François Trucy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

François Trucy
Illustration.
Fonctions
Sénateur

(27 ans, 11 mois et 29 jours)
Élection
Réélection
Circonscription Var
Groupe politique UREI (1986-1993)
RI (1993-2002)
UMP (2002-2014)
Maire de Toulon

(10 ans, 2 mois et 26 jours)
Prédécesseur Maurice Arreckx
Successeur Jean-Marie Le Chevallier
Biographie
Date de naissance (89 ans)
Nationalité Française
Parti politique PR, UDF, UMP
Profession Médecin biologiste

François Trucy, né le , est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Médecin biologiste, il est élu sénateur du Var le , réélu le et le , tout d'abord sous l'étiquette de l'UDF, puis de l'UMP. Il exerce notamment les fonctions de secrétaire de la commission des finances, du contrôle budgétaire et des comptes économiques de la Nation[1]. Il est l'auteur de plusieurs rapports sur les casinos[2],[3].

D'abord adjoint de Maurice Arreckx à la mairie de Toulon, il devient maire de cette ville en 1985.

Avant les élections municipales françaises de 1995, il est mis en cause dans une affaire de gestion de fait, qui se conclue huit ans plus tard par un non-lieu. Son second mandat est également marqué par des accusations de pédophilie[4]. Compromis dans les affaires de Maurice Arreckx et confronté à la défection d'une partie des membres de sa majorité, il est battu au second tour en 1995 face à Jean-Marie Le Chevallier (FN)[5].

Il soutient la candidature de François Fillon pour la présidence de l'UMP lors du congrès d'automne 2012.

En 2021, il publie un livre consacré à l'histoire de Toulon[4].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Anciens sénateurs Ve République : TRUCY François », sur www.senat.fr (consulté le 22 février 2021)
  2. « Quand Partouche revoit la stratégie de ses casinos », sur Challenges (consulté le 22 février 2021)
  3. Marion Chantreau, « Le casino Partouche de Cannes n'en est pas à ses premiers démêlés avec la justice », sur France Bleu, (consulté le 22 février 2021)
  4. a b et c « Dans son nouveau livre, l'ancien maire de Toulon évoque ses souvenirs douloureux », sur Var-Matin, (consulté le 22 février 2021)
  5. Gilbert Rochu & Yasmina Salhi, « Toulon, ville amirale du Front national », sur Le Monde diplomatique,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]