François II de Rohan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir François II.

François II de Rohan
Image illustrative de l’article François II de Rohan
Portrait de l'archevêque vers 1530 dans un manuscrit dont il est le traducteur, miniature du Maître de François de Rohan, BNF Fr.1877, f.1r
Biographie
Naissance
Décès
Paris
Évêque de l’Église catholique
Dernier titre ou fonction Archevêque de Lyon
Fonctions épiscopales Évêque d'Angers
Archevêque de Lyon

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

François II de Rohan, né à Paris en 1480, fils de Pierre de Rohan et Françoise de Penhoüet, mort à Paris le 13 octobre 1536, est évêque d'Angers de 1499 à 1532 et archevêque de Lyon de 1501 à 1536. Il est inhumé dans la nef de l'église primatiale de Lyon.

Sa famille le fait rentrer dans les ordres et il est nommé abbé de Saint-Aubin d'Angers. Le pape Alexandre VI le nomme ensuite administrateur du diocèse d'Angers, puis, par dispense d'âge, évêque d'Angers après le décès de Jean de Rély. Il est ensuite nommé archevêque de Lyon le 13 février 1501 en conservant son diocèse d'Angers. Il préside le concile de Tours convoqué en 1510 par Louis XII, et participe au concile de Pise (1511).

Il laisse la réputation d'un prélat de grand mérite. À Lyon, il accomplit en 1506 une visite générale de son diocèse pour en prendre la mesure. À la suite, il reprend les statuts synodaux et fait réviser l'antiphonaire et le graduel pour unifier la liturgie. Sensible à la question des déviances doctrinales, il organise en 1528 un concile provincial pour condamner les innovations de Luther et travailler aux bonnes mœurs de son clergé[1]. Comme le concile de Bourges, tenu la même année, celui de Lyon avait aussi pour but de collecter les décimes pour la rançon des fils de François Ier, retenus comme otages en Espagne pour garantir l'application du traité de Madrid (1526)[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Voir l'Histoire du diocèse de Lyon de Jacques Gadille, 1983, page 122.
  2. Adolphe-Charles Peltier, Dictionnaire universel et complet des conciles, Paris, 1846, p. 364-365 et 1201

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Georges Martin, Histoire et généalogie des maisons de Chabot et de Rohan Chabot, Lyon 1996, 256 p.
  • Jacques Gadille, René Fédou, Henri Hours, Bernard de Vregille, S. J., Histoire des diocèses de France. 16 : Le diocèse de Lyon, Beauchesne, 1983, Paris, 350 p., (ISBN 2-7010-1066-7)

Voir aussi[modifier | modifier le code]