Droits LGBT à Haïti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La vie des personnes LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transsexuels) en Haïti est soumise à l'instabilité politique du pays, à la prédominance de la religion catholique et à la pauvreté qui touche une grande partie de la population. Bien que peu de lois soient utilisées contre les personnes LGBT en Haïti, elles trouvent encore peu de soutien.

Statut légal[modifier | modifier le code]

Les relations sexuelles entre adultes de même sexe consentants et dans la sphère privée sont légalement permises depuis 1986. La majorité sexuelle est de dix-huit ans.

Sida/VIH[modifier | modifier le code]

Lors de l'apparition de l'épidémie de sida, le virus a été présenté comme transmis entre autres par les Haïtiens[1]. Bien qu'affectant surtout les hétérosexuels en Haïti, le sida y a été très vite associé aux homosexuels, ce qui a renforcé leur stigmatisation[2], malgré les actions d'information de personnalités haïtiennes comme Nancy Roc ou Arnold Antonin. Le manque de structures socio-médicales freine la lutte contre l'épidémie.

Société et culture[modifier | modifier le code]

En 2008, quelques personnes ont défilé lors de la première marche des fiertés du pays[3].

Le 17 mai 2012 a eu lieu le premier congrès national contre l'homophobie[3],[4]. La même année, l'association Kouraj crée le mouvement M pour lutter contre l'homophobie[4].

Notes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]