Forty-Part Motet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Forty-Part Motet (« Motet à quarante voix ») est une installation sonore réalisée par Janet Cardiff (en) en 2001. Il s'agit d'une restitution de chacune des voix chantant le morceau Spem in alium de Thomas Tallis.

Description[modifier | modifier le code]

Forty-Part Motet est un enregistrement de Spem in alium, motet à quarante voix indépendantes composé par Thomas Tallis vers 1570, chanté par ici par 40 chanteurs regroupés en 8 chœurs à 5 voix (comme dans l'œuvre de Tallis). Chaque voix est enregistrée séparément et est restituée chacune par un unique haut-parleur. Les 40 haut-parleurs, placés sur des tiges à environ 3 m de hauteur, sont disposés suivant une ellipse d'environ 11 m de long pour 5 m de large[1]. Les spectateurs pouvant se déplacer à l'intérieur de l'œuvre, il en résulte un effet polyphonique permettant d'entendre une voix individuelle en se plaçant à côté de son haut-parleur, ou d'écouter les différentes voix se mêler en se déplaçant. Le but de l'artiste est de permettre d'expérimenter le morceau du point de vue des chanteurs[1].

La musique est diffusée suivant une boucle d'environ 14 minutes, soit 11 minutes de musique et 3 minutes de pause[1],[2],[3].

Historique[modifier | modifier le code]

L'œuvre est une commande pour l'édition 2001 du festival de Salisbury, en Angleterre. Elle est réalisée en enregistrant le chœur de la cathédrale de Salisbury.

L'œuvre fait partie des collections permanentes de deux institutions : le musée des beaux-arts du Canada à Ottawa, où elle est exposée depuis 2001 dans l'ancienne chapelle de la rue Rideau[4], et d'Inhotim à Brumadinho, Brésil[3].

Le Forty-Part Motet fait partie de l'exposition « Le MoMA à Paris » se tenant du mercredi 11 octobre 2017 au lundi 5 mars 2018[5] à la Fondation d'entreprise Louis Vuitton[6].

Auteure[modifier | modifier le code]

Janet Cardiff (en) (née en 1957) est une artiste canadienne, réalisant principalement des installations sonores.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « The Forty-Part Motet, 2001 », Janet Cardiff & Georges Bures Miller
  2. [PDF] « Janet Cardiff, The Forty-Part Motet », Nuit blanche 2009
  3. a et b « Forty Part Motet », Inhotim
  4. « Être moderne : le MoMA à Paris », sur exposition-paris.info (consulté le 2 mai 2019)
  5. « Être moderne : le MoMA à Paris », sur ambrefield.com (consulté le 2 mai 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]