Eugène Buret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Eugène Buret
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 31 ans)
Nationalité
Activités

Eugène Buret, de son vrai nom Antoine-Eugène Buret, né le  à Troyes et décédé le  à Saint-Leu-Taverny en Seine-et-Oise, est un philosophe, économiste, sociologue et journaliste français, connu en tant que disciples de Jean-Charles-Léonard Simonde de Sismondi[1].

En 1837, l'Académie des sciences morales et politiques lance un concours sur le thème «  Déterminer en quoi consiste et par quels signes se manifeste la misère en divers pays. Rechercher les causes qui la produisent ». Comme les réponses sont jugées insuffisantes, le délai est prolongé jusqu'en décembre 1839. Parmi les vingt-deux soumissions[2], Buret remporte une médaille d'or dotée de 2 500 francs. Son texte primé lui a fourni les bases de son ouvrage sur La misère des classes laborieuses en France et en Angleterre (1841) qui est considérée comme l'une des contributions les plus importantes portant sur les débats autour de la paupérisation vers 1840. Son travail apparaît quatre ans avant le travail similaire de Friedrich Engels sur la situation de la classe ouvrière en Angleterre publié en 1845[3].

Pierre-Joseph Proudhon[4] et Karl Marx[5] étudieront et se référenceront à ses travaux approfondis sur la situation des classes laborieuses en France et en Angleterre.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Carl Ritter: Géographie générale comparée, ou Étude de la terre dans ses rapports avec la nature et avec l'histoire de l'homme. Pour servir de base à l'étude et à l'enseignement de sciences physiques et historiques. Société typographique belge, 1838
  • La misère des classes laborieuses en Angleterre et en France. 1840; Reprint 1979, googlebooks
  • Question d'Afrique: de la double conquête de l'Algérie par la guerre et la colonisation : suivi d'un examen critique du gouvernement, de l'administration et de la situation coloniale. 1842 googlebooks
  • Louis Auguste Blanqui, Pellegrino Rossi, Eugène Buret: Cours d'économie politique; Histoire de l'économie politique en Europe depuis les anciens jusqu'à nos jours. Bruxelles, 1843. [1] (voir Karl Marx: Le Capital, livre III, MEW 25, P. 811.).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • The collected works of Sir Humphry Davy google books
  • Moniteur du rendez-vous: contenant un million de renseignements biographiques, 1866, p. 140 google books
  • The new American cyclopædia, ed. by George Ripley and Charles Anderson, Dana google books

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Capital: a critique of political economy.
  2. C. Fauchet, De l’Observation sociale à l’observation de soi. Analyse des mémoires envoyés à l’Académie des Sciences Morales et Politiques lors du premier prix Beaujour sur la misère (1834–1839), Paris-1, , Thèse d’histoire.
  3. François Vatin, « Le travail, la servitude et la vie. Avant Marx et Polanyi, Eugène Buret », Revue du MAUSS, vol. 2, no 18,‎ , p. 237=280 (lire en ligne)
  4. Proudhon, lecteur des économistes.
  5. Karl Marx : Économico-philosophiques de Manuscrits. 1844 (Marx, Engels, Œuvres, en Complément des Polices à 1844, Première partie, p. 481-482, 495)