Marie de Montauban

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Marie de Montauban
Biographie
Décès
Activité
AristocrateVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Conjoints
Enfant

Marie de Montauban, fille du célèbre amiral de Montauban (ami de Louis XI), issue de la maison de Montauban elle est la mère de Pierre de Rohan-Gié.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle épousa Louis Ier de Rohan-Guéméné le 7 novembre 1443, qu'elle empoisonna en 1457[1]. Elle fut privée de la tutelle de ses enfants par le testament laissé par Louis de Rohan. Elle réussit toutefois à échapper à la justice bretonne et à se remarier en 1464 avec Georges de la Trémoille, seigneur de Craon. Celui-ci informé de ses méfaits s'en séparera en 1471 sans avoir eu d'enfant.

Le roi autorisa par lettres patentes[2] le sire de Craon à tenir sa femme close et emmurée[3] en raison de ses multiples forfaits, adultères et à la suite de la tentative d'empoisonnement à l'encontre de son mari ourdie avec son amant Ambroys Roichelle à qui elle avait promis de se marier. Ce dernier, à la suite de ses aveux, sera jugé et décapité à Tours. L'enfermement en « lieu sûr » (avec interdiction de converser avec personne) avait pour but d'éviter tout nouveau délit et adultère et en particulier le risque de donner au Sire de Craon un fils illégitime. Marie de Montauban est morte dans son cachot le 25 février 1477.

Elle eut trois enfants de Louis de Rohan :

  • Louis II de Rohan-Guéméné († 4 juin 1508), qui épousa Louise de Rieux en 1463,
  • Pierre (1451-1513), le futur Maréchal de Gyé,
  • Hélène de Rohan-Guéméné († 1507), qui épousa Pierre du Pont (baron de Pont-l'Abbé).

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. René de Maulde La Clavière. Procédures politiques du règne de Louis XII. 1885 - Source: gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France
  2. Chartrier de Thouars : documents historiques et généalogiques - 1877 - Source: gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France, département Philosophie, histoire, sciences de l'homme, FOL-LM3-1417
  3. La recluse Renée de Vendomois par la Revue historique et archéologique du Maine 1892 (T1) page 205 à lire en ligne sur gallica.bnf.fr