Emmanuel Civiello

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Emmanuel Civiello
Emmanuel Civiello 20060916 Festival Delcourt 01.jpg
Emmanuel Civiello lors du festival Delcourt 2006.
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (49 ans)
LilleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Emmanuel Civiello est un auteur français de bande dessinée né le à Lille. Emmanuel Civiello vit actuellement[Quand ?] en Chine.

Le dessin de Civiello est très réaliste et détaillé. Ses albums sont tous en couleur directe. Civiello a réalisé plusieurs albums de bande dessinée seul ou avec un scénariste. Il a également illustré plusieurs livres.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après ses années lycée, il part en Belgique. Il commence tout d’abord par des études de peinture monumentale aux Beaux-Arts de Bruxelles, puis il intègre l’atelier d’illustration à l’institut Saint Luc[1] qu’il quitte la même année pour réaliser à sa première bande dessinée.

En 1996 paraît le premier tome d’un conte féerique, La Graine de folie (Ed. Delcourt). Civiello a assuré les textes des trois premiers tomes avant la reprise de Thomas Mosdi, en 2002 pour clore la série.

Sa deuxième série (toujours aux éd. Delcourt), Korrigans, est scénarisée par Thomas Mosdi[1]. C'est lors de la création de cette série que les deux auteurs se sont rencontrés. La trame de cette série est fantastique et historique.

En 2005, Civiello change de style avec Mamma mia, scénarisé par Hélène Herbeau, sur la mafia des années 1930.

En 2008, Civiello publie Humphrey Dumbar, le croquemitaine (Ed. Delcourt). En 2010, il s'associe de nouveau avec la scénariste Hélène Herbeau pour produire un conte chinois La Dynastie des Dragons. Composé de trois tomes, ce conte chinois mélange faits réels et le fantastique.

Il illustre en 2002 les écrits de Catherine Quenot pour « L’école des apprenties sorcières » (Ed. Albin Michel), ainsi que les livres Les Elfes et Les Nains. Il réalise également diverses commandes de couvertures d’albums ou d’affiches.

Technique[modifier | modifier le code]

La plupart du temps, Civiello travaille en grand format et en couleurs directes. Il réalise en moyenne 1 planche tous les trois jours.

Il apprécie particulièrement René Hausman (Laïyna- éd. Dupuis) et les illustrateurs anglais Brian Froud[1] et Alan Lee. Mais au fil des années, ses goûts se portent plus vers les illustrateurs américains ou dits "américains" comme Bisley (anglais), Frazetta, Jeffrey Jones et surtout Drew Struzan pour ces affiches ainsi que la famille Wyet et Norman Rockwell.

Séries[modifier | modifier le code]

  • La Graine de folie - Editions Delcourt.
    1. Igguk
    2. Le Grand Ornement
    3. La Morrydwen
    4. Le Roy sans cœur
  • Mamma mia (série en cours), scénario d'Hélène Herbeau
    1. Vincenzo Lasagna
  • La Dynastie des Dragons (3 tomes), scénario d'Hélène Herbeau - Editions Delcourt.
    1. La colère de Ying Long
    2. Le chant du Phénix Sortie en janvier 2012
    3. La Prison des âmes

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c . Ekllipse, SEMIC (no 2), , 98 p., « Interview d'Emmanuel Civiello », p. 65-71
  2. Tuyen Le Tan, « Auracan a aimé... Korrigans - T1 », sur Auracan, .
  3. Jérôme Verdoncq, « Korrigans T3 : Le peuple de Dana », sur Planète BD, .
  4. Richard B, « Critique de la bande dessinée : Le peuple de Dana #3 [2006] », sur SciFi-Universe, .
  5. Jérôme Verdoncq, « Korrigans T4 : Le Seigneur du chaos », sur Planète BD, .
  6. Laurent Lavadou, « Humphrey Dumbar, le croquemitaine », sur Actu SF, .
  7. Y. Tilleuil, « Rayons pour Sidar - 1.Lorrain », sur BD Gest, .

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Thierry Lemaire, « Corb-nez, épopée (à peu près) carolingienne », ZOO,‎ , p. 20.
  • Olivier Mimran, « Rayons pour Sidar, t. 1 : mission de secours », dBD, no 83,‎ , p. 78.

Liens externes[modifier | modifier le code]