Frank Tapiro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Frank Tapiro
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (51 ans)
Nationalité
Activité
PublicitaireVoir et modifier les données sur Wikidata

Frank Tapiro (né le 7 octobre 1965) est un publicitaire français, gérant de la société Hémisphère Droit.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est diplômé de l'ISG de Paris (promotion 1987).

Tapiro a collaboré avec Jacques Séguéla à RSCG puis Euro RSCG. Il participe à l'élaboration de la campagne « Génération Mitterrand » en 1988 et travaille pour l'association du chanteur Renaud qui militait pour un deuxième mandat du président. Frank Tapiro conçoit la célèbre accroche « Tonton, laisse pas béton ».

Frank Tapiro est à l'origine des campagnes publicitaires Samsara (1989), Miss Dior (1993), Carte Noire, BiC (Les frères Cantona, 1995), SOS Racisme, Action contre la faim (Leïla 100 F plus tard)…

Le 1er avril 1996, il lance sa propre agence de publicité indépendante et lance Virgin Cola en France, les slogans du journal Le Parisien (« Il vaut mieux l'avoir en journal »), des fromages de Hollande (« Dave aime l'edam »), et du caméscope Sharp (« Précis pointu affûté », dans la publicité avec Éric Cantona[1]).

Il est également chroniqueur à la télévision sur I-Télé dans l'émission N'ayons pas peur des mots, et fut juré en 2007 dans l'émission L'Inventeur de l'année sur M6. Il intervient ponctuellement dans l'émission radio Les Grandes Gueules sur RMC, ainsi que dans l'émission Les informés de France Info.

Il fut l'un des conseillers médiatiques de Nicolas Sarkozy jusqu'en 2007 et conçut la campagne « Imaginons la France d'après » pour l'UMP en février 2006 et le slogan de la présidentielle « Ensemble tout devient possible ».

Au début des années 2000, Frank Tapiro est l'auteur de la campagne de Lastminute.com qui montrait un homme d'âge mûr tenir dans ses bras deux filles en bikini. « Je n'en paye qu'une des deux », précisait le slogan, avant de compléter : « Achetez une semaine de vacances, la deuxième gratuite ». Cette publicité est jugée particulièrement sexiste et répulsive[2] (voir Marie Bénilde, On achète bien les cerveaux, Raisons d'agir 2007).

Il s'est occupé également de la communication de la FFF et de l'équipe de France de football pendant la Coupe du monde en Afrique du Sud (2010).

Publication[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Publicité pour le caméscope Sharp », sur YouTube
  2. « Lastminute.com traqué par la Meute. », Libération.fr,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]