Cinema 4D

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Cinéma 4-D.
CINEMA 4D
Image illustrative de l'article Cinema 4D
Logo

Développeur MAXON Computer
Dernière version R15
Environnement Mac OS X, Windows
Type Logiciel de modélisation 3D
Licence Propriétaire
Site web www.maxon.net
www.nemetschek.com
www.mediaworks.fr

CINEMA 4D est un logiciel de création 3D développé par la société allemande Maxon ; une entreprise du groupe allemand Nemetschek. C'est un outil permettant la modélisation (primitives, splines, polygones), le texturage, l'animation et le rendu. La version de base de Cinema 4D peut être associée à des modules spécialisés :

  • BodyPaint 3D: dépliage UV et création de textures par projection directe sur l'objet. Ce module est intégré à Cinema 4D depuis la version 10 mais est aussi disponible séparément.
  • Advanced Render : illumination globale, caustiques, occlusion ambiante, profondeur de champ et autres effets photoréalistes, générateur de ciel. Ce module, depuis la version 2.6, contient également PyroCluster, un outil de génération de fumée, poussière, flammes etc, et depuis la version 3.0 le module contient l'outil Cineman qui permettra la connexion avec le moteur de rendu RenderMan : Pixar's RenderMan Pro Server, dna research 3Delight, Sitex Graphics AIR.
  • Dynamics : gestion de la gravité et des effets physiques.
  • Mocca : animation de personnages. Ce module contient également Clothilde, un outil de gestion de tissus.
  • Hair : création de cheveux, poils, plumes.
  • ThinkingParticles : gestion avancée de particules.
  • MoGraph : effets d'animation complexes, clonage d'objets.
  • NET Render : Permet le rendu d'animations via un réseau intranet ou internet, par le biais d'un navigateur web.
  • Sketch and Toon : Permet le rendu non-photo-réaliste : dessin, aquarelle, cellulo

En plus de ces modules s'ajoutent des plugins développés par les utilisateurs, ajouter à cela les langages de scripts (la programmation est faite directement sur Cinema 4D sans passer par un éditeur externe) qui sont: COFFEE qui est un langage proche du C, Xpresso qui est un système basé sur les nœuds, et à partir de la version 10, l'utilisateur peut désormais utiliser le langage Python (plugin externe requis).

Configuration minimum requise :

Configuration recommandée :

  • Mac OS X 10.4 ou Windows XP/Vista/7
  • 2048 Mio de RAM
  • Processeur double cœur et plus. (Plus il y a de cœurs, plus le temps du rendu sera court.)
  • Carte graphique compatible OpenGL, en mode Enhanced OpenGL l'utilisateur peut voir les réflexions et les ombres comme en temps réel.
  • Lecteur DVD ROM
  • Quicktime 7.

Moteurs de rendu additionnels[modifier | modifier le code]

À ce jour, ces moteurs de rendu sont disponibles sous forme de modules :

Histoire[modifier | modifier le code]

