Comune sparso

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un comune sparso (commune éparpillée) est en toponomastique italienne, un type de commune italienne formé de hameaux dispersés dont la dénomination est différente de celle de la frazione dans laquelle se situe le siège communal[1].

Description[modifier | modifier le code]

Il existe en théorie deux typologies caractérisant le comune sparso:

  • Commune ayant une appellation créée de toutes pièces et différente de celle des frazioni le composant. Par exemple le comune sperso de Monrupino, composé des frazioni Col (siège communal), Fernetti et Repen, mais aucune appelée Monrupino[2].
  • Commune ayant la même appellation d'une frazione le composant mais qui n'est pas forcément le siège communal. Par exemple Trevignano, qui comporte les frazioni Trevignano, Falzè, Musano et Signoressa, mais dont le siège communal se situe à Falzè [1],[3].

Parfois le statut communal ne prévoit pas l'existence d'un chef-lieu et la localisation de la mairie n'est pas lié à une localité spécifique, même si dans la plupart des cas il existe un siège communal stable. C'est le cas par exemple de Ivano-Fracena, pour laquelle aucun chef-lieu et que les bureaux communaux se trouvent symboliquement à mi chemin entre les deux hameaux de Ivano et Facena[4].

Sur les cartes de l'IGM le nom du « comune sparso » est inscrit horizontalement et les lettres espacées de façon à couvrir la majeure partie des hameaux concernés. La localité, destinée à être le siège communal comporte entre parenthèses la mention (Sede Comunale)[5].

Vallée d'Aoste[modifier | modifier le code]

La région autonome Vallée d'Aoste, bilingue français-italien, présente un nombre très élevé de communes éparpillées, des deux types cités ci-dessus. Tel est le cas, entre autres, de la commune de Valtournenche, dont le chef-lieu s'appelle Pâquier, ou bien d'Émarèse, où se trouve un hameau appelé ainsi, alors que la maison communale est située au hameau Érésaz.

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Document de l'Istituto Geografico Militare - juin 2006 (dernière vue: 12 septembre 2009)
  2. (it) « Statut », sur Comune di Monrupino
  3. (it) « Statut », sur Comune di Trevignano
  4. (it) « Statut », sur Comune di Ivano-Fracena
  5. Andrea Cantile, Norme toponomastiche nazionali, Istituto Geografico Militare (lire en ligne [PDF])

Articles connexes[modifier | modifier le code]