Est de l'Ontario

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

45° N 75° O / 45, -75 ()

Est de l'Ontario

L’Est de l'Ontario est une région de la province canadienne de l'Ontario. Elle s'étend d'Ottawa au fleuve Saint-Laurent. En 2004 la population s'élevait à 1 647 000, habitants dont 41,3 % Franco-Ontariens.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'Est de l'Ontario s'insère dans les basses terres du Saint-Laurent entre le fleuve Saint-Laurent au sud et son affluent, la rivière des Outaouais au nord. Elle est bornée à l'ouest par les régions du Centre de l'Ontario et du Nord-Est de l'Ontario. Elle est limitrophe des régions de l'Outaouais, des Laurentides et de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent au Québec. L'État américain de New York est située sur la rive opposée du Saint-Laurent. Le projet de préservation du caractère visuel de l’est de l’Ontario[1] a pour mandat de déterminer ce qui rend cette région si spéciale et de codifier ces traits.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les explorateurs français et les coureurs des bois étaient les premiers européens à travailler en cette région. Samuel de Champlain a traversé la rivière des Outaouais en 1615 pour explorer la région des Grands Lacs.

La plus grande ville en l'Est de l'Ontario est Ottawa qui représente environ 60 % de la population de la région.

Kingston est la deuxième plus grande ville. Kingston était historiquement important. La ville a été la première capitale fédérale de la Province du Canada.

Le fort Frontenac est le berceau et l'ancien nom de la ville de Kingston. La construction du Fort Frontenac débuta en juillet 1673, sur ordre de Louis de Buade de Frontenac. Ce fort devait protéger Montréal qui était à 5 jours de canot et favoriser l'expansion de la colonie canadienne, par les Français, afin d'établir des postes de traite de fourrures à l'intérieur de l'Amérique du Nord, dans la région des Grands Lacs et la vallée de l'Ohio.

L'est de l'Ontario est aussi influencé par les Loyaliste de l'Empire-Uni qui sont venus dans la région après la révolution américaine. Les comtés Prescott et Russell, Stormont, Dundas et Glengarry, Renfrew et la ville d'Ottawa avaient une grande population des Franco-Ontariens.

Centre-ville d'Ottawa
L’hôtel de ville de Kingston

La région inclut les divisions de recensement :

Principales villes[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Boisés Est, association française créée en 1998, regroupe 165 propriétaires de boisés privés de l'Est de l'Ontario[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Projet sur le caractère visuel de l’est de l’Ontario
  2. Charlotte Paquette, « Boisés Est souffle ses 15 chandelles », Tribune Express, vol. 19, no 49,‎ 4 octobre 2013, p. 5.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]