Dope Dogs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dope Dogs
Album de George Clinton and the P-Funk Allstars
Sortie Drapeau du Japon Europe
Drapeau des États-Unis
Durée Drapeau du Japon Japon : 76:25
Europe Europe : 75:47
Drapeau des États-Unis États-Unis : 73:24
Genre Funk, P-Funk, funk rock, soul, ragga, rock, hip-hop, rap, electro
Format CD, vinyle LP[1], digital[2]
Auteur (voir la liste des titres)
Producteur George Clinton
Label P-Vine Records, Hot Hands Records, Dogone Records

Albums de George Clinton and the P-Funk Allstars

Notation des critiques

Compilation des critiques
Périodique Note
AllMusic 3,5/5 étoiles [3]
The Boston Globe favorable [4]
Robert Christgau A [5],[6]
Entertainment Weekly A- [7]
The Independent favorable [8]
Q 4/5 étoiles [9]
Rolling Stone 4/5 étoiles [10]
Select (en) 3/5 étoiles [11]
The Washington Post favorable [12]
The Yale Herald (en) mitigé [13]

Dope Dogs est le huitième album du chanteur et producteur de musique funk americain George Clinton avec son groupe P-Funk All-Stars, sorti en aux États-Unis.

Présentation[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (février 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Le thème central de l'album traite des chiens renifleurs de drogues qui deviennent dépendants à ces drogues mêmes qu'ils sont assignés à trouver.

À l'origine, Dope Dogs est sorti sous le nom des groupes Parliament-Funkadelic et P-Funk All-Stars, en 1995 chez Hot Hands Records au Royaume-Uni, mais des morceaux (Follow the Leader, Lost Dog, Dopey Dope Dog et Gettin' Dogged) que contenait cet album sont remplacés, dans l"édition americaine de 1998, par des inédits (Pepe, Back Up Against the Wall, Pack of Wild Dogs et My Dog).

Il existe également une version japonaise (aussi publiée en 1995), avec le morceau Kibbles and Bits qui ne figure pas dans les deux autres éditions[14].

Cet album comprend des chansons de styles variés, allant du rock (comme Dog Star (Fly On)) au hip-hop (Tales That Wag the Dog), en passant aussi par du rap (Help, Scottie, Help (I'm Tweaking and I Can't Beam up)), tout en gardant l'esprit du funk.

Ces trois albums (dont les pochettes sont sensiblement identiques, seule l'édition de 1998 porte le nom de George Clinton en remplacement de celui du groupe Parliament-Funkadelic), malgré les différences dans la liste des titres, gardent un même univers riche de styles.

Dans sa version americaine, remastérisée par David Libert (en), le titre A U.S. Customs Coast Guard Dope Dog (Hyper Mix) est un remix de U.S. Customs Coast Guard Dope Dog, où George Clinton rappe en accéléré par rapport à l'original, et le célèbre morceau instrumental electro-funk-rock Sick 'em surprend avec ses mélodies.

Bobby Gillespie (en), un des membres fondateur du groupe Primal Scream, participe à la chanson Lost Dog, de l'album americain.

Ces albums n'ont pas de rapport avec celui sorti en 1993 chez One Nation, intitulé Dope Dog[15], qui, pourtant, contient quelques morceaux de ces albums.

Liste des titres[modifier | modifier le code]

Selon l'édition (Japon, Europe, États-Unis), la configuration (liste des titres et ordre des morceaux) diffère.

