Eunice Sum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Eunice Sum Portail athlétisme
Eunice Jepkoech Sum 2010 ISTAF Berlin.jpg
Eunice en 2010.
Informations
Disciplines 800 m
Nationalité Drapeau : Kenya Kényane
Naissance (27 ans)
Lieu Uasin Gishu
Taille 1,59 m
Palmarès
Championnats du monde 1 - 1
Ligue de diamant 2 - -
Championnats d'Afrique 1 1 -
Jeux du Commonwealth 1 - -

Eunice Jepkoech Sum (née le à Uasin Gishu) est une athlète kényane, spécialiste du 800 mètres. Championne du monde en 2013, elle remporte les championnats d'Afrique et les Jeux du Commonwealth en 2014.

Biographie[modifier | modifier le code]

Repérée par Janeth Jepkosgei, championne du monde du 800 m en 2007, Eunice Sum se consacre pleinement à l'athlétisme en 2009 après avoir donné naissance à son premier enfant en 2008[1]. Elle est la cousine du demi-fondeur Alfred Yego[2].

Elle fait ses débuts sur la scène internationale en 2010 lors des championnats d'Afrique de Nairobi où elle s'incline en demi-finale du 800 m.

En juillet 2011, à Nairobi, elle descend pour la première fois de sa carrière sous les 2 minutes en portant son record personnel à min 59 s 66[2]. Sélectionnée dans l'équipe du Kenya pour les championnats du monde 2011, à Daegu, elle s'incline au stade des demi-finale en approchant son record personnel (min 59 s 94).

Eunice Sum remporte la médaille d'argent du 800 mètres lors des championnats d'Afrique 2012 à Porto-Novo au Bénin, terminant à 2/100e de seconde de la Burundaise Francine Niyonsaba en min 59 s 13 (nouveau record personnel)[2]. Elle participe aux Jeux olympiques de Londres, dans l'épreuve du 1 500 mètres, mais échoue de nouveau aux portes de la finale[3].

En août 2013, lors des championnats du monde de Moscou, Eunice Sum crée la surprise en parvenant à devancer toutes les favorites au podium. Elle s'impose en finale dans le temps de min 57 s 38 en devançant notamment la tenante du titre russe Mariya Savinova et l'Américaine Brenda Martinez[4]. Elle devient à cette occasion la deuxième athlète kényane après Janeth Jepkosgei en 2007 à remporter le titre mondial sur la distance du 800 m[5]. Vainqueur par la suite du DN Galan à Stockholm, elle remporte la Ligue de diamant 2013 grâce à sa victoire au Weltklasse de Zurich en min 58 s 82.

Médaillée d'argent du relais 4 × 800 m lors des premiers relais mondiaux à Nassau, elle remporte en juillet 2014 le titre du 800 m des Jeux du Commonwealth, à Glasgow, dans le temps de min 0 s 31[6]. Quelques jours plus tard, à Marrakech, elle décroche son premier titre continental en devenant championne d'Afrique, en min 59 s 45, devant Janeth Jepkosgei[7]. Elle remporte la Ligue de diamant 2014 en s'imposant notamment lors des quatre premiers meetings de la saison, à Doha, Rome, Oslo et Lausanne, et en descendant à chaque fois sous les 2 minutes. Lors du meeting de Monaco, fin juillet, elle améliore son record personnel avec le temps min 57 s 92, mais est devancée par l'Américaine Ajee Wilson qui réalise la meilleure performance mondiale de l'année en min 57 s 67[8]. En fin de saison 2014, elle remporte la coupe continentale à Marrakech.

En 2015, Eunice Sum remporte les meetings Ligue de diamant de Shanghai et de Eugene (min 57 s 82). Début juillet, lors du Meeting Areva de Saint-Denis, elle établit la meilleure performance mondiale de l'année et améliore de près d'une seconde son record personnel en min 56 s 99[9].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Épreuve Temps
2012 Championnats d'Afrique Porto-Novo 2e 800 m 1 min 59 s 13
2013 Championnats du monde Moscou 1re 800 m 1 min 57 s 38
Ligue de diamant 1re 800 m détails
2014 Relais mondiaux Nassau 2e 4 × 800 m min 4 s 28
Jeux du Commonwealth Glasgow 1re 800 m min 0 s 31
Championnats d'Afrique Marrakech 1re 800 m min 59 s 45
Coupe continentale Marrakech 1re 800 m 1 min 58 s 21
Ligue de diamant 1re 800 m détails
2015 Championnats du monde Pékin 3e 800 m 1 min 58 s 18

Records[modifier | modifier le code]

Records personnels
Épreuve Performance Lieu Date
800 m 1 min 56 s 99 Saint-Denis 4 juillet 2015
1 500 m 4 min 01 s 54 Eugene 31 mai 2014

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Sum rolls to Daegu under Jepkosgei’s wing », sur capitalfm.co.ke,‎ (consulté le 5 juillet 2015)
  2. a, b et c (en) IAAF, « Focus on athlete - Eunice Sum », sur iaaf.org,‎ (consulté le 5 juillet 2015)
  3. (en) « Athletics at the 2012 London Summer Games:Women's 1,500 metres », sur sports-reference.com (consulté le 5 juillet 2015)
  4. (en) « Sum adds gold as Savinova gets her final calculations wrong », sur iaaf.org,‎
  5. (en) Steve Landells, « Report: Women’s 800m final – Moscow 2013 », sur iaaf.org,‎ (consulté le 10 mai 2014)
  6. (en) « Glasgow CG Diary: Eunice Sum wins the women 800m gold medal, expected by Kenyans in Glasgow, by Justin Lagat », sur runblogrun.com,‎
  7. (en) « Eunice Sum leads a 1-2-3 sweep in Marrakech », sur michezoafrika.com,‎
  8. (en) « Athlétisme/Monaco - 800m dames: MPM pour l'Américaine Wilson », sur lematin.ch,‎
  9. « Meeting Areva : Eunice Sum intouchable sur 800m », sur sport365.fr,‎

Liens externes[modifier | modifier le code]