Esteban Canal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Canal.
Esteban Canal
Naissance
Chiclayo, Pérou
Décès
Varèse, Italie
Nationalité Drapeau du Pérou Péruvien
Drapeau d'Italie Italien
Profession
Joueur d'échecs

Esteban Canal (né à Chiclayo au Pérou le , mort à Varèse en Italie[1] le ) est un joueur d'échecs péruvien qui, au sommet de sa carrière dans les années 1929-1936[2], faisait partie de l'élite mondiale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né au Pérou, il émigre en Italie dans les années 1920 et y demeure[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

Canal est:

  • 2e à Trieste en 1923,
  • 2e ex æquo à Merano 1926,
  • 10e à Budapest 1929,
  • 10e sur 22 à Carlsbad 1929,
  • 7e ex æquo à Rohitsch-Sauerbrunn 1929,
  • 2e à Budapest 1932,
  • 4e ex æquo à Bad Sliac,
  • 1er à Budapest 1933,
  • 5e à Mähritsch-Ostrau 1933,
  • 1er ex æquo à Reus 1936.

Après la Seconde Guerre mondiale, il est:

  • 2e à Venise 1947,
  • 6e à Bad Gastein 1948,
  • 2e ex æquo à Venise 1948,
  • 12e à Venise 1949[3],[4].

Canal a un score égal avec le champion du monde Max Euwe, il remporte notamment une victoire en 1948.

Canal joue sa partie la plus célèbre, l'immortelle péruvienne au cours d'une partie simultanée. En 14 coups, il sacrifie ses deux tours et sa dame pour accomplir un mat de Boden.

Par équipe[modifier | modifier le code]

Canal a défendu les couleurs péruviennes lors de l'Olympiade de Dubrovnic en 1950[5]. La Fédération internationale des échecs lui confère le titre de maître international en 1950 et celui de grand maître honoraire en 1977[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Jeremy Gaige, Chess Personalia, A Biobibliography, McFarland,‎ (ISBN 0-7864-2353-6)
  2. Profil de Esteban Canal sur le site chessmetrics.
  3. a et b Harry Golombek, Golombek's Encyclopedia of Chess, Crown Publishing,‎ (ISBN 0-517-53146-1)
  4. Anne Sunnucks, The Encyclopaedia of Chess, St. Martin's Press,‎
  5. Canal, Estaban Olimpbase

Liens externes[modifier | modifier le code]