Édition japonaise (P-Vine Records, 1994)[16]
No Titre Auteur(s) Durée
1. Dog Star (Fly on) George Clinton, DeWayne McKnight 8:12
2. U.S. Custom Coast Guard Dog Clinton 4:53
3. Some Next Shit Clinton, Michael Payne 6:13
4. Follow the Leader Rakim, Clinton 5:31
5. Just Sat Ding (Databoy) Clinton, Tracey Lewis, McKnight 4:32
6. Help Scottie, Help (I'm Tweaking and I Can't Beam Up) Lewis, Hazel Lewis 5:06
7. Pack of Wild Dogs Clinton, Andre Williams, Mike Clark 5:48
8. Fifi Clinton, McKnight 3:47
9. All Sons of Bitches Clinton, Belita Woods 5:37
10. Dopey Dope Dog Clinton, Daddy Freddy, Lige Curry 4:55
11. Sick 'em Clinton 6:13
12. Kibbles and Bits Clinton 5:04
13. I Ain't the Lady (He Ain't the Tramp) Clinton, Loic Gambas Bordas, Eebony Young 4:41
14. Tales That Wag the Dog
  • Part 1 (Nigga, Pleeeeeze!)
  • Part 2 (Is that your bark or your bite?)
Clinton, Lewis, Derrick Rossen 5:53
76:25
Édition européenne (Hot Hands Records, 1995)[17]
No Titre Auteur(s) Durée
1. Dog Star (Fly On) George Clinton, DeWayne McKnight 8:15
2. Fifi Clinton, McKnight 3:48
3. Some Next Shit Clinton, Michael Payne 6:14
4. Follow The Leader Rakim, Clinton 5:33
5. Just Say Ding (Data Boy) Clinton, Tracey Lewis, McKnight 4:33
6. Help, Scottie, Help (I'm Tweaking And I Can't Beam Up) Lewis, Hazel Lewis 5:07
7. Lost Dog Clinton, Bobby Gillespie 5:09
8. A U.S. Customs Coast Guard Dope Dog (Hyper Mix) Clinton 5:41
9. All Sons Of Bitches Clinton, Belita Woods 5:38
10. Dopey Dope Dog Clinton, Daddy Freddy, Lige Curry 4:56
11. Sick 'Em Clinton 6:14
12. Gettin' Dogged Clinton, Robert Johnson Jr., Payne 4:06
13. I Ain't the Lady (He Ain't the Tramp) Clinton, Loic Gambas Bordas, Eebony Young 4:42
14. Tales That Wag the Dog
  • Part 1 (Nigga, Pleeeeeze!)
  • Part 2 (Is that your bark or your bite?)
Clinton, Lewis, Derrick Rossen 5:51
75:47
Réédition américaine (Dogone Records, )[18]
No Titre Auteur(s) Durée
1. Dog Star (Fly on) George Clinton, DeWayne McKnight 8:12
2. U.S. Custom Coast Guard Dog Clinton 4:53
3. Some Next Shit Clinton, Michael Payne 6:13
4. Just Sat Ding (Databoy) Clinton, Tracey Lewis, McKnight 4:32
5. Help Scottie, Help (I'm Tweaking and I Can't Beam Up) Lewis, Hazel Lewis 5:06
6. Pepe (The Pill Popper) Clinton 6:09
7. Back Up Against the Wall Clinton, McKnight 5:46
8. FiFi Clinton, McKnight 3:47
9. All Sons of Bitches Clinton, Belita Woods 4:44
10. Sick'em (Instrumental) Clinton 4:03
11. I Ain't the Lady (He Ain't the Tramp) Clinton, Loic Gambas Bordas, Eebony Young 3:37
12. Pack of Wild Dogs Clinton, Andre Williams, Mike Clark 5:48
13. Tales That Wag the Dog Clinton, Lewis, Derrick Rossen 5:53
14. My Dog Clinton, "Crop" Holyfield 4:39
73:24

Crédits[modifier | modifier le code]

Membres du groupe[modifier | modifier le code]

  • George Clinton : orgue, synthétiseur, chant
  • Bootsy Collins : basse, guitare
  • Mike "Clip" Payne : basse, guitare, batterie, percussions, orgue, synthétiseur
  • Dewayne "Blackbyrd" McKnight : basse, guitare, batterie, percussions, orgue, synthétiseur
  • Jeff Bass : guitare, orgue, synthétiseur
  • Bernie Worrell : orgue, synthétiseur
  • Loic Gambas : batterie, percussions, guitare, synthétiseur
  • Lige Curry, Lonnie Motley, Henry Olsen : basses
  • Eddie Hazel, Michael Hampton, Garry Shider, Andre Foxxe Williams, Cordell Mosson, Phelps "Catfish" Collins, Jerome Ali, Andrew Innes, Dennis White, Robert Young : guitares
  • Frankie "Kash" Waddy, Guy Curtis, Gabe Gonzales, Man In The Box : batteries, percussions
  • Joseph "Amp" Fiddler, Martin Duffy, Tracey Lewis : claviers, piano
  • Bennie Cowan, Fred Wesley, Greg Boyer, Greg Thomas, Maceo Parker, Marcus Belgrave, Richard Griffith, Rick Gardner : vents
  • Amelia Jesse, Andre Foxxe, Barbarella Bishop, Belita Woods, Bobby Gillespie, Calvin Simon, Daddy Freddy, Denise Johnson, Duane "Sa'D'Ali" Maultsby, Fuzzy Haskins, Garry Shider, Gary Mudbone Cooper, Grady Thomas, Janet Evans, Jeanette McGruder, Jessica Cleaves, Joe Harris, Larry Heckstall, Lige Curry, Lloyd Williams, Louie "Babblin" Kabbabie, Shawn Clinton, Michael "Clip" Payne, Nicole Tindall, Pat Lewis, Patavian Lewis, Ray Davis, Robert "P-Nut" Johnson, Cuz, Sandra Feva, Sheila Horne, Shirley Hayden, Starr Cullars, Steve Boyd, Tracey Lewis : chant et chœurs

