Fagauvea

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fagauvea
Pays Nouvelle-Calédonie
Région Ouvéa
Nombre de locuteurs 2 219
Classification par famille
Statut officiel
Régi par Académie des langues kanak
Codes de langue
ISO 639-3 uve
IETF uve
Glottolog west2516

Le fagauvea ou faga-uvea est une langue polynésienne parlée dans l'île d'Ouvéa, aux Îles Loyauté, par 2 219 locuteurs[1]. Il s'agit d'une des 28 langues kanak de Nouvelle-Calédonie, régie par l'Académie des langues kanak. Elle dérive du wallisien (Faka uvea)[2].

La langue[modifier | modifier le code]

Le fagauvea constitue la seule langue polynésienne qui soit indigène à la Nouvelle-Calédonie. Elle est issue des migrations des Wallisiens partis de Wallis ('Uvea) au XVIIIe siècle. Depuis son installation à Ouvéa, cette communauté polynésienne est en contact avec le iaai, l'autre langue parlée sur l'île. Ce contact linguistique a profondément affecté la phonologie et le lexique du fagauvea[3].

Dénomination[modifier | modifier le code]

Le fagauvea est appelé West Uvean en anglais pour la distinguer de sa langue parente, le wallisien, dénommé East Uvean.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Fagauvea », sur corpusdelaparole.huma-num.fr (consulté le 23 octobre 2016) (présentation de la langue et des principales publications à son sujet)
  • Alexandre Djoupa (Directrice de thèse : Claire Moyse-Faurie), Analyse syntaxique et sémantique du fagauvea (Ouvéa, Iles loyauté, Nouvelle-Calédonie) (Thèse de doctorat en Langues, littératures et sociétés du monde), Paris, INALCO,
  • Alexandre Djoupa, « Bien manger la langue ou l’art de « troper » le non-dit en fagauvea (Ouvéa, îles Loyauté, Nouvelle-Calédonie) », Journal de la Société des Océanistes, vol. 138-139,‎ (lire en ligne)
  • (uve+fr) K.J. Hollyman, Françoise Ozanne-Rivierre (collab.), Gervais Tulangi (collab.) et Madeleine Tulangi (collab.), De muna fagauvea : dictionnaire fagauvea-francais, Auckland, Linguistic Society of New Zealand, , p. 271

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]