François Bovon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bovon.
François Bovon
Naissance
à Lausanne (Suisse)
Décès (à 75 ans)
à Aubonne (Suisse)
Nationalité Flag of Switzerland.svg Suisse
Domaines Nouveau Testament
Premiers chrétiens
Institutions Harvard Divinity School
Université de Genève
Diplôme Université de Lausanne (licence)
Université de Bâle (doctorat)
Distinctions Doctorat honoris causa, Université d'Uppsala

François Bovon ( à Lausanne[1] - à Aubonne [2],[3]) est un pasteur protestant et professeur universitaire de théologie suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

François Bovon a obtenu une licence en théologie de l'université de Lausanne et un doctorat en théologie à l'université de Bâle (dir. Oscar Cullmann, mention summa cum laude, 1965). Frothingham Professor of the History of Religion Emeritus de la Divinity School de Harvard, il y a enseigné le Nouveau Testament, et la littérature chrétienne ancienne; professeur honoraire de l'université de Genève, il y a enseigné de 1967 à 1993 à la Faculté autonome de théologie protestante[4].

Il est docteur honoris causa de l'université d'Uppsala.

Il a été président de la Société suisse de Théologie de 1973 à 1977 et pasteur à Chêne-Bougeries, où il est enseveli.

Auteur de nombreux livres sur le christianisme, il a codirigé le premier volume des Écrits apocryphes chrétiens dans la bibliothèque de la Pléiade (Gallimard). Il a consacré plusieurs ouvrages à Luc l'évangéliste, dont il a publié un important commentaire en quatre volumes, chez Labor et Fides en français.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]