François Seigneur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
François Seigneur
Naissance
Rémalard
Nationalité Drapeau de la France France
Profession
Autres activités
Formation

François Seigneur né en 1942 à Rémalard dans l’Orne, est un architecte français contemporain, scénographe et plasticien.

Biographie[modifier | modifier le code]

François Seigneur vit et travaille en Bretagne à la suite de sa nomination comme professeur à l’École nationale supérieure d'architecture de Bretagne à Rennes. Intéressé par le nouvellement des technologies, de l’esthétique et les questions d’économie d’énergie, François Seigneur a toujours accordé une grande place à la recherche et à l’expérimentation.

Depuis 2005, il s’y consacre au sein d’architectonomes, association dévolue à la recherche sur l’habitat écologique de demain. Il donne également à ses recherches une dimension sociale en s’interrogeant sur les logements d’urgence pour les démunis (1993) ou encore sur le bien-être des enfants en milieu hospitalier (La maison de mon Doudou, 2003-2008).

Diplômé de l’École Boulle en 1961 et de l’École nationale supérieure des arts décoratifs en 1964, François Seigneur suit un parcours atypique à la frontière entre art et architecture. D’abord ébéniste, il s’initie à l’architecture comme dessinateur dans l’agence de Claude Parent où il rencontre Jean Nouvel avec qui il s’associe entre 1970 et 1974.

Dans les années 1980, son nom est associé à des projets importants comme le réaménagement de la Régie Renault (1982) ou la réhabilitation du Théâtre national de Belfort (1983). Il remporte un succès international en 1992 en réalisant le Pavillon de la France pour l’exposition universelle à Séville. La même année, il crée l’agence « François Seigneur et Sylvie de la Dure » et réalise de nombreux projets d’envergure. Les principaux thèmes qu’il investit sont la monochromie, explorant l’idée d’une absence en architecture, le désordre, introduisant une nouvelle esthétique dans l’ordre architectural, et le rapport au temps dans l’art et l’architecture.

Réalisations[modifier | modifier le code]

Principales réalisations[modifier | modifier le code]

  • 1971 Biennale de Paris, scénographie - (Architecte associé Jean Nouvel).
  • 1983 Institut du Monde Arabe, Paris. Aménagements intérieurs - Tours de livres - Bureaux Administration
  • 1989 Institut Français d’Architecture, Paris. Aménagement des Galeries
  • 1992 Pavillon de la France à Séville, Exposition universelle - (Architectes associés Viguier & Jodry)
  • 1993 "Design, miroir du siècle" - Grand Palais, Paris
  • 1995 Mise en lumière de la place de la Préfecture à Marseille
  • 1998 Tête du tunnel du Somport - Pyrénées-Atlantiques
  • 1999 Musée "Escale Atlantique" - Saint Nazaire - Réaménagement de la Base sous-marine allemande et aménagements scénographiques
  • 2000 Musée du chemin de fer - Mulhouse - Réhabilitation, création de nouveaux bâtiments et aménagements muséographiques Théâtre antique - Arles - Aménagements scénographiques
  • 2001 Musée des châteaux forts - Foix - Agrandissement du château, aménagements muséographiques et paysagés
  • 2003 Maison de mon Doudou
  • 2005 Mémorial d'Alsace Moselle - construction du mémorial avec Sylvie de le Dure

Expositions[modifier | modifier le code]

  • 1989 Paris - Urban Galerie - Architecture
  • 1992 Paris - Maison de l’Architecture
  • 1995 Liège - Maison de l’urbanité
  • 1999 Paris - IFA - François Seigneur "Pour ne pas mourir, je ne finirai jamais ma maison. Pourquoi finir celle des autres"

Publications dans la presse spécialisée[modifier | modifier le code]

Architecture[modifier | modifier le code]

  • no 14, 1991, Seigneur, le créateur d’image
  • no 59, 1995, Marseille, côtés Cannes
  • no 74, 1997, Saint-Nazaire : un catalan sur la base allemande
  • no 83, 1998, L2, A14, les délaissés en folie
  • no 91, 1999, François Seigneur : vers une non-architecture

Techniques & Architecture[modifier | modifier le code]

  • no 399, 1991, Art / Architecture

Architecture intérieure - Créé[modifier | modifier le code]

  • no 249, 1992, News Culture

Architecture d’aujourd’hui[modifier | modifier le code]

no 204, 1979