Dominique Blais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blais.
Dominique Blais
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Domicile
Activité
Artiste contemporainVoir et modifier les données sur Wikidata

Dominique Blais, né le 3 février 1974, est un artiste contemporain français. Il vit et travaille à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après l'obtention de son DNSEP à l'École supérieure des beaux-arts de Nantes Métropole en 1998, Dominique Blais poursuit deux ans plus tard ses recherches sur les rapports entre les arts et les médias dans le cadre du DEA Media Multimedia au Conservatoire national des arts et métiers. En 2004, il participe au Collège Invisible[Lequel ?] post-diplôme initié et coordonné par l'artiste et enseignant Paul Devautour. Impliqué aussi bien dans le domaine artistique que musical, il est à l'origine des festivals de cultures digitales Avril.exe (2003)[1] et Avril.dot (2004)[2], ainsi que les soirées ElectroPhonic (2002-2004) à Confluence. En 2004, il rejoint l’équipe de Glassbox, collectif d’artistes investi dans l’organisation d’expositions, notamment dans la galerie située au 113bis, rue Oberkampf à Paris. C'est à cette période qu'il reprend sa pratique artistique de manière exclusive.

Il participe notamment à La Triennale (anciennement intitulée La Force de l'Art 02) au Grand Palais en 2009[3], à l'édition 2010 de la Nuit Blanche[4] à Paris, sous la direction artistique de Martin Béthenod[5],[6] et à la 14e Biennale de Lyon intitulée « Mondes flottants » signée par Emma Lavigne en 2017 [7].

Démarche[modifier | modifier le code]

Dominique Blais tisse des liens entre les composantes visuelles et sonores de notre environnement. Travaillant à la limite du perceptible, il explore le lien ténu entre visible et invisible à travers des installations qui questionnent le rapport au lieu, à la mémoire. Par de subtils jeux de transposition, l'artiste prend à revers nos attentes et déroute nos sens, les ouvrant à de nouvelles possibilités de perception[8].

Depuis 2005, son travail artistique fait l’objet de nombreuses expositions individuelles et collectives, en France et à l'étranger[9]. Il est représenté par la galerie Xippas à Paris[10].

Expositions personnelles[modifier | modifier le code]

2018

  • Extérieur, jour, Pile-Pont Expo, Saint-Gervais-les-Bains, France (16 juin - 23 septembre)[11]
  • La Fin du contretemps, galerie Xippas, Paris, France (10 février - 7 avril) [12]

2017

  • De la lumière, le silence interrompu, Mirador, Paris, France (25 janvier - 5 mars) [13]
  • À Rebours, #7 clous à Marseille, Marseille, France (14 – 21 mai) [14]

2016

  • Polarités (duo show avec Claire Trotignon), Le Shed, Rouen, France (17 septembre- 27 novembre) [15]
  • Le Temps matériel, Frac Franche-Comté, Besançon, France (8 octobre - 30 décembre) [16]

2015

  • La Clef de voûte, Le Cryptoportique, Reims, France (2 juillet - 21 septembre)[17]
  • La Pierre angulaire, Le Cellier, Reims, France (2 juillet - 27 septembre)[18]

2014

  • Chapitre II – espace 2, Galerie Xippas, Paris, France (8 fev - 15 mars)[19]

2013

  • Les Grands Verres, MAC/VAL, Vitry sur Seine, France (14 juin - 27 octobre)
  • 35/39, Maison du Peuple, Clichy, France (22 février - 12 mai)

2012

  • Mécanique du temps présent, Joyce Gallery, Pékin, Chine.
  • D'une seconde majeure ou mineure avec Julie Béna, BF15, Espace d'art contemporain, Lyon, France
  • L'Ellipse, Galerie de l’École des Beaux-Arts, Le Mans, France.

2011

  • Solaris, Le Transpalette, Bourges, France.

