Euphrosyne (impératrice byzantine)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Euphrosyne.
image illustrant l’Empire byzantin
Cet article est une ébauche concernant l’Empire byzantin.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Euphrosyne
Fonction
Impératrice
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Sancaktar Hayrettin Mosque (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Conjoint

Euphrosyne (v. 790 - v. 836) est une impératrice de Byzance.

Biographie[modifier | modifier le code]

Euphrosyne est la fille de l'empereur byzantin Constantin VI dit l'Aveugle, dernier représentant de la dynastie isaurienne, et de Marie d'Amnia. Après l'aveuglement de son père en 797, elle est faite religieuse et enfermée au monastère de l'île de Proté.

Solidus représentant le mari d'Euphrosyne, Michel II, et le fils de Michel, Théophile.

En 823, l'empereur Michel II dit le Bègue, basileus de Byzance, fondateur de la dynastie amorienne, veuf de sa première femme Thékla, la tire de sa retraite pour l'épouser afin de renforcer sa légitimité. Après la mort de l'empereur en 829, Théophile, fils de la première union de Michel II , la renvoie dans son couvent.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Skylitzès, Empereurs de Constantinople, « Michel le Bégue », chapitre 17, p. 42-43 & « Théophile », chapitre 2, p. 48.
  • Venance Grumel, Traité d’Études Byzantines, chap. I « La chronologie », PUF, Paris, 1958, p. 362.
  • Robert Guilland, Études Byzantines, PUF, Paris, 1959, « Les empereurs et l'attrait du monastère », p. 38.

Liens externes[modifier | modifier le code]