Discussion:Nombre de Reynolds

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]
  • Suppression -
  • Neutralité -
  • Droit d'auteur -
  • Article de qualité -
  • Bon article -
  • Lumière sur -
  • À faire -
  • Archives

Question?[modifier le code]

Dans la formule du nombre de Reynolds: pourquoi utilise t'on "U" plutôt que "V" pour la vitesse?

"U" est utilisé plus volontiers pour noter la vitesse dans un contexte de mécanique des fluides. Il s'agit juste d'une convention.--Tigraan (d) 30 mai 2013 à 15:44 (CEST)

Le lien commercial[modifier le code]

À quoi sert le lien qui se définit sous « Reynolds en pdf » à la fin de l'article ? L'auteur ayant ajouté cette note en novembre 2005 ou 2006 n'était pas identifié et n'a rien changé d'autre. Quelqu'un est d'accord pour le retirer ? Sinon, quelqu'un peut expliquer où est l'utilité dans la suite de ce lien ?

O_livier 11 mai 2007 à 17:47 (CEST)

Autres notes[modifier le code]

En général, on ne parle généralement pas de nombre de Reynolds associé à un fluide, mais à un écoulement. En effet, les termes de distances et de vitesses caractéristiques ne sont pas des termes intrinsèques au fluide, mais bien dépendant de l'écoulement. Ainsi, il n'y a pas de Reynolds de l'eau ou tout autre machin du genre.

Il est le plus important nombre sans dimension en dynamique des fluides. C'est certainement vrai si on s'en tient aux écoulements dans les tuyaux, seul cas considéré dans la page. Sur les navires, il intervient en parallèle avec le nombre de Froude, sur les avions avec le le nombre de Mach.Jct 8 juillet 2005 à 15:20 (CEST)

Aux fortes valeurs du Reynolds, les forces d'inertie sont prépondérantes et les turbulence peuvent s'amplifier jusqu'au régime de transition. Qu'est-ce que le régime de transition ? Je croyais qu'il séparait le laminaire et le turbulent.

De la même manière la couche limite laminaire diminue. Cela devrait être précisé.

Il faut remarquer que le nombre de Reynolds critique Recrit est dépendant du type de fluide. Je croyais que les nombres sans dimension permettaient justement d'ignorer le type de fluide.Jct 20 juillet 2005 à 11:36 (CEST)

pour des raisons professionnelles, je suis en train de nettoyer mes connaissances en turbulence. C'est tres lointain(20 ans!) Je souhaiterais un avis sur l'article "Équation de Navier-Stokes - moyenne de Reynolds"(erreurs dans les formules, et ainsi de suite).

Est ce que la phrase "Le nombre de Reynolds représente également le rapport (qualitatif) du transfert par convection par le transfert par diffusion de la quantité de mouvement." peut s'écrire Le nombre de Reynolds représente également le rapport (qualitatif) du transfert par convection sur le transfert par diffusion de la quantité de mouvement."? (rapport de quelque chose sur quelque chose)


Confusion sur les écoulements[modifier le code]

Il me semble que le paragraphe concernant les écoulements (Interprétation du nombre de Reynolds) mélange allègrement écoulement laminaire et écoulement de Stokes. C'est pas vraiment mon domaine et mon cerveau fonctionne à deux à l'heure en ce moment, donc si quelqu'un pouvait démêler tout ça en rajoutant le cas où Re << 1 (ce qui correspond a priori à l'écoulement de Stokes)… Skippy le Grand Gourou (d) 19 novembre 2009 à 18:32 (CET)


Re >>1

je confirme que cette partie est fausse. Lorsque Re <<� 1, la diffusion domine sur l’advection et l’écoulement est laminaire. En revanche, lorsque Re >>� 1, les effets non-linéaires dominent et l’écoulement est généralement turbulent.-- luxorion

Longueur caractéristique[modifier le code]

Il serai souhaitable d'amener quelques précisions sur ce point.

Par exemple, la longueur caractéristique peut être un diamètre de conduit mais il y a d'autres applications où cela ne l'est pas.


