Iaai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Iaai
hwen iaai
Pays Nouvelle-Calédonie
Région Ouvéa
Nombre de locuteurs 3 821 (2014)[1]
Classification par famille
Statut officiel
Régi par Académie des langues kanak
Codes de langue
ISO 639-3 iai
IETF iai

Le iaai (parfois iai ou yai) est une langue océanienne parlée à Ouvéa (Nouvelle-Calédonie). L'une des 28 langues kanak, le iaai est parlé par 3 821 locuteurs, selon le recensement de la population de 2014.

Les spécialistes de cette langue sont †Françoise Ozanne-Rivierre et Claire Moyse-Faurie, toutes deux membres du laboratoire Langues et civilisations à tradition orale (LACITO).

Caractéristiques linguistiques[modifier | modifier le code]

Monophthongues du iaai sur un diagramme des voyelles, établi par Maddieson & Anderson (1994)

On y retrouve les principales caractéristiques des langues austronésiennes :

  • le redoublement (par exemple xaü : taper avec le plat de la main, gifler ; xaüxaü : tapoter pour endormir) ;
  • contrairement aux langues polynésiennes et un grand nombre d'autres langues austronésiennes, le iaai se caractérise par une plus grande diversité phonologique, avec notamment 37 consonnes et 10 voyelles qui peuvent être brèves ou longues.

Le iaai a fortement influencé le faga uvea, la langue polynésienne parlée dans la même île.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Ozanne-Rivierre, Françoise. 1984. Dictionnaire iaai, Paris, SELAF.
  • Ozanne-Rivierre, Françoise. 2003. « L'aire coutumière iaai » dans Les Langues de France, B. Cerquiligni (ed.), Paris, PUF.
  • Ozanne-Rivierre, Françoise. 2004. « Spatial deixis in Iaai (Loyalty Islands) », dans G. Senft (éd.), Spatial deixis in Oceanic languages, Canberra, ANU.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]