Collège de Narbonne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le collège de Narbonne était un collège de l'ancienne université de Paris.

Il fut fondé en 1317, rue de la Harpe, par Bernard de Farges, archevêque de Narbonne, pour accueillir neuf écoliers de son diocèse[1]. Les revenus du prieuré de Notre-Dame de Marceille de Limoux lui furent attribués jusqu'au XVIIIe siècle[2].

Le futur pape Clément VI, Pierre Roger, y fit ses études et finança plus tard le collège. On y dénombrait seize boursiers en 1544. Il périclita ensuite : reconstruit en 1760 et acquis par l'université, il ne comptait plus qu'un boursier lorsqu'il fut rassemblé au collège Louis-le-Grand, en 1763[2].

Le musée Condé de Chantilly possède un ouvrage d'Olivier Maillard, La Confession, imprimé en 1481, A Paris, au collège de Narbonne. On ne connaît aucun autre livre qui serait sorti des presses de cette imprimerie[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dom Claude Devic, dom Joseph Vaissète, Histoire générale de Languedoc, vol. IX (1271-1443), Toulouse, Privat, 1885 (réimp. 2004) (ISBN 978-2-84575-170-5), p. 331, d'après les Miscellanæ d'Étienne Baluze.
  2. a et b Jean-Loup Abbé (s.d.), Histoire de Limoux, Toulouse, Privat, coll. « Histoire des villes », (ISBN 978-2-7089-8343-4), p. 124.
  3. Exposition présentée dans le cabinet des livres du château de Chantilly, 2002.