Derek Chauvin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Derek Chauvin
Information
Nom de naissance Derek Michael Chauvin
Naissance (47 ans)
Oakdale, Minnesota, Drapeau des États-Unis États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Profession Policier
Sexe Homme
Condamnation (par la justice de l'État du Minnesota)
(par la justice fédérale des États-Unis)
Sentence 22 ans et demi de prison (peine d'État)
21 ans de prison (peine fédérale)
Affaires Meurtre de George Floyd
Victimes George Floyd
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Régions Drapeau du Minnesota Minnesota
Ville Minneapolis
Arrestation
Famille Carolyn Pawlenty (mère)
Avocat Eric J. Nelson

Derek Chauvin (/ˈʃoʊ.vən/), de son nom complet Derek Michael Chauvin, né le à Oakdale dans le Minnesota, est un policier américain impliqué dans le meurtre de George Floyd à Minneapolis, le . Au cours d'une intervention, il plaque l'afro-américain George Floyd menotté au sol, le genou sur la nuque durant neuf minutes le menant à l'asphyxie et à la mort. L'évènement déclenche des manifestations et des émeutes à travers le pays puis au-delà et remet au cœur des débats les violences policières envers les Afro-Américains.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance, études et professions[modifier | modifier le code]

Derek Chauvin grandit à West Saint Paul dans le Minnesota[1]. Sa mère, femme au foyer et son père, expert-comptable[2] divorcent quand il a sept ans[2]. Il fréquente la Park High School (en) à Cottage Grove, dans le Minnesota, sans pour autant aller au bout de ses études ; il obtient un General Educational Development (GED) en 1994[3].

Il obtient un certificat en préparation des aliments en quantité et travaille comme cuisinier dans un McDonald's et dans un restaurant buffet Tinucci's[4] ,[1],[5]. Il sert dans l'armée de terre de réserve des États-Unis de 1996 à 2004[6]. A la Metropolitan State University, il obtient une licence en maintien de l'ordre en 2006[3],[5],[6].

Carrière[modifier | modifier le code]

Derek Chauvin candidate au Minneapolis Police Department (en) (MPD) en septembre 2000 et rejoint le MPD en 2001[5],[7]. Pendant son service, il est impliqué dans trois fusillades, dont l'une est fatale[7],[8],[9],[10]. Il reçoit une médaille de bravoure en 2006 pour avoir été l'un des nombreux policiers à avoir tiré 23 reprises sur Wayne Reyes qui pointait un fusil sur eux, et une autre en 2008 pour un incident de violence conjugale au cours duquel il enfonce une porte et tire sur Ira Latrell Toles qui aurait tendu son pistolet[11]. Il reçoit une médaille d'éloge en 2008 après que lui et son partenaire ont abordé un suspect en fuite tenant un pistolet. En 2009, le policier reçoit une autre médaille d'honneur après avoir travaillé en dehors de ses heures de service comme agent de sécurité dans une discothèque[12].

Meurtre de George Floyd[modifier | modifier le code]

Implication[modifier | modifier le code]

Le , George Floyd est soupçonné d'avoir utilisé un billet de vingt dollars contrefait dans une épicerie. Derek Chauvin est, ce jour-là, le formateur sur le terrain pour deux des autres policiers impliqués et qui en étaient à leur première semaine de service actif.

Durant huit minutes et 46 secondes, alors que George Floyd est menotté et allongé face contre terre sur le bitume maintenu par deux officiers, Derek Chauvin conserve son genou sur le cou de l'individu[13]. Durant ces huit minutes, George Floyd dit à plusieurs reprises « je ne peux pas respirer », « maman », « ils vont me tuer » ; il gémit et hurle également. Derek Chauvin lui aurait répondu : « Alors arrête de parler, arrête de crier, ça nécessite une sacrée quantité d'oxygène de parler »[14]. Pendant les trois dernières minutes, George Floyd est immobile et n'a plus de pouls. Les témoins présents lors de la scène exigent alors que les policiers vérifient le pouls de l'homme. Un ambulancier vient prendre son pouls pendant que Derek Chauvin continue de maintenir son genou sur la nuque de George Floyd. L'ambulancier demande alors au policier de retirer son genou, ce dernier s'exécute. Derek Chauvin, ses collègues et l'ambulancier placent George Floyd sur la civière et le conduit dans l'ambulance. George Floyd est ensuite déclaré mort à l'hôpital.

Les images de la vidéosurveillance d'une entreprise voisine n'ont pas montré George Floyd résister à son arrestation, contrairement à ce que les policiers ont déclaré. La plainte pénale a déclaré que sur les images du caméra-piéton, Floyd déclare avoir peur de rentrer dans le véhicule de police à cause de sa claustrophobie. Il résiste donc par peur d'être placé dans le véhicule et tombe au sol. Derek Chauvin et les deux autres officiers l'immobilisent au sol.

