Valérie Mangin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mangin.
Valérie Mangin
Valérie Mangin.jpg

Valérie Mangin en 2017.

Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (44 ans)
NancyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Conjoint
Autres informations
Site web
Œuvres réputées
De la Grande Chancellerie au ministère de la Justice (1774-1792) (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Valérie Mangin est une scénariste de bande dessinée française, née le à Nancy[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formations[modifier | modifier le code]

C'est en Lorraine que Valérie Mangin suit une scolarité normale qui l'emmène jusqu'à un baccalauréat scientifique. Elle ne néglige cependant pas les lettres puisqu'elle remporte, en 1990, un prix en version latine au Concours général. Elle est admise, en 1991 à Paris en classes préparatoires au lycée Henri-IV[2].

En 1994, Valérie Mangin entre à l'École des chartes. Elle y soutient une thèse d'histoire des institutions de l'époque moderne : De la Grande Chancellerie au ministère de la Justice (1774-1792). Celle-ci lui donne le titre d'archiviste-paléographe et lui ouvre les portes de la fonction publique. Parallèlement, elle suit un cursus d'histoire et un autre d'histoire de l'art à la Sorbonne[2].

Mais au fur et à mesure de ce cursus, elle réalise qu'elle préférerait se lancer dans la bande dessinée[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Grande lectrice de bandes dessinées pendant ses études, Valérie Mangin rencontre Denis Bajram, lors d'une séance de dédicace de la série Cryozone dans une librairie[2].

Ils se marient fin et travaillent dès lors ensemble dans leur atelier rue Saint-Julien-le-Pauvre, au pied de Notre-Dame de Paris[2]. Denis Bajram lui propose d'écrire les dialogues du premier tome des Mémoires mortes paru en 1999 aux Humanoïdes Associés. Elle réalise ensuite entièrement le scénario du deuxième album, toujours basé sur un synopsis de Denis Bajram.

En 2000, elle réalise également le scénario d'une nouvelle série de science-fiction chez Soleil : Le Fléau des dieux dont le premier des six tomes est sorti en . Avec cette série, elle entame la création d'un univers qui est nommé depuis 2004 les Chroniques de l'Antiquité galactique et qui comprend Le Dernier Troyen, La Guerre des dieux et Imperator[2].

Valérie Mangin crée en 2006, avec Denis Bajram les éditions Quadrant Solaire  ; elle en est directrice de collection jusqu'en 2008[2].

Tout en continuant une riche collaboration avec Quadrants et Soleil Productions, elle prépare actuellement plusieurs nouveaux projets pour Aire libre, Dupuis et Glénat[2].

Après plusieurs années à Paris, puis Bruxelles, elle réside maintenant à Bayeux en Normandie.

Publications[modifier | modifier le code]

Chroniques de l’Antiquité galactique[modifier | modifier le code]

Autres séries[modifier | modifier le code]

One shot[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Chronique : École des chartes », Bibliothèque de l'École des chartes, Société de l'École des chartes, vol. 152, no 2,‎ , p. 616–625 (624) (lire en ligne).
  2. a, b, c, d, e, f, g et h « Valérie Mangin », sur Mangin.TV (consulté le 6 mars 2016).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]