J'ai essayé de rendre la chose un peu plus claire. J'ai bien conscience que le paragraphe 'définition' s'en trouve alourdi, et contredit quelque peu le paragraphe 'exemples'. Le point important est que la dimension caractéristique peut être choisie un peu n'importe comment, le Reynolds ne donnant qu'un ordre de grandeur.--Tigraan (d) 30 mai 2013 à 16:08 (CEST)

Pour la plupart des lecteurs la référence aux équations de Navier-Stokes éclaircit-elle vraiment la chose ? C'est un peu loin dans mon esprit mais je crois avoir entendu parler de Re avant les équations générales. Je ne trouve pas de formulation simple adéquate mais celle qui vient d'être introduite me paraît... effrayante.--Jct (d) 30 mai 2013 à 17:10 (CEST)
Un nombre sans dimensions permet de caractériser sans ambiguïté un phénomène. La variation de ce nombre en fonction d'un ou plusieurs autres nombres sans dimensions définit une loi physique en général inaccessible au calcul (il ne me semble pas qu'on trouve dans fr.wikipedia autre chose que les exemples (pertinents) présentés dans l'article).
Sous leur première forme ces nombres sont utilisés dans la similitude des modèles réduits. Interprétation des résultats d'essais décrit la forme qu'il faut donner à une loi empirique lorsqu'elle fait intervenir la viscosité (mais pas la compressibilité ou une surface libre).
C'est ce que j'appellerais l'apparition naturelle des nombres sans dimension. On ne fait que compliquer considérablement le problème en passant par les équations de Navier-Stokes qui imposent la prise en compte de la viscosité mais pas des autres paramètres.
La longueur qui intervient dans la définition ne donne pas un ordre de grandeur : elle introduit un caractère arbitraire qui est généralement levé par les spécialistes du problème (diamètre d'une conduite, corde d'un profil d'aile).--Jct (d) 31 mai 2013 à 09:07 (CEST)
Le choix de la longueur de référence du Reynolds est libre. Mais tous les choix ne donneront pas des résultats intéressants. Certains choix permettent d'avancer dans la connaissance d'un phénomène, d'autres non (ou guère) : ainsi, la longueur caractéristique qui prend le mieux en compte l'évolution de l'écoulement autour de la sphère est le diamètre (il n'y en a d'ailleurs guère d'autres). Pour un profil d'aile, il s'avère que le choix de longueur caractéristique le plus "habile" est la corde (ou l'abscisse depuis le point d'arrêt) car cette longueur est la longueur de l'écoulement et surtout la longueur d'évolution de la couche limite : le Reynolds bâti sur cette longueur a donc une vraie valeur physique. Pour un dirigeable et un sous-marin, on prendra aussi comme longueur caractéristique la longueur du corps (pour les mêmes raisons, même si le diamètre ou même la racine cubique du volume pourraient aussi être utilisés). Bref le choix de la longueur caractéristique est une question d'habitude ; mais elle dépend également (comme le choix de la surface de référence pour le Cx) de ce que l'on cherche à prouver.
En l'absence d'autres impératifs, c'est bien la longueur qui caractérise la longueur de l'écoulement qu'il faut choisir pour construire le Reynolds. Pour l'écoulement dans un tuyau, par contre, on choisira le diamètre car l'épaississement de la couche limite et sa transition du régime laminaire vers le régime turbulent se joueront dans ce diamètre.
Ne serait-il pas utile d'illustrer cet article ?, par exemple avec des image comme https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Cx_de_la_sph%C3%A8re_selon_le_Reynolds.png ou, plus généraliste, : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:CX_SPHERE.png (et pas simplement parce j'ai participé à leur publication). Amicalement, Bernard de Go Mars (discuter) 20 mai 2016 à 22:49 (CEST)

Définir les régimes !![modifier le code]

Je note que l'article écrit : "on distingue quatre régimes principaux : régime de Stokes, régime laminaire, régime transitoire, régime turbulent." Or seul le régime de Stokes est vraiment défini. Comme cette notion de régime (laminaire ou turbulent) induit souvent les impétrants en erreur, il faudrait songer à définir ces régimes : lesdits impétrant font souvent, en effet, la confusion entre un écoulement laminaire ou turbulent et le régime laminaire ou turbulent de la couche limite (les deux notions ayant d'ailleurs un rapport). Amicalement, Bernard de Go Mars (discuter) 20 mai 2016 à 22:58 (CEST)