Copycat (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Copycat.
Copycat
Titre québécois L'Imitateur
Titre original Copycat
Réalisation Jon Amiel
Scénario Ann Biderman,
David Madsen
Acteurs principaux
Sociétés de production Jim Clark
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Thriller
Durée 123 minutes
Sortie 1995

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Copycat ou L'Imitateur au Québec est un thriller américain réalisé par Jon Amiel sorti en 1995 et en France en 1996.

Synopsis[modifier | modifier le code]

La psychologue Helen Hudson (Sigourney Weaver) est une célèbre experte des tueurs en série, ce qui lui permet d'écrire des best-sellers qui font sa gloire et sa fortune.

Après qu'un de ses anciens patients souffrant d'une psychose — Daryll Lee Cullum (Harry Connick Jr) — tente de l'assassiner à l'issue d'une conférence, elle se retire chez elle, cesse de travailler, devient agoraphobe et vaguement alcoolique ; souffrant d'attaques de paniques liées au choc et à l'idée d'une nouvelle tentative de meurtre, elle entame une existence recluse à l'intérieur de son luxueux appartement où seul son assistant est admis.

Alors que les inspecteurs de police MJ Monahan (Holly Hunter) et Ruben Goetz (Dermot Mulroney) enquêtent sur une succession de meurtres de jeunes femmes, ils sont amenés à rencontrer Helen Hudson et à finalement solliciter son aide. Helen se rend compte qu'un intrus se glisse dans son appartement et ce malgré la présence d'un policier. Elle va aider les deux enquêteurs. Ruben est tué lors d'un incident dans le commissariat, reste MJ. Monahan. Jusqu'où les deux femmes sont elles prêtes à aller pour stopper le tueur ?

Durant l'enquête, les trois protagonistes se rendent compte que le tueur en série Peter Foley (William McNamara) imite très précisément des scènes de crimes de tueurs en série célèbres tel un copycat, notamment ceux d'Albert Desalvo, de Bianchi et Buono, de David Berkowitz, et de Jeffrey Dahmer. Des références à Ted Bundy, Peter Kürten et Edmund Kemper sont aussi présentes.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Musique[modifier | modifier le code]

La bande originale du film a été écrite par Christopher Young et par ailleurs publiée en octobre 1995 par le label Milan Records.

Liste des titres publiés sur la version CD :

  1. "Get Up To This” - New World Beat
  2. "Carabu Party” - Steven Ray
  3. "Techno Boy” - Silkski (Jerome Evans)
  4. Main Title From 'Copycat'
  5. Stick Him Or Shoot Him
  6. Housebound
  7. Silent Screams
  8. Murder's An Art
  9. In Darkness
  10. Take A Life
  11. Next To The Devil
  12. Pastoral Horror
  13. Silhouette
  14. Gallows
  15. Butchers and Bakers
  16. Panic
  17. Who's Afraid
  18. Lay Me Down
  19. The Barber Of Seville : Largo Al Factotum - Roberto Servile/Failoni Chamber Orchestra/Will Humburg
  20. Tosca : Vissi D'arte - Gabriela Benackova/The Czech Philharmonic Orchestra/Bohumil Gregor

Les morceaux présents dans le film sont aussi : In paradisium, de Gabriel Fauré, tiré de la Messe de Requiem Op. 48, Murder By Numbers du groupe The Police, ainsi que différents morceaux du groupe Jefferson Airplane.

Récompenses[modifier | modifier le code]

En France, lors du Festival du film policier de Cognac en 1996, le film reçoit le Prix du public « Crédit Agricole ».

Liens externes[modifier | modifier le code]