En immersion (série télévisée, 2015)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir En immersion.
En immersion
Genre Série policière
Création Philippe Haïm
Production Bénédicte Lesage, Ariel Askenazi
Pays d'origine Drapeau de la France France
Chaîne d'origine Arte
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 3
Durée 52 minutes
Diff. originale

En immersion est une série télévisée française en trois épisodes de 52 minutes, créée par Philippe Haïm et diffusée pour la première fois le sur Arte. Elle est scénarisée par Philippe Haïm et Pierre Cabon ; produite par Bénédicte Lesage et Ariel Askenazi. Philippe Haïm est également le compositeur de la bande-son[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Cette série met en scène Michel Serrero, un policier célibataire, et sa fille adolescente à Paris. Le père apprenant qu'il a une maladie grave s'investit dans l'infiltration d'un réseau dirigé par Guillaume Leanour mettant en circulation une nouvelle drogue.

Distribution[modifier | modifier le code]

Les principaux acteurs sont[2] :

Épisodes[modifier | modifier le code]

  1. Les Naufragés
  2. Narcose
  3. De Profundis

Commentaires[modifier | modifier le code]

Première décrit cette série télévisée en noir et blanc comme « âpre et terriblement prenant »[2]. Libération la juge « plutôt réussie du point de vue formel » et pointe « un climat d’hyperviolence qui rappelle Sin City »[3]. Constance Jamet du Figaro souligne « une image léchée hyperstylisée, des ralentis, des hallucinations aquatiques et peu de dialogues »[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liste des séries policières françaises

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Constance Jamet, « En immersion, le polar d'une autre dimension », sur lefigaro.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  2. a et b Charles Martin, « En Immersion (Arte) : la série noire qui en dit long sur le nouveau trafic de drogue », sur premiere.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  3. David Carzon, « Une calotte polar », sur liberation.fr, (consulté le 8 janvier 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]