1990
  • Christian et Philip Losch présentent raytracer dans le concours de programmation mensuel du magazine Kickstart et remportent le concours.
1991
  • FastRay (première appellation de CINEMA 4D) sort sur Amiga.
1993
  • Sortie de CINEMA 4D V1 sur Amiga.
1994
  • Sortie de CINEMA 4D V2 sur Amiga.
1995
  • Sortie de CINEMA 4D V3 sur Amiga.
  • Projet de portage de CINEMA 4D sur plate-forme PC.
  • Une nouvelle équipe de programmeurs commence le développement d'une architecture indépendante du système d'exploitation.
1996
1997
  • Le développement d'une version plus aboutie débute, intégrant les dernières technologies.
  • Sortie de CINEMA 4D XL V5.
1998
  • Sortie de CINEMA 4D SE V5.
1999
  • CINEMA 4D GO V5 et CINEMA 4D NET sont annoncés.
2000
  • Sortie de CINEMA 4D XL V6.
  • BodyPaint 3D est disponible en tant que module de CINEMA 4D et en logiciel autonome pour les autres solutions 3D.
2001
  • Sortie de CINEMA 4D ART.
  • Sortie des modules PyroCluster et Dynamics.
  • CINEMA 4D XL R7 est commercialisé dans le monde entier.
  • MAXON intègre les shader Smells like Almonds de bhodiNUT.
2002
  • Sortie de CINEMA 4D R8 avec un système modulaire. Les nouveaux modules sont Advanced Render, PyroCluster, MOCCA et Thinking Particles.
2003
  • Sortie de CINEMA 4D R8.5.
  • Sortie de BodyPaint 3D R2.
  • Sortie du module Sketch and Toon.
2004
  • Sortie de CINEMA 4D R9.
2005
  • Maxon devient le premier éditeur à proposer une version 64 bit d'une solution 3D avec CINEMA 4D R9 64.
  • Sortie de CINEMA 4D R9.5.
  • Sortie du module HAIR.
2006
  • Sortie de CINEMA 4D R9.6.
  • Sortie du module MoGraph.
  • Sortie de CINEMA 4D R10 avec BodyPaint 3D intégré.
2007
  • CINEMA 4D devient la première application 3D professionnelle à sortir une version Universal Binary pour les nouveaux ordinateurs Apple basés sur processeur Intel (avant même qu'Apple ne sorte ses propres applications en UB).
  • Mise à jour de service 10.1 sortie en mars suite aux reports de bugs signalés par les utilisateurs et testeurs à Maxon.
  • CINEMA 4D R10.5 sort, apportant de multiples améliorations à MOCCA et Mograph, ainsi qu'une optimisation du module Hair.
2008
  • Sortie de Cinema 4D R11.
  • Animation non-linéaire NLA: les outils Calques d'animation et Clip de mouvement permettent aux utilisateurs du logiciel de construire et de mettre en calques et en boucle des animations composées de centaines d'images-clés formant des hiérarchies complexes.
  • Le renouveau d'Illumination globale : cette technologie offre une plus grande flexibilité et permet d'obtenir des résultats réalistes en un minimum de temps d'installation, même pour les animations.
  • BodyPaint 3D : D'importantes améliorations ont été apportées à cette application de peinture 3D si populaire : de nouveaux outils pour peindre des textures riches et détaillées sur les modèles 3D ainsi qu'un meilleur flux de production. Ces améliorations facilitent l'intégration aux pipelines de peinture standards avec entre autres des importations de pinceaux, le support de tablettes WACOM et un meilleur format PSD.
  • Une vitesse de rendu accrue : des optimisations de l'efficacité du multithreading et de l'unité centrale conduisent à une vitesse de rendu fortement accrue. La qualité de rendu globale a également connu une grande amélioration. De nouveaux paramètres permettent de créer des verres encore plus réalistes.
  • Support pour 64 bits sur Mac OS X : En tant qu'application Cocoa 64 bits native, Cinéma 4D peut être utilisé en mode 64 bits afin d'exploiter de plus grandes ressources en mémoire vive et afin que l'utilisateur puisse créer des projets bien plus complexes. Tous les processeurs 64 bits sont pris en charge. Les utilisateurs ont la possibilité de basculer facilement entre les modes 32 et 64 bits afin de répondre au mieux à leurs besoins personnels.
  • Projection Man : Cet outil utilise le système Matte painting, initialement développé par Maxon pour Sony Pictures Imageworks et récemment utilisé sur des films à gros budget tels que Hancock, Speed Racer, Beowulf et Les Rois de la glisse. Ce jeu d'outils autrefois exclusif améliore le flux de production et facilite la création et la corrections des caches. L'intégration à Adobe Photoshop et BodyPaint 3D simplifie l'édition et la manipulation de caches numériques et même d'environnements 3D immersifs.
  • Cinéman : Les utilisateurs avancés peuvent créer des rendus de projets Cinéma 4D en utilisant le RenderMan Pro Server de Pixar ou tout autre moteur conforme à RenderMan dont 3Delight (dna research) et AIR (SITex Graphics) par la prise en charge du format RIB.
  • COLLADA : La R11 prend désormais en charge COLLADA, format définissant un standard de schéma XML ouvert qui facilite le transfert d'éléments 3D entre les applications. Echanger des scènes entre des applications 3D n'a jamais été aussi facile pour les différents pipelines de production DCC (Digital Content Creation).
2009
  • Sortie de Cinema 4D R11.5.
  • Un moteurs de rendu plus puissant et plus rapide, notamment avec le rendu en mode Bucket comme dans les moteurs de rendu FinalRender et Vray et l'optimisation de déplacement sous-polygonal.
  • Prise en charge des instances est complète, maintenant on peut faire un rendu de millions de polygones avec une consommation minimale de ressources.
  • Picture Viewer amélioré ; historique de rendu avec la possibilité de comparer les rendus, la modification des images rendus directement sur Cinema 4D, sans oublier la lecture des animations directement sur Cinema 4D grâce au lecteur RAM et cela même si des images sont encore en cours de calcul.
  • Lancement du deuxième opus du module Mograph avec de nouvelles fonctionnalités : MoDynamics pour la simulations des lois physiques avec lequel des centaines d'objets peuvent aisément être générés pour entrer en collision ou être affectés par des forces comme la gravité ou la friction, PolyFX qui permet de générer des effets d'explosion aussi rapidement qu'aisément, et MoSpline qui assure le clonage de splines existantes pour ensuite les animer grâces aux forces et effecteurs
  • Lancement du Bundle Broadcast Extension Kit qui comprend le logiciel Cinema 4D, le module Mograph 2 et des centaines d’objets et de scènes pré-réglés ; certaines pré-animées modifiables, avec des réglages de caméra et d’éclairage, des pistes audio libres de droits et des vidéos d’arrière-plan.
2010
  • Sortie de Cinema 4D R12.
  • Amélioration du moteur physique Dynamics.
  • Prise en charge des lumières IES.
  • Prise en charge de l'OpenGL 3.
  • Python : Prise en charge complète du langage Python dans Cinema 4D, permettant de créer des scripts et modules complétant le logiciel.
2011
  • Sortie de Cinema 4D R13.
  • Nouveau moteur physique.
  • Amélioration des outils d'animations
  • Support du rendu stéréoscopique
  • Plus de 600 000 ordinateurs sont équipés de ce logiciel.
2012
  • Sortie de Cinema 4D R14.
  • Nouvelle interface de démarrage.
  • Petites modifications des icônes de sélections.
2013
  • Sortie de Cinema 4D R15.
  • Calcul en réseau Team Render
  • Nouvel outil Bevel
  • Plus de possibilités en Texte
  • Nouveaux outils de sculpture, intuitifs

Liens externes[modifier | modifier le code]