Delphine Delamare

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Delphine Delamare (1822–1848) fut une femme française dont le destin tragique a probablement inspiré Gustave Flaubert pour son roman Madame Bovary.

Biographie[modifier | modifier le code]

Véronique Delphine Couturier est née à La Rue-Saint-Pierre en Seine-Maritime le 17 février 1822.

Le à Blainville-Crevon, elle se marie avec l'officier de santé Eugène Delamare (Benoist-Eugène Delamare, né à Rouen le , ancien élève d'Achille Flaubert). De cette union naît une fille (Alice-Delphine) le .

Delphine Delamare se suicide le à Ry par injection de Cyanure. Son mari décède dans la même ville le 8 décembre de l'année suivante.

Rapprochements avec Madame Bovary[modifier | modifier le code]

Rigolette cherchant à se distraire en l'absence de Germain, Joseph-Désiré Court (1844).

Le , l'écrivain et journaliste Georges Dubosc publie un article (« La véritable Madame Bovary ») dans Le Journal de Rouen dans lequel il fait le rapprochement entre Delphine Delamare et Madame Bovary[1].

Selon le docteur Raoul Brunon, fondateur du musée Flaubert et d'histoire de la médecine et auteur d'un ouvrage intitulé « À propos de Madame Bovary » (Girieud, Rouen, 1907), Delphine Couturier aurait posé comme modèle pour le peintre Joseph-Désiré Court (portraitiste de la famille Flaubert).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]