Espace des mondes polaires

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Espace des mondes polaires
Espace des Mondes Polaires - img 43337.jpg
Chantier de la façade.
Informations générales
Ouverture
Surface
5 500 m2
Site web
Collections
Collections
Objets, documents, photos, etc.
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
1, rue de la Sambine
39220 Prémanon
Coordonnées

Géolocalisation sur la carte : Jura

(Voir situation sur carte : Jura)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Franche-Comté

(Voir situation sur carte : Franche-Comté)
Point carte.svg

L'Espace des mondes polaires est un musée de Prémanon dans le Jura, consacré à l'exploration et à la connaissance des mondes arctique et antarctique.

Historique[modifier | modifier le code]

Le musée Paul-Émile-Victor de Prémanon est créé en 1987-1988 dans cette commune — qui est l'un des quatre villages de la station des Rousses — par Pierre Marc — avec le soutien de l'explorateur Paul-Émile Victor qui a passé son enfance dans le Jura. Il est consacré à l'exploration des régions polaires et inauguré en 1989. Il accueille en moyenne durant son existence environ dix-huit mille visiteurs annuellement. Dès 2003, une réflexion s'engage à l'initiative de Jean-Christophe Victor et de Stéphane Niveau pour réfléchir à la création, pour lui succéder à cet endroit, d'une structure plus grande, associant à un nouveau musée des mondes polaires la patinoire du Haut-Jura (inaugurée en 1982), près de laquelle le musée existant s'était implanté. D'autres éléments viennent enrichir ultérieurement ce nouveau projet.

Le chantier de construction démarre en 2013 par la démolition d'un bowling[1] qui s'achève en juin 2014[2]. La patinoire ferme ses portes en avril 2014 pour rénovation[3].

La construction des nouveaux espaces débute en septembre 2014 et s'étale sur l'année 2015. La première pierre est posée le [4]. Le , un incendie accidentel endommage la structure de la salle polyvalente et détruit en totalité sa toiture[5],[6]. Le gros œuvre est terminé en octobre 2015[7].

L'année 2016 est consacrée à la finition des espaces intérieurs[8]. Le centre ouvre au public le [9],[10],[11].

Projet[modifier | modifier le code]

Le projet, conçu par le cabinet d'architecte Reichardt & Ferreux de Lons-le-Saunier et porté par la Communauté de communes de la Station des Rousses, s'appuie sur un comité scientifique comprenant notamment Marie-Françoise André, Michel Campy, Madeleine Griselin, Yvon Le Maho, Claude Lorius, Jean-Christophe Victor[12]. Il comprend sur 5 000 m2[13] :

  • un espace muséographique :
    • 600 m2 d'exposition permanente
    • 220 m2 d'exposition temporaire
    • 200 m2 de locaux pour les archives
    • un atelier pédagogique sur 60 m2
  • la Patinoire de l'Espace des mondes polaires rénovée (1 200 m2)
  • la salle polyvalente de 400 places rénovée (500 m2)
  • un auditorium de 80 places (180 m2)
  • un restaurant de 100 places sur 2 niveaux (300 m2)
  • une boutique (100 m2)
  • une salle hors-sac (80 m2)
  • une annexe de l'office du tourisme
  • un jardin paysager (1 000 m2)
Erik Orsenna et Bernard Mamet lors d'une conférence tenue dans la salle polyvalente, le .

Bâtiment[modifier | modifier le code]

Les choix architecturaux visent à l'autonomie énergétique du bâtiment. Leur mise en œuvre repose sur :

  • l'enterrement de la structure à 60% dans le sol pour minimiser les pertes de parois et augmenter l'inertie thermique ;
  • la réutilisation de 80% des calories dégagées par la production de la glace de la patinoire complété par 15 forages géothermiques ;
  • l'utilisation de puits de lumière pour éclairer certains espaces intérieurs.

Ceci est complété par un captage photovoltaïque et une cuve de 30 m3 pour collecter l’eau de pluie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]