Ernest Hoepffner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ernest Hoepffner
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
StrasbourgVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Université Friedrich-Schiller d'Iéna, université de Strasbourg (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Membre de
Distinction

Ernest Hoepffner, né le à Rountzenheim et mort le à Strasbourg, est un linguiste romaniste et médiéviste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Membre d'une famille de pasteurs protestants, frère aîné de Jean et Robert Hoepffner. Il fit ses études à Strasbourg et fut élève de Alfred Morel-Fatio ; passait son doctorat en 1903 sur Eustache Deschamps. Il succédait à Léo Wiese à l'université d'Iéna en 1911. De 1919 à 1948 il fut professeur de philologie romane à l'université de Strasbourg. Entrait à l'Académie des inscriptions et belles-lettres en 1939.

Publications[modifier | modifier le code]

Œuvres de Guillaume de Machaut (tome I, 1908.)
  • Les Troubadours dans leur vie et dans leurs œuvres, 1955.
  • Avec Prosper Alfaric, La chanson de Sainte Foy. I, Fac similé du manuscrit et texte critique, Les Belles lettres, Paris, 1926.
  • L'Alsace littéraire à travers l'histoire, Bibliothèque Jean Macé. Annexe au Bulletin Jean-Macé, , Strasbourg, Librairie de la Mésange , 1937.
  • La Folie Tristan de Berne, 1934.
  • Œuvres de Guillaume de Machaut, E. Champion, Paris, 1908-14, III tomes.
  • Les "Lais" de Marie de France, Paris : A.-G. Nizet , 1995.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Il est nommé chevalier de la Légion d'honneur en 1937, puis officier en 1950[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Base Léonore, no c-222740 [1]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Christian Wolff, « Hoepffner, Ernest », in Nouveau Dictionnaire de biographie alsacienne, vol. 17, p. 1618
  • Mélanges de philologie romane et de littérature médiévale : offerts à Ernest Hoepffner : par ses élèves et ses amis, Slatkine, 1974, 390 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]