Collège du Mans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le collège du Mans est l'un des collèges de l'université de Paris sous l'Ancien régime. Il est fondé par le cardinal Philippe de Luxembourg, évêque du Mans, en vue de pourvoir à l'entretien, le logement, la nourriture et l'instruction de 10 boursiers du diocèse du Mans.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le cardinal Louis de Bourbon-Vendôme y affecta l'hôtel que les évêques du Mans possédaient dans la capitale, rue de Reims, sur la montagne Sainte-Geneviève. Le collège commença à fonctionner en 1526[1].

Vers 1613, ses revenus étant insuffisants, le collège fit alliance avec le collège de Reims voisin, pour former, par la réunion des deux établissements, un collège de plein exercice, sous le principalat de Jean Morel. Les basses classes se firent au Collège du Mans et le Collège de Reims fournit l'enseignement supérieur, et les deux maisons furent mises en communication par une galerie de traverse que l'on construisit sur la rue Chartière[2].

En 1682, les Jésuites du collège de Clermont (futur lycée Louis le grand) achetèrent ses bâtiments et transférèrent le collège à l'hôtel de Marillac, rue d'Enfer. En 1764, le collège du Mans fut réuni à l'Université de Paris.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Julien du Mans en était le patron.
  2. Jules-Étienne Quicherat, Histoire de Sainte-Barbe: collège, communauté, institution, Paris : Hachette, vol.3, p. 108 [1].

Sources partielles[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article..