Ernest Duvergier de Hauranne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Duvergier de Hauranne.
Ernest Duvergier de Hauranne
Duvergier de Hauranne.png
Fonction
Député du Cher
-
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Activités
Famille
Père
Mère
Camille-Cécile Micoud d'Umons (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Berthe de La Rue (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Pierre Duvergier de Hauranne (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinction

Louis Prosper Ernest Duvergier de Hauranne, né à Paris le 7 mars 1843 et mort à Trouville-sur-Mer le 16 août 1877, est un journaliste, auteur de récits de voyages et homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Prosper Duvergier de Hauranne, et petit-fils du baron Charles Emmanuel Micoud d'Umons, Ernest Duvergier de Hauranne est député du Cher à l’Assemblée nationale (1871-1877). Il se déclare en faveur de la République, combat l’Ordre moral, représente l’arrondissement de Sancerre (1876) et est l’un des 363 députés qui se prononcèrent contre le cabinet de Broglie.

Journaliste et auteur de récits de voyage, Ernest Duvergier de Hauranne est principalement connu pour son ouvrage Huit mois en Amérique.

« À Montréal, je suis en pays français. Autant, il est déplaisant de rencontrer des indigènes qui, par politesse ou ostentation de science, veulent me baragouiner ma langue, autant résonne harmonieusement à mon oreille ce jargon normand qui a gardé tout l’accent du terroir. »

— Huit mois en Amérique, 5 août 1864, vol. 59, p. 106

Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (13e division)[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Huit mois en Amérique, lettres et notes de voyage, 1864-1865, Paris, A. Lacroix, Verboeckhoven et Cie, 1866
  • La Coalition libérale Paris, Le Chevalier, 1869
  • Le Gouvernement personnel Paris, Le Chevalier, 1869
  • La République conservatrice, Paris, G. Baillière, 1873
  • Les États-Unis pendant la guerre de Sécession, Éd. Albert Krebs, Paris, Calmann-Lévy, 1990
  • Du Caractère de Faust et du génie de Goethe, Paris, E. Donnaud, [s. d.]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jules Moiroux, Le cimetière du Père Lachaise, Paris, S. Mercadier, (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :