Cwichelm

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cuthred
Titre
Roi du Wessex
6?? –
Avec Cynegils
Biographie
Dynastie Maison de Wessex
Date de décès
Père Cynegils
Fratrie Cenwalh
Enfants Cuthred
Religion paganisme puis christianisme
Liste des rois du Wessex

Cwichelm est un prince du Wessex mort en 636. Il règne sur les Saxons de l'Ouest conjointement avec son père Cynegils jusqu'à sa mort.

Biographie[modifier | modifier le code]

La Chronique anglo-saxonne rapporte deux batailles auxquelles participe Cwichelm aux côtés de Cynegils. En 614, ils tuent « deux mille soixante-cinq Gallois » à Beandun, un lieu non identifié[1]. En 628, c'est un autre roi anglo-saxon, Penda de Mercie, qu'ils affrontent à Cirencester, dans le Gloucestershire. La Chronique indique que les deux camps « parvinrent à un accord » à la suite de la bataille[2]. Cet accord entérine vraisemblablement la domination mercienne sur le peuple des Hwicce au détriment des Saxons de l'Ouest[3].

Dans son Histoire ecclésiastique du peuple anglais, le chroniqueur northumbrien Bède le Vénérable rapporte qu'en 626, Cwichelm charge un certain Éomer d'assassiner le roi Edwin de Northumbrie à l'aide d'une lame empoisonnée. Sa tentative, qui prend place le jour de Pâques, est presque couronnée de succès : le roi est blessé et ne doit la vie sauve qu'à un de ses thegns, Lilla, qui s'interpose et reçoit le coup fatal à sa place. En réaction, Edwin mène une violente campagne de représailles contre les Saxons de l'Ouest[4].

La dernière mention de Cwichelm dans la Chronique signale sa mort en l'an 636. Elle précise qu'il a reçu le baptême à Dorchester la même année[5]. Son fils Cuthred, baptisé en 639, reçoit des terres dans les Berkshire Downs de son oncle Cenwalh, le frère de Cwichelm, en 648[6] et meurt en 661[7].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Swanton 1996, p. 22-23.
  2. Swanton 1996, p. 24-25.
  3. Yorke 1995, p. 57.
  4. Bède le Vénérable 1995, livre II, chapitre 9, p. 146-147.
  5. Swanton 1996, p. 26-27.
  6. Yorke 2004.
  7. Yorke 1990, p. 143.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]