Maroni, les fantômes du fleuve

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Maroni, les fantômes du fleuve

Genre policier
Création Aurélien Molas
Acteurs principaux Stéphane Caillard
Adama Niane
Musique Clément Tery
Pays d'origine Drapeau de la France France
Chaîne d'origine Arte
Nb. de saisons 2
Nb. d'épisodes 10
Durée 45 minutes par épisode
Diff. originale en production

Maroni, les fantômes du fleuve est une mini-série créée par Aurélien Molas et diffusée sur Arte à partir du [1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Chloé, est une jeune enquêtrice[Note 1] nouvellement affectée à Cayenne en Guyane. Son supérieur hiérarchique l'accueille fraîchement en affirmant qu'il n'est pas dupe ; si elle est affectée en Guyane, c'est forcément une sanction à la suite d'une faute faite en métropole car personne ne demande la Guyane. Il lui présente son nouveau coéquipier Joseph Dialo, originaire de Guyane et connaissant bien la culture et les traditions de ce territoire. Tandis que Joseph fait découvrir à Chloé les spécificités de ce département, un couple de métropolitains est trouvé sauvagement assassiné sur un voilier à la dérive sur le fleuve Maroni. Leur fils de neuf ans a disparu. Chloé et Joseph enquêtent. Le seul témoin est un jeune Bushinengué. Ils suivent une légende provenant d'animisme d'anciens esclaves, et vont devoir remonter[Note 2] le fleuve Maroni.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Création : Aurélien Molas[2]
  • Réalisation : Olivier Abbou
  • Scénario : Aurélien Molas et Olivier Abbou
  • Costume : Judith de Luze
  • Décors : Serge Fernandez
  • Photographie : Julien Meurice
  • Musique : Clément Tery
  • Son : Jérôme Pougnant
  • Chargé(e) de programme : Arnaud Jalbert
  • Montage : Benjamin Favreul
  • Productrice : Aurélie Meimon et Noor Sadar
  • Production : Mademoiselle Films, Lovemytv, Arte France
  • Nombre d'épisodes : 4 (saison 1) et 6 (saison 2)
  • Durée : 45 minutes par épisode
  • Date de première diffusion : - ...
  • Chaîne de diffusion en France : Arte
  • Pays d'origine : Drapeau de la France France

Distribution[modifier | modifier le code]

Info Simple.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données Allociné.

  • Stéphane Caillard : Chloé Bresson[3],[4]
  • Adama Niane : Joseph Dialo
  • Issaka Sawadogo : Commissaire Koda
  • Jérémie Laheurte : Stéphane
  • Alex Descas : Oscar
  • Sylvio Molia : Benoît
  • Josiane Da Silva Nascimento : Luna
  • Toni Laurent : Jean Hugain
  • Kenny Icare : Cyril Borné
  • Serge Abatucci : Kapiten Bush
  • Marcel Kwadjani : Adolescent Bush
  • Jessica Martin : Maéva
  • Patrick Moreau : Médecin légiste
  • Guerric Eber : Inconnu d'un soir
  • Belisong Kwadjani : Piroguier
  • Loan Rimbaud : Dialo enfant
  • Mysilien Niavai : Prêcheuse
  • Ricky Tribord : Collègue Stéphane
  • Yvan Télémaque : Gantas
  • Kervens Saint-Fort : Hector
  • Nil Lilamand : Psychologue
  • Alexandra Carvalho : Fille brésilienne
  • Talena Norbert : Claudia
  • Céline Hayot : Vétérinaire
  • Jérémy : Harrous : Interne hôpital
  • Philippe Passon : Policier Départ
  • Ludovic Dachy : Médecin Chloé
  • Jerrold Polony : Jumbo
  • Janice Lafaille : Collégienne 1
  • Jessica Dalice : Collégienne 2
  • Eymeric Loth : Fils Koda
  • André Apatekou : Chaman Bush

Critiques[modifier | modifier le code]

Isabelle Poitte dans Télérama voit non seulement un film policier mais surtout que l'auteur et le réalisateur nous font découvrir avec talent, à travers un décor exotique, la culture et les mythes de la Guyane : « Maroni laisse entrevoir un univers d'une ampleur rare dans la fiction française… »[1]. Pour Céline Fontana du Figaro.fr c'est une « minisérie originale où se mêlent meurtre, mystère et vaudou en Guyane » qui commence comme une série policière classique[5]. Une partie de l'émission de France Culture, La Dispute, est consacrée à cette série. Une mise en scène « magistrale » et un casting de « haute volée » sont mis en avant mais l'animateur, Arnaud Laporte, remarque cependant un « problème de jeu et d'écriture » et Joseph Ghosn, directeur de la rédaction de Grazia, note que « plusieurs pistes sont empruntées mais aucune jusqu'à son terme »[6].

Saison 2 : Le territoire des ombres[modifier | modifier le code]

Une saison 2 de six épisodes, Maroni, le territoire des ombres, est commandée par Arte. Le tournage débute en et se termine fin mars de la même année en Guyane, à Saint-Pierre-et-Miquelon et à Terre-Neuve. Stéphane Caillard et Adama Niane reprennent leurs rôles aux côtés d'Axel Granberger, Samuel Jouy, Paul Hamy, Brigitte Sy, Patricia Thibault[7],[8]. Elle est diffusée les jeudis 20 et 27 mai 2021 à 20h55 sur Arte.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La série est ambiguë sur le fait que Chloé soit une policière ou une gendarme. Dans la première saison de Maroni, on la voit travailler dans un commissariat de police, son coéquipier est un policier. Mais dans la seconde saison qui se déroule à Saint-Pierre-et-Miquelon, elle officie dans la gendarmerie locale.
  2. Une remontée du fleuve clairement inspirée du roman Au cœur des ténèbres. La série débute d'ailleurs par une citation du célèbre roman de Joseph Conrad.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Maroni, les fantômes du fleuve », Télérama, no 3549,‎ , p. 75 et 122.
  2. « Maroni, les fantômes du fleuve (1/4) | ARTE », sur ARTE (consulté le ).
  3. AlloCine, « Maroni, les fantômes du fleuve casting saison 1 » (consulté le )
  4. « Maroni, les fantômes du fleuve », sur focus.levif.be,
  5. « Maroni, les fantômes du fleuve : un thriller mystique », tvmag.lefigaro.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  6. Arnaud Laporte, Joseph Ghosn, Mathilde Serrell et Lucile Commeaux, « Émission La Dispute - Série : « Cette série est un pas vers le livre » », sur France-Culture, (consulté le ).
  7. « Olivier Abbou tourne pour ARTE Maroni  saison 2 à Saint-Pierre-et-Miquelon et Terre-Neuve avec Stéphane Caillard et Adama Niane », sur servicepresse.arte.tv (consulté le ).
  8. « “Maroni”, saison 2 : découvrez les deux premiers épisodes », sur Télérama (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]