Circuit de Lédenon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Circuit de Lédenon
Le toboggan des Cévennes
Circuit de Lédenon
Caractéristiques générales
Lieu Lédenon
Gard
Occitanie
Drapeau de la France France
Coordonnées 43° 55′ 25″ nord, 4° 30′ 21″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Circuit de Lédenon
Construction 1970-1973
Ouverture 1973
Propriétaire Sylvie Bondurand
Homologation FIA Degré 2
Forme Anti-horaire
Événements
Championnat de France F4
GT Tour
Porsche Carrera Cup France
Formule Renault
Super Touring
Dimensions
Nombre de virages 9
Longueur 3,150 km
Meilleur tour (2015)
Temps min 16 s 299
Pilote Cauvin Dominique

Le circuit de Lédenon est un complexe sportif situé à Lédenon, dans le département du Gard et la région Occitanie. Il comprend une piste principale de vitesse ainsi que deux autres pistes mineures et une piste de karting. Le site abrite également un ensemble de bâtiments propres à recevoir des évènements sportifs majeurs.

Présentation[modifier | modifier le code]

Création du couple Bondurand, le circuit de Lédenon naît sur le tracé d'une ancienne piste de moto-cross, comme en témoigne encore aujourd'hui son profil unique et torturé, ainsi que son sens de rotation dans le sens inverse des aiguilles d'une montre qui en font une fois de plus un circuit unique (du moins concernant la piste no 1).

Si la création de la piste s'étala sur trois ans, l'homologation ne fût donnée que le 16 juin 1973, une victoire pour le couple Bondurand, qui n'a pas été obtenue sans difficultés. Aujourd'hui, le circuit principal est homologué par la FFSA pour de nombreuses compétitions autos, mais reçoit aussi des compétitions motos.

Situé à seulement 10 km de Nîmes, 30 km d'Avignon, ou encore 150 km de Marseille, le circuit possède un réel attrait pour tout le sud de la France et offre aux pilotes amateurs la possibilité de rouler sur la piste de manière régulière lors de journées portes ouvertes, moyennant un prix (qui varie dans le temps) d'une vingtaine d'euros pour 20 minutes de roulage. De nombreux clubs en ont fait leur fief et s'y retrouvent régulièrement. On y trouve des écoles de pilotage ainsi que l'ASA de Lédenon, gérée au sein même du club. Il existe la possibilité d'être formé pour divers permis de conduire. L'Équipe Palmyr, plusieurs fois championne de France de Formule Ford, est basée sur le circuit.

Piste principale[modifier | modifier le code]

La piste principale de Lédenon est longue de 3 150 mètres, avec une largeur comprise entre 9 et 12 mètres. Elle tourne dans le sens anti-horaire. L'altitude minimale de cette piste est de 173,78 mètres dans le virage de la Cuvette et son point le plus haut est au bout de la ligne droite avec une altitude de 208,20 mètres. La ligne droite présente donc une déclivité totale de plus de 34 mètres, avec une montée s'étalant entre 7 et 13 %.

Décomposition des virages[modifier | modifier le code]

  • Le triple gauche : le plus célèbre virage de la piste est la véritable âme du circuit, il se compose d'un long virage gauche se refermant à deux reprises (donc trois virages en un seul, d'où son nom).
  • Le virage du pont : succédant au « triple gauche », le virage du pont est un long droit, se négociant en entrant dans la courbe en pente (6 % de déclivité), puis la réaccélaration se fait en une forte montée.
  • La carrierasse (« le gauche qui tue ») : un nom dur pour un virage qui l'est aussi : quasi en aveugle car en légère déclivité, il s'agit d'un quasi 180° gauche. Il se termine par le début d'une grande et impressionnante descente (débutant a 12 % puis 7 %).
  • Le camion : pas le virage le plus difficile, mais peut être le plus impressionnant : le « camion » est un virage droite d'environ 45° qui se négocie à la fin de la grande pente, permettant des vitesses d'entrées élevées, demandant contrôle et stabilité car il débouche directement sur le virage suivant.
  • Le cavalet : succédant au virage du camion, le « cavalet » est un virage crucial tant il casse la vitesse en marquant le début d'une grande montée à 10 %. Il s'agit d'un virage à droite qui marque le début de la dernière partie haute du circuit.
  • Le gauche : pas réellement difficile mais important pour bien se positionner pour le virage suivant, le « gauche » marque aussi la fin de la côte, bien que l'on reste en légère montée.
  • La servie (« le fer à cheval ») : difficile à aborder, tortueux, ce grand gauche marque une grosse perte de vitesse et doit être bien négocié pour profiter au maximum de la descente finale.
  • La descente : pas vraiment un virage en soit, mais un enchaînement de changements d'appuis. Descente très marquée, stressante à négocier selon les cas car on accélère à plus ou moins pleine charge, mais jamais en étant parfaitement droit et toute mauvaise manœuvre peut se payer cher.
  • La cuvette : un virage gauche à 90° qui marque à la fois la fin de la grande descente et le début de la montée. Il demande d'une part, de maîtriser son freinage car on arrive en pente marquée sur une zone bosselée et parfois un peu sale, et d'autre part de savoir aussi passer suffisamment fort pour profiter de l'élan dans la montée sous peine d'aborder la ligne droite des stands à une vitesse trop faible.

Le tour de circuit se termine par la ligne droite tout en montée qui démontre que pour faire un bon temps à Lédenon, il faut avoir un minimum de puissance et de couple. Complexe et complet, ce circuit demande, peut être plus que tout autre, au pilote d'être efficace dans tous les domaines.

Piste secondaire[modifier | modifier le code]

Il existe une piste secondaire de 1,5 km où sont organisés des stages de pilotage et la passation du permis moto.

Compétitions organisées[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]