Dominique Gauzin-Müller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dominique Gauzin-Müller
Dominique Gauzin-Müller.JPG

Dominique Gauzin-Müller en juillet 2008.

Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Architecte, critique architectural, essayiste, faculty memberVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour

Dominique Gauzin-Müller, née en 1960 à Vincennes, est une architecte et écrivaine française, spécialisée sur les thèmes liés au développement durable.

Biographie[modifier | modifier le code]

Auteur de livres sur la construction en bois, l'architecture écologique et l'aménagement durable des territoires, elle collabore avec plusieurs maisons d'éditions et rédige des essais dans des ouvrages collectifs. Depuis le début des années 1980, Dominique Gauzin-Müller écrit dans plusieurs revues d'architecture européennes : D'Architectures, Techniques et Architecture, Maisons à vivre, Séquences Bois, Architecture intérieure créé, Le Moniteur des travaux publics et du bâtiment, L'Architettura naturale, Deutsche Bauzeitung, Detail, etc. Elle est rédactrice en chef du magazine EcologiK, fondé en 2007, et dédié à l'architecture et à l'urbanisme « éco-responsables ». Elle vit à Stuttgart.

Ses études à l’École d'architecture Paris-Tolbiac se sont passées dans les ateliers de Roland Schweitzer, spécialiste français de l'architecture en bois, et de Marion Tournon-Branly. Elle a obtenu son diplôme en 1984 puis un certificat d’études approfondies sur la construction en bois de la même école en 1985.

Dominique Gauzin-Müller a travaillé quelques années comme architecte, avant de se consacrer essentiellement à l'écriture et à l'enseignement. Elle a donné des cours à l'université de Stuttgart entre 1988 et 1989, puis publié Le bois dans la construction en 1990[1]. Entre 1998 et 2004, Dominique Gauzin-Müller a assuré l'édition du livre Jean Prouvé : œuvre complète en trois volumes par Peter Sulzer. Depuis 1994, elle a organisé plus de quarante voyages d'étude pour des professionnels du bâtiment français en Allemagne et dans le Vorarlberg, notamment pour le conseil national de l’ordre des architectes français et pour le comité national pour le développement du bois (CNDB). En 1997, elle a publié, en allemand, Behnisch & Partner- 50 Jahre Architektur sur l'architecte allemand Günter Behnisch, un ouvrage qui reçut la même année un prix attribué aux cinquante « plus beaux livres d’Allemagne ». En 1999, elle a publié Construire avec le bois, ouvrage pour lequel elle a reçu le Prix Henri Le Même remis par l’Académie d’architecture. La même année, elle a participé au concours pour le collège de Mirecourt avec l'agence Jockers de Stuttgart. Dominique Gauzin-Müller a participé comme co-conceptrice avec Joel Gimbert, architecte à Pornichet, au projet de centre de valorisation énergétique du parc d’activités déchets de l’entreprise Séché-Eco industries à Changé, en Mayenne.

L’Académie d'architecture a remis en 2007 à Dominique Gauzin-Müller le prix Dejean pour des études et recherches sur l’application des principes du développement durable à l’architecture et l’urbanisme[2].

Parallèlement à ses ouvrages personnels, Dominique Gauzin-Müller a publié des essais dans divers ouvrages collectifs.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Depuis 1999, Dominique Gauzin-Müller est intervenue dans plusieurs universités européennes, dont celles de Louvain-la-Neuve et à l'ISA Saint-Luc de Wallonie à Tournai (Belgique), Genève (Suisse), Vienne (Autriche), La Corogne (Espagne), Paris-La Villette, Épinal, Rennes, Nancy, Strasbourg. Entre 2004 et 2007, elle est maître-assistante associée à l’École nationale supérieure d'architecture de Nancy dans le domaine des « cultures constructives » où elle participe à un séminaire intitulé « De l’urbanisme durable à l’architecture écologique » et dirige plusieurs ateliers de projet d'habitat éco-responsable. Depuis octobre 2007, elle est maître-assistante associée à l’École nationale supérieure d'architecture de Strasbourg.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Travaux personnels[modifier | modifier le code]

Traductions[modifier | modifier le code]

en allemand
en anglais
en italien
en espagnol
en grec
en chinois

Ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

Articles et contributions[modifier | modifier le code]

  • « Une terre humaine » dans L’architecte e(s)t l’autre
  • « Développement durable », L’Architecture et l’Urbanisme
  • « Les énergies renouvelables dans le bâtiment », Les Éléments des projets de construction, Neufert 2007
  • « L’exemple du Vorarlberg » dans La Maison individuelle
  • « L’architecture éco-responsable » dans La Science au présent, 2008
  • « Une année d’actualité scientifique et technique », Encyclopædia Universalis, 2008.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le livre Le Bois dans la construction vaut à Dominique Gauzin-Müller le prix Henri Courbot en 1995.
  2. http://www.archi.fr/AA/article37.html

Liens externes[modifier | modifier le code]