Équipes technique et production[modifier | modifier le code]

  • Production, conception : George Clinton
  • Producteur délégué : Archie Ivy, Stephanie Clinton
  • Programmation, mixage, remixage : George Clinton, Mark Bass, Michael "Clip" Payne, Mike E. Clark, Mike Wilder
  • Ingénierie : Booker T. Jones, Carl Glover, Eddie Cunningham, Eugene Lo, Frank Shaffer, Greg Reilly, Jamela Green, Jim Mishewics, Jim Vitti, Keith Jex, Mark Bass, Mike Wilder, Scott Little, Scott Summer, Thom Robinson
  • Direction artistique, design : Pedro "MC Poltergeist" Bell
  • Illustration : George Clinton, Pedro Bell

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Dope Dogs sur Discogs - Édition 2 × vinyle LP (Royaume-Uni, Hot Hands, 1995)
  2. (en) Écoute et téléchargement, « George Clinton & The P-Funk Allstars: Dope Dogs (édition américaine) », sur Amazon.com, (consulté le 10 février 2018)
  3. (en) Michael Gallucci, « George Clinton & the P-Funk All-Stars: Dope Dogs - AllMusic Review », sur AllMusic.com (consulté le 10 février 2018)
  4. (en) Jim Sullivan, « Clinton Stirs Up the Funk », The Boston Globe, The Ledger,‎ , D5 (lire en ligne)
  5. (en) Robert Christgau, « Consumer Guide Reviews: George Clinton & the P-Funk All Stars », sur Robert Christgau.com (consulté le 10 février 2018)
  6. (en) Robert Christgau, « Consumer Guide - George Clinton & the P-Funk All Stars: Dope Dogs », sur The Village Voice, (consulté le 10 février 2018)
  7. (en) Tom Sinclair, « Dope Dogs: Music review », sur Entertainment Weekly, (consulté le 10 février 2018)
  8. (en) Andy Gill, The Independent (28/04/1995), « 101 Digital Puppies » (version du 2 novembre 2012 sur l'Internet Archive)
  9. (en) « George Clinton / P-Funk All Stars - Dope Dogs CD », sur Q (magazine) p. 116, CD Universe, (consulté le 10 février 2018)
  10. (en) « George Clinton & the P-Funk All Stars: Dope Dogs », sur RobertChristgau.com, Rolling Stone, (consulté le 10 février 2018)
  11. (en) Caspar Smith, « New Albums », Select (magazine), no 59,‎ , p. 99
  12. (en) Geoffrey Himes, « George Clinton: What Up, Dog », sur The Washington Post archive, no 17, (consulté le 10 février 2018)
  13. (en) Jason Heller, Yale Herald online (19/11/1998), « This dog chases nobody's tail but his own » (version du 3 mars 2016 sur l'Internet Archive)
  14. (en) Robert Clough, « Dope Dogs (Japanese Version) (1995) (Parliament - Funkadelic - P-Funk All Stars) », sur Motherpage, (consulté le 10 février 2018)
  15. (en) Parliament, Funkadelic, P Funk Allstars – Dope Dog sur Discogs (liste des versions d'une même œuvre) (One Nation Records, 1993)
  16. (en) Dope Dogs sur Discogs et Dope Dogs sur MusicBrainz - Édition japonaise (P-Vine Records, 1994)
  17. (en) Dope Dogs sur Discogs et Dope Dogs sur MusicBrainz - Édition européenne (Total Record Company, Hot Hands Records, 1995)
  18. (en) Dope Dogs sur Discogs et Dope Dogs sur MusicBrainz - Réédition américaine (Dogone Records, 15/09/1998)

Liens externes[modifier | modifier le code]