Philippe Hurel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Le contenu de cet article ou de cette section est peut-être sujet à caution et doit absolument être sourcé. (septembre 2015).

Si vous connaissez le sujet dont traite l'article, merci de le reprendre à partir de sources pertinentes en utilisant notamment les notes de fin de page. Vous pouvez également laisser un mot d'explication en page de discussion (modifier l'article).

Philippe Hurel, né le à Domfront, est un compositeur de musique contemporaine français également directeur artistique de l'Ensemble Court-Circuit.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études de violon, d'analyse, d'écriture et de musicologie au Conservatoire et à l’Université de Toulouse, Philippe Hurel étudie au Conservatoire de Paris en composition et en analyse dans les classes d’Ivo Malec et Betsy Jolas. Il participe ensuite aux travaux de la Recherche musicale à l'IRCAM de 1985 à 1989, et est pensionnaire de la Villa Médicis à Rome de 1986 à 1988.

En 1991 il fonde avec Pierre-André Valade l'Ensemble Court-Circuit dont il est toujours directeur artistique. En 1995, il reçoit le Siemens-Stiftung-Preis à Münich pour ses Six Miniatures en Trompe-l’œil. Il enseigne à l’IRCAM dans le cadre du Cursus d’informatique musicale de 1997 à 2001. Il est en résidence à l’Arsenal de Metz et à la Philharmonie de Lorraine de 2000 à 2002. Il reçoit le Prix Sacem des compositeurs en 2002 et le Prix Sacem de la meilleure création de l’année en 2003 pour Aura.

En 2013, Philippe Hurel est nommé professeur de composition au Conservatoire national supérieur musique et danse de Lyon. En 2014, son premier opéra Les pigeons d'argile sur un livret de Tanguy Viel est créé au Théâtre du Capitole de Toulouse.

Ses œuvres, éditées par Gérard Billaudot et Henry Lemoine, ont été interprétées par de nombreux ensembles et orchestres sous la direction de chefs tels que Pierre Boulez, François Xavier Roth, David Robertson, Ludovic Morlot, Tito Ceccherini, Jonathan Nott, Esa-Pekka Salonen, Pierre-André Valade, Jean Deroyer, Kent Nagano, Christian Eggen, Lorraine Vaillancourt, Reinbert de Leeuw et Bernard Kontarsky.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Musique de chambre[modifier | modifier le code]

  • Éolia (1981), pour flûte
  • Altomobile (1985), pour alto
  • Pavino et Sanina (1990), pour flûte
  • Tombeau in memoriam Gérard Grisey (1999), pour piano et percussion
  • Loops I (2000), pour flûte
  • Loops II (2002), pour vibraphone
  • Loops III (2003), pour deux flûtes
  • Ritornello in memoriam Luciano Berio (2003), pour flûte et piano
  • Loops IV (2005), pour marimba
  • Loops V (2006), pour carillon
  • Trentemps (2007), pour violoncelle
  • D'un trait (2007), violoncelle solo
  • À bâtons rompus (2008), pour saxophone et percussion
  • Recueil (2009), pour alto et percussion
  • L'âme en fête (2009), pour deux violons
  • Stretta (2009), pour orgue et deux trombones
  • Trait d'union (2013), pour violon et violoncelle
  • Trait (2014), pour violon
  • Inserts (2015), pour violoncelle

Musique d'ensemble[modifier | modifier le code]

  • Pour l'image (1985), pour ensemble de quatorze musiciens
  • Six miniatures en trompe-l'œil (1991), pour ensemble de quatorze musiciens
  • Pour Luigi (1994), pour flûte, clarinette, violon, violoncelle et pian
  • Kits (1995), pour six percussions, guitare basse et congas
  • ...à mesure (1996), pour flûte, clarinette, violon, violoncelle, vibraphone et piano
  • Quatre Variations (2000), pour percussion et ensemble
  • Figures libres (2001), pour flûte, hautbois, clarinette, violon, alto, violoncelle, percussion et piano
  • Écart en temps (2001), pour six percussionnistes
  • Trois études mécaniques (2004), pour ensemble de dix-neuf musiciens
  • Aura (2006), pour piano et ensemble
  • Phasis (2007), pour saxophone et ensemble
  • Step (2007), pour flûte, clarinette, percussion et piano/synthétiseur
  • Interstices (2009), pour piano solo et trois percussionnistes
  • Localized corrosion (2009), pour saxophone, guitare électrique, percussion et piano
  • Pas à pas (2015), pour flûte, hautbois, clarinette, percussion et piano

Musique d'orchestre[modifier | modifier le code]

  • Memento pour Marc (1983), pour orchestre
  • Mémoire vive (1989), pour orchestre
  • Flash-Back (1998), pour orchestre
  • Aura (2002), pour piano et orchestre
  • Phonus ou la voix du faune (2004), pour flûte et orchestre
  • Tour à Tour I, L'envol (2008), pour orchestre
  • Tour à Tour III, Les rémanences (2012), pour orchestre

Musique mixte et électronique[modifier | modifier le code]

  • Diamants imaginaires, diamant lunaire (1984), pour vingt musiciens et deux synthétiseurs
  • Fragment de lune (1986), pour ensemble et électronique
  • Rémanences (1992), pour clarinette basse, saxophone tenor, cor, tuba et deux synthétiseurs
  • Leçon de choses (1993), pour ensemble et électronique
  • Hors-Jeu (2006), pour percussion et électronique
  • Plein-jeu (2010), pour accordéon et électronique
  • Tour à Tour II, La rose des vents (2015), pour orchestre et électronique

Musique vocale[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Cd Compositeurs d’aujourd’hui - Universal - Six miniatures en trompe-l’œil, Opcit, Leçon de choses, Pour l’image - Eic - direction Ed Spanjaard - Alain Damien, clarinette
  • Cd Flash-back... - Aeon - …à mesure - Flash-Back - Tombeau in memoriam Gérard Grisey - Pour Luigi. - Bernhard Kontarsky (Orchestre de Paris), Pierre-André Valade (Ensemble Court-circuit) - Jean Geoffroy (percussion) - Jean-Marie Cottet (piano).
  • Cd LOOPS Nocturne Label soupir HL Production : Ritornello - Loops II - Loops III – Tombeau - Loops I, Juliette Hurel, Sophie Dardeau, Anne-Cécile Cuniot, Jean-Marie Cottet, Jean Geoffroy
  • Cd PHONUS Nocturne Label Plus Loin HL Production

Phonus pour flûte et orchestre - Figures libres pour huit musiciens - Quatre variations pour percussion et ensemble Orchestre Philharmonique d’Oslo - Court-circuit (Paris) - – Argento Ensemble (New York) Direction Christian Eggen, - Pierre-André Valade – Michel Galante Flûte, Benoît Fromanger - Percussion, Matt Ward

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]