Plusieurs passants ont pris des vidéos qui ont été largement diffusées sur les réseaux sociaux.

Émergence de mouvements[modifier | modifier le code]

Manifestant brandissant une pancarte Black Lives Matter lors d'une manifestation à Miami en juin 2020.

À la suite du décès de George Floyd, plusieurs sujets reviennent au cœur des discussions médiatiques et politiques dont celui des violences policières. Le mouvement Black Lives Matter datant de 2013 revient également au-devant de la scène et prend une ampleur de niveau internationale. Ce mouvement prend place dans plusieurs nations du monde et fait remonter des cas de potentielles bavures policières passées. En parallèle, le groupe de hackers Anonymous refait surface après cinq années de discrétion et menace la police de Minneapolis de graves représailles à la suite de la mort de George Floyd[15].

De longues manifestations ont continué à Minneapolis après le drame, puis à travers tous les États-Unis. Le slogan souvent visible est « Pas de justice, pas de paix ! ». Le président Donald Trump déploie la Garde nationale des États-Unis à Minneapolis afin de calmer les manifestations, dans lesquelles d'autres bavures policières et incidents sont survenus[16].

Limogeage, détention et procédures judiciaires[modifier | modifier le code]

Plainte initiale déposée contre Derek Chauvin, le .

Le , les quatre policiers impliqués dans la mort de George Floyd dont Derek Chauvin seront limogés de la police de Minneapolis[17]. Le , Derek Chauvin est interpellé et inculpé pour homicide involontaire[18].

À la suite de cela, le , sa femme Kellie Chauvin demande le divorce et exprime sa plus forte compassion envers les proches de George Floyd[19].

Le , les faits sont requalifiés. Derek Chauvin est désormais inculpé pour « meurtre non prémédité »[20].

Le , Derek Chauvin comparaît pour la première fois en vidéo-conférence devant le juge du district du comté de Hennepin à Minneapolis[21].

Le , il comparaît avec les trois autres policiers impliqués dans l'affaire. Ceux-ci sont insultés par des manifestants[22].

Le , il est remis en liberté à la suite du paiement de la caution dont la somme s'élève à un million de dollars. Son procès est fixé au et ceux des trois autres policiers impliqués est fixé pour .

Une foule se rassemblant à l'extérieur du tribunal à l'annonce du verdict, le 20 avril 2021.

Le procès de Derek Chauvin s'ouvre le 8 mars 2021[23], marquant la première fois qu'un juge du Minnesota autorisait les caméras à montrer un procès criminel complet[24]. Le 20 avril 2021, un jury composé de six personnes blanches et de six personnes de couleur déclare Derek Chauvin coupable de trois chefs d'accusation : meurtre involontaire au deuxième degré, meurtre au troisième degré et homicide involontaire au deuxième degré[25],[26]. Il a été le premier policier blanc du Minnesota à être condamné pour le meurtre d'une personne noire. Ce n'est que la deuxième fois qu'un policier est condamné pour meurtre dans le Minnesota, la première étant la condamnation pour meurtre au troisième degré du policier américano-somalien Mohamed Noor dans le meurtre de Justine Damond, une femme blanche[27].

Deux semaines après avoir été déclaré coupable, l'ex-policier demande l'annulation du verdict, estimant que son « droit à un procès équitable » n'a pas été respecté[28].

À la suite du verdict de culpabilité, le juge Cahill a accepté une requête de l'accusation visant à révoquer la caution de Chauvin et ce dernier a été remis en garde à vue[29],[30].

Le , il est condamné à 22 ans et demi de prison pour le meurtre de George Floyd par la justice de l'État du Minnesota[31] et le , il est condamné à 21 ans de prison par la justice fédérale des États-Unis pour avoir violé les droits civiques de George Floyd[32].

Agression en prison[modifier | modifier le code]

