Phœbus est un cartel mis en place entre 1924 et 1939 dans le but de contrôler la fabrication et la vente des lampes à incandescence.
  • Cartel des peigneurs de laine[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Jean-Luc Mastin, L’entente et le marché : le cartel des peigneurs de laine de Roubaix-Tourcoing (1881-1914) in Revue d’histoire moderne et contemporaine 2011/2 (n° 58-2), 224 pages, Editeur Belin, ISBN 9782701157757