Expositions collectives[modifier | modifier le code]

2013

2012

  • Eschatologie - Galerie de Roussan, Paris, France
  • La chose en soi, L’espace d’un bas, Paris, France
  • Rêver Rouan, Abbatiale Saint-Ouen, Rouen, France
  • De l’invisible au visible, Gloriette de Buffon, Jardin des Plantes, Paris, France
  • What do we need to do to protect us against fatality ?, Note On, Berlin, Allemagne.
  • La Polygraphie du Cavalier, Galerie Nicolas Silin, Paris, France.
  • Usages et convivialité, Maison des arts de Malakoff, France.
  • Des identités si diverses, Johnson & Johnson, Issy-les-Moulineaux, France
  • Expérience Pommery #9 – La Fabrique Sonore[20],[21], Domaine de Pommery, Reims, France.

Prix[modifier | modifier le code]

2013

Lauréat, Celeste Prize 

  • Pour son œuvre Ring[22], l'artiste a reçu le Celeste Prize 2013, présidé par le commissaire d'exposition Ami Barak, dans la catégorie Curator’s Choice, ex aequo avec l'artiste serbe Ana Prvacki[23].
2011

Nomination, Prix SAM pour l'art contemporain

2010

Nomination, Prix Le Meurice pour l'art contemporain

2009

Nomination, Audi Talents Awards 

Références[modifier | modifier le code]

  1. Annick Rivoire, « A la pointe de l'oreille », Libération,‎ (lire en ligne)
  2. Marie Lechner, « Avril.dot sur tous les sons », Libération,‎ (lire en ligne)
  3. « La Force de l'Art », sur CNAP (consulté le 11 août 2014)
  4. « Nuit Blanche », sur Paris.fr (consulté le 11 août 2014)
  5. Gilles Renault, « «Résister à l’injonction du spectaculaire» », Libération,‎ (lire en ligne)
  6. Ornella Lamberti, « Une Nuit Blanche 2010 humble et intime », L'Express,‎ (lire en ligne)
  7. (en) « Les artistes - Dominique Blais », sur www.biennaledelyon.com (consulté le 16 août 2018)
  8. « La Panacée », sur La Panacée - Centre de Culture Contemporaine (consulté le 10 août 2014)
  9. « EXPOSITION Instantané (78) : Dominique Blais », sur Frac des Pays de la Loire (consulté le 10 août 2014)
  10. « Dominique Blais », sur Galerie Xippas (consulté le 10 août 2014)
  11. « Pile Pont Expo "Extérieur,jour" - Dominique Blais à Saint-Gervais-les-Bains », Saint-Gervais Mont-Blanc - Montagne, Glisse, Thermalisme et Bien-Vivre (consulté le 16 août 2018).
  12. « Dominique Blais — La fin du contretemps — Galerie Xippas — Exposition », sur Slash Paris (consulté le 16 août 2018).
  13. « Dominique Blais », MIRADOR,‎ (lire en ligne, consulté le 16 août 2018).
  14. (en-US) « Dominique Blais », sur #7 clous à Marseille chez Patrick Raynaud (consulté le 16 août 2018).
  15. « Expo Polarités - Exposition art contemporain - Dominique Blais - Claire Trotignon - Paris Art », Paris Art,‎ (lire en ligne, consulté le 16 août 2018).
  16. « Dominique Blais, Le Temps matériel - », sur www.frac-franche-comte.fr (consulté le 16 août 2018).
  17. Mairie de Reims, « A Reims, l'exposition hypnotique de Dominique Blais | Tous les communiqués et dossiers de presse », sur Ville de Reims (consulté le 13 janvier 2016).
  18. Mairie de Reims, « "La pierre angulaire" / Dominique Blais | Agenda | Ville de Reims : site officiel », sur Ville de Reims (consulté le 13 janvier 2016).
  19. « Prochains Événements | Chapitre II | Xippas », sur www.xippas.com (consulté le 13 janvier 2016).
  20. « LA FABRIQUE SONORE, EXPÉRIENCE POMMERY #9 », sur Claudine Colin Communication (consulté le 11 août 2014)
  21. Emmanuelle Lequeux, « L'art et la musique liés au champagne », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  22. « L'apparition des images », sur Fondation d'entreprise Ricard (consulté le 10 août 2014)
  23. « Céleste Prize 2013 » (consulté le 10 août 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]