Le , Derek Chauvin survit à vingt-deux coups de couteau d’un de ses co-détenu au centre pénitentiaire fédéral de Tucson[33],[34], John Turscak, 52 ans, qui est mis ensuite en examen pour tentative d’homicide[35].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en-US) Kim Barker et Matt Furber, « Bail Is at Least $1 Million for Ex-Officer Accused of Killing George Floyd », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  2. a et b (en-US) Kim Barker et Serge F. Kovaleski, « Officer Who Pressed His Knee on George Floyd’s Neck Drew Scrutiny Long Before », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  3. a et b « 18 complaints in 19 years, and a murder charge: What we know about ex-Minneapolis police officer Derek Chauvin | Business Insider », sur web.archive.org, (consulté le )
  4. (en-US) « Menus | Tinucci's in Newport, MN », sur Tinucci's | American Restaurant in Newport, MN (consulté le )
  5. a b et c Stephen Montemayor et Jennifer Bjorhus, « Even to friends, former officer Derek Chauvin was an enigma », sur Star Tribune (consulté le )
  6. a et b (en-US) Jennifer Levitz, Erin Ailworth and Tawnell D. Hobbs, « George Floyd and Derek Chauvin: The Lives of the Victim and His Killer », sur WSJ (consulté le )
  7. a et b Andy Mannix Star Tribune, « What we know about Derek Chauvin and Tou Thao, two of the officers caught on tape in the death of George Floyd », sur Star Tribune (consulté le )
  8. (en-US) Isaac Scher, « The police officer who knelt on George Floyd's neck has been involved in shootings and was the subject of 10 complaints », sur Insider (consulté le )
  9. (en) Pilar Melendez, « Minneapolis Man: Cop Who Kneeled on George Floyd ‘Tried to Kill Me’ in 2008 », The Daily Beast,‎ (lire en ligne, consulté le )
  10. (en-US) « Minneapolis police officer involved in weekend shooting ID’d », sur Twin Cities, (consulté le )
  11. (en) « What to know about 4 officers charged in George Floyd's death », sur ABC11 Raleigh-Durham, (consulté le )
  12. (en) « Cop in Floyd death got medals for valor and drew complaints », sur MPR News (consulté le )
  13. « 8 minutes et 46 secondes pour se souvenir de George Floyd et des victimes de violences policières dans le monde », sur Le HuffPost, (consulté le )
  14. « "Maman je t'aime", "ils vont me tuer", les derniers mots de George Floyd avant de mourir révélés », sur LCI (consulté le )
  15. Paris Match, « Le groupe Anonymous menace la police de représailles après la mort de George Floyd », sur parismatch.com (consulté le ).
  16. « Décès de George Floyd : la Garde nationale mobilisée à Minneapolis après une nuit d’émeutes », sur LA VDN, (consulté le ).
  17. « Etats-Unis : quatre policiers limogés après la mort de George Floyd, un homme noir plaqué au sol pendant son interpellation », sur Franceinfo, (consulté le )
  18. « Mort de George Floyd : qui est Derek Chauvin, le policier inculpé pour homicide involontaire ? », Sud Ouest (consulté le ).
  19. « Mort de George Floyd : l'épouse du policier mis en cause demande le divorce », CNews, (consulté le ).
  20. Par V. G. Le 3 juin 2020 à 21h36 et Modifié Le 4 Juin 2020 À 06h35, « Mort de George Floyd : les faits requalifiés en «meurtre», les quatre policiers inculpés », sur leparisien.fr, (consulté le )
  21. « Mort de George Floyd: première comparution de Derek Chauvin devant la justice », sur RFI, (consulté le )
  22. Harriet Alexander, « Derek Chauvin heckled after pretrial hearing in George Floyd case », sur Mail Online, (consulté le ).
  23. « Meurtre de George Floyd : ouverture du procès de Derek Chauvin sous haute tension », sur TF1 INFO, (consulté le )
  24. (en) « Chauvin murder trial: What to know as the first officer is tried in George Floyd’s death », sur Washington Post, (consulté le )
  25. AFP, « Derek Chauvin reconnu coupable du « meurtre » de George Floyd », sur Le Point, (consulté le )
  26. Samuel Regnard, « Derek Chauvin déclaré coupable du meurtre de George Floyd », sur Rolling Stone, (consulté le )
  27. (en-US) « Derek Chauvin found guilty of murder, manslaughter in death of George Floyd », sur kare11.com, 2:29 pm cdt april 20, 2021 (consulté le )
  28. « Procès du meurtre de George Floyd: le policier Derek Chauvin demande un nouveau procès », sur lefigaro.fr, (consulté le )
  29. (en-US) « Videos », sur FOX 9 Minneapolis-St. Paul, (consulté le )
  30. (en-US) Aris Folley, « Chauvin taken into custody, bail revoked after jury finds him guilty of all charges in trial », sur The Hill, (consulté le )
  31. « Etats-Unis : l'ex-policier Derek Chauvin condamné à 22 ans et demi de prison pour le meurtre de George Floyd », sur Franceinfo, (consulté le )
  32. « Mort de George Floyd : Derek Chauvin condamné à 21 ans de prison par la justice fédérale », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  33. « Derek Chauvin, le policier qui a tué George Floyd, aurait été poignardé en prison », sur Le Figaro, (consulté le )
  34. « Le meurtrier de George Floyd a été poignardé en prison », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  35. « Etats-Unis : un détenu mis en examen pour tentative d’homicide après avoir poignardé le meurtrier de George Floyd », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]