Fausto Romitelli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Fausto Romitelli
Description de cette image, également commentée ci-après
Fausto Romitelli en avril 2000

Naissance
Gorizia, Drapeau de l'Italie Italie
Décès (à 41 ans)
Milan, Drapeau de l'Italie Italie
Activité principale Compositeur
Style Musique électronique, Musique électroacoustique, Musique mixte
Maîtres Franco Donatoni, Hugues Dufourt

Fausto Romitelli, né le à Gorizia, dans le Frioul-Vénétie Julienne, et mort le à Milan, est un compositeur italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fausto Romitelli (né en 1963) étudie la composition avec Franco Donatoni à Sienne et à Milan. Il rejoint ensuite le cours de l'IRCAM à Paris. Il a joui d'un succès d'estime durant sa courte vie (il est mort à l'âge de 41 ans), s'est vu attribuer quelques prix de composition et de nombreuses commandes institutionnelles (IRCAM), Fondation Gulbenkian, Fondation Royaumont…). Son cycle pour ensemble Professor Bad Trip et ses deux dernières œuvres : Audiodrome pour grand orchestre et An Index of Metals, vidéo-opéra pour ensemble et électronique, réalisé avec le vidéaste Paolo Pachini, ont établi tardivement sa réputation de compositeur [1].

Fausto Romitelli est mort en juin 2004 à l'hôpital de Milan, des suites d'un cancer[2].

Références institutionnelles[modifier | modifier le code]

Ses œuvres sont interprétées dans le cadre de festivals internationaux tels que le Festival Musica de Strasbourg, Ars Musica de Bruxelles, ISCM de Francfort et Stockholm, le Festival Présence de Radio France, Saison IRCAM inter contemporain, Saison musicale du Centre Pompidou, Voix Nouvelles à Royaumont, Biennale de Venise, Festival de musique en scène de Lyon, Milano Musica Festival, Festival Time of music d’Helsinki.

Fausto Romitelli a par ailleurs collaboré avec des ensembles et orchestres tels que L'Itinéraire, Court-circuit, Ensemble Ictus, l’Ensemble intercontemporain, l’ensemble FA, l'Ensemble 2e2m, Musiques Nouvelles, l’orchestre Toscanini, Alter Ego, l’Orchestre Philharmonique de Radio Franceetc.

Plusieurs de ses œuvres ont été commissionnées par le ministère français de la Culture, l'État autrichien, le festival RomaEuropa, l'IRCAM.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Musique vocale et instrumentale[modifier | modifier le code]

  • An Index of Metals, vidéo-opéra pour soprano, ensemble et 3 projections vidéos, 2003
  • EnTrance, pour soprano, ensemble et électronique, 1995
  • Furit aestus, pour soprano et quintette instrumental 1985
  • Lost, pour voix et 15 instruments 1997
  • Mediterraneo II - L'azur des déserts, pour mezzo-soprano et ensemble, 1992-1993
  • The Poppy in the Cloud, pour chœur d'enfants ou de femme et ensemble 1999

Musique concertante[modifier | modifier le code]

  • Your time is over, pour violoncelle et ensemble 1993

Musique instrumentale d'ensembles[modifier | modifier le code]

  • Acid Dreams and Spanish Queens, pour ensemble, 1994
  • Amok Koma, pour 9 instruments et électronique, 2001
  • Audiodrome - Dead City Radio, pour orchestre, 2002-2003
  • Blood on the Floor, Painting 1986, pour 8 musiciens, 2000
  • Chorus, pour percussions, 2001
  • Cupio Dissolvi, pour 14 interprètes, 1996
  • Flowing down too slow, pour ensemble à cordes, percussion et échantilloneur, 2001
  • Green, Yellow and Blue, pour ensemble, 2003
  • , pour 14 exécutants 1989
  • Meditarraneao I - Les idoles du soleil, pour ensemble, 1992
  • Professor Bad Trip : Lesson 1, pour 8 instrumentistes et électronique, 1998
  • Professor Bad Trip : Lesson 2, pour 10 instrumentistes, 1998-1999
  • Professor Bad Trip : Lesson 3, pour 10 instrumentistes, 2000
  • The Nameless City, pour orchestre à cordes et cloche ad libitum, 1997

Musique de chambre[modifier | modifier le code]

  • Domeniche alla periferia dell'impero, pour 4 instrumentistes, 1996-2000
  • Have your trip, pour harpe, guitare et mandoline, 1988-1989
  • La Lune et les Eaux, pour 2 guitares, 1991
  • La sabbia del tempo, pour 6 instrumentistes, 1991
  • Musique pour le film Ein Lichtspiel, schwarz-weiss-grau de László Moholy-Nagy pour flûte à bec contrebasse, guitare, percussion et piano, 1997
  • Natura morta con fiamme, pour quatuor à cordes et électronique, 1991-1992
  • Nell'alto dei giorni immobili, pour 6 musiciens (7 ad libitum), 1990

Musique soliste[modifier | modifier le code]

  • Dia Nykta, pour flûte, 1982
  • Ganimede, pour alto, 1986
  • Golfi d'ombra, pour percussion, 1993
  • Solare, pour guitare, 1983
  • Trash TV Trance, pour guitare électrique, 2002

Discographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Éric Denut, « L'opéra est ailleurs », Musica Falsa, 20, 2004, p. 87-90
  • Paolo Petazzi, « Fausto Romitelli: An Index of Metals », in Milano Musica. Percorsi di musica d'oggi 2004 - L'emozione del nuovo, Milan, 2004, p. 48-51
  • Alessandro Arbo (dir.), Le corps électrique. Voyage dans le son de Fausto Romitelli, Paris, L'Harmattan, 2005
  • Alessandro Arbo, « Journal d’un très mauvais, sublime voyage dans la matière. Sur An Index of Metals de Fausto Romitelli », in Œuvre ultime, Strasbourg, 2005, p. 187-194
  • Claudio Ambrosini, « À propos de Fausto Romitelli : Le Corps électrique », Circuit : musiques contemporaines, 17, 2007, p. 121-124
  • Jan Topolski, « Le fantôme du spectralisme: Des inspirations et des filiations spectrales chez Fausto Romitelli, Georg Friedrich Haas, Paweł Mykietyn et quelques autres », Dissonanz/Dissonance, 107, 2009, p. 22-28
  • Jacopo Conti, « Corroded by noise. Il suono di Fausto Romitelli », Musica/Realtà, 96, 2011, p. 91-116p. 10-13
  • Alessandro Arbo, Fausto Romitelli : An Index of Titles, in Michael Kunkel (dir.), Les espaces sonores : Stimmungen, Klanganalysen, spektrale Musiken, Büdingen, Pfau, 2016, pp. 149-158.
  • Alessandro Arbo (sous la dir.), Anamorphoses : études sur l’œuvre de Fausto Romitellilli, Paris, Hermann, 2015

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Corps Electrique. Voyage dans le son de Fausto Romitelli. Sous la direction d'Alessandro ARBO. Articles d'Alessandro ARBO, Pierre-Albert CASTANET, Danielle COHEN-LEVINAS, Éric DENUT, Marco MAZZOLINI et Pierre MICHEL, avec un avant-propos de Michaël Levinas. Éditions L'Harmattan ().
  2. (it) Alessandro Arbo, « Romitelli, Fausto in "Dizionario Biografico" », sur .treccani.it, (consulté le ).