Cina Lawson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cina Lawson
Illustration.
Cina Lawson en 2016.
Fonctions
Ministre des Postes, de l'Économie Numérique et des Innovations Technologiques du Togo
En fonction depuis le
Président Faure Essozimna Gnassingbé
Gouvernement Komi Sélom Klassou
Prédécesseur Cina Lawson
Ministre des Postes et de l'Economie Numérique
Président Faure Essozimna Gnassingbé
Gouvernement Komi Sélom Klassou
Ministre des Postes et Télécommunications
Président Faure Essozimna Gnassingbé
Gouvernement Kwesi Ahoomey-Zunu
Biographie
Nationalité Drapeau du Togo Togolaise
Diplômé de Institut d'études politiques de Paris
Université Paris Ouest Nanterre La Défense
John F. Kennedy School of Government

Cina Lawson

Cina Lawson est une femme politique togolaise[1]. Depuis le 17 septembre 2013, elle occupe le poste de ministre des Postes et de l'Économie Numérique au sein du gouvernement de la République togolaise[2]. Le 24 janvier 2019, elle est reconduite dans ses fonctions au ministère des Postes, de l'Économie numérique et des Innovations technologiques[3].

En mars 2012, elle a été désignée « Jeune leader mondial » par le Forum économique mondial de Davos[4], puis classée parmi les « 20 jeunes femmes les plus influentes en Afrique » selon le magazine Forbes[5] à deux reprises[6] (2012 et 2014).

En mai 2013, elle compte parmi les « 25 femmes les plus influentes du business en Afrique » selon le journal Jeune Afrique[7].

En 2016, elle apparaît dans le classement des « 55 African Doers »[8] de Tropics Magazine, auprès des personnalités qui font bouger le continent africain.

En janvier 2019, Cina Lawson remporte le Prix de l'Innovation aux Napoléons Awards. Les Napoléons sont un réseau et un média social professionnel, dédié aux acteurs de l’innovation[9].

En mai 2019, Cina Lawson a reçu le prix du service public des anciens élèves « Alumni Public Service Award » de Harvard Kennedy School[10]. Ce prix lui a été décerné en reconnaissance de son engagement pour le service public, notamment pour sa contribution au développement des TIC et du numérique au Togo au bénéfice des populations[10],[11]. Elle est la première femme politique africaine à se voir attribuer ce prix depuis sa création en 1997[12].

Formation[modifier | modifier le code]

En 1994, Cina Lawson intègre l’Institut d’études politiques de Paris d'où elle sort diplômée en 1996 (section économique et financière) avant d'y obtenir un DEA en économie appliquée[13] en 1997. Elle est également titulaire d'une maîtrise d'Histoire (mention très bien) de l'université Paris X.

Cina Lawson poursuit son parcours académique aux États-Unis, où elle obtient un master à la Kennedy School of Government de l’université Harvard[14].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Cina Lawson commence sa carrière à la Banque mondiale, à Washington DC au sein du département des technologies de la communication et de l'information, où elle conseille les gouvernements sur les politiques télécoms, les réformes réglementaires et les privatisations[15].

Elle a également travaillé comme consultante pour Alcatel-Lucent à Paris puis de 2005 à 2010 au département business development de France Telecom North America[16] au sein du groupe Orange à New York.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Le 28 mai 2010, elle est nommée ministre des Postes et des Télécommunications, au sein des gouvernements successifs du Premier ministre Gilbert Houngbo puis du Premier Ministre Arthème Ahoomey-Zunu.

En 2013, le portefeuille dont elle a la charge s'élargit pour devenir le ministère des Postes et de l'Économie numérique[17].

À ce jour, elle continue de remplir sa fonction de ministre au sein du gouvernement du Premier ministre Komi Sélom Klassou.

Au titre de ses mandats, elle a notamment contribué à la mise en place d'une administration électronique[18], à l'intégration des TIC dans le système éducatif pour assurer l'adéquation des formations avec les besoins du marché de l'emploi[19], à l'inclusion numérique des populations vulnérables[20], au renforcement de la concurrence[21] et de la compétitivité[22] des acteurs du secteur (deux nouvelles licences de fournisseur d'accès internet en juin 2017 à TEOLIS SA[23] et au Groupe Vivendi Africa[24] et extension des licences des opérateurs Moov Togo[25] et Togo Cellulaire[26] à la 4G en juin 2018[27]) ainsi qu'à la mise à jour du cadre réglementaire des TIC[28].

En effet, Cina Lawson s'est attachée à mettre à jour le cadre législatif et règlementaire du Togo en matière de communications électroniques (loin n°2012-18 du 12 décembre 2012)[29], de transactions électroniques (loi n°2017-007 du 22 juin 2017)[30] mettant en place un environnement propice au e-commerce et facilitant la dématérialisation des formalités administratives et d'orientation sur la société de l'information (loi no 2017-006 du 22 juin 2017)[31] qui assure l'établissement des principes juridiques fondamentaux de la matière.

Réalisations[modifier | modifier le code]

Administration électronique[modifier | modifier le code]

Cina Lawson a œuvré pour assurer le déploiement d'un réseau de fibre optique de 250km au sein de Lomé offrant l'internet très haut-débit à tous les 560 bâtiments de l'administration publique, des hôpitaux publics et les universités publiques tout en les interconnectant[32]. Elle a également lancé le projet de messagerie électronique professionnelle et la création d'un portail unique[33] de l'administration : www.togo.tg. Ce portail regroupe l'ensemble des sites de la Présidence (www.presidence.gouv.tg), des ministères, du journal officiel (www.jo.gouv.tg) et des procédures administratives en cours de dématérialisation (www.service-public.gouv.tg).

Pour rapprocher les petites localités de l'administration centrale, Cina Lawson a lancé "E-Village"[34],[35], un projet pour équiper plus de 4 300 chefs de village et chefs de canton, d'un téléphone portable professionnel, d'une carte Sim et d'un crédit téléphonique mensuel. Cet ensemble est complété par une plateforme innovante de recueil permanent, d'analyse et de traitement d'informations.

Education[modifier | modifier le code]

Via le "Wifi Campus" inauguré en janvier 2018, Cina Lawson a concouru au déploiement de la fibre optique sur l'ensemble des campus universitaires et des centres hospitaliers universitaires de Lomé et de Kara afin de les interconnecter et d'apporter l'internet haut-débit[36].

Elle a par ailleurs complété en juin 2018, l'initiative « Environnement Numérique de Travail - ENT » dans tous les lycées techniques et scientifiques publics du Togo[37]. L'ENT consiste en la mise à jour des ressources pédagogiques et en une plate-forme numérique comprenant un portail de services en ligne où les enseignants, les élèves et l'ensemble des personnels de l'établissement peuvent trouver les informations et services numériques en rapport avec leurs activités éducatives (cours en ligne, emploi du temps, gestion des absences, cahier de texte, etc.)[38].

Inclusion du numérique et financière[modifier | modifier le code]

En matière d'agriculture, depuis 2015 avec Agri-PME (porte-monnaie agricole), Cina Lawson a permis d'assurer l'identification des agriculteurs vulnérables et la dématérialisation du versement annuel des subventions d'engrais à leur endroit[39].

Cina Lawson a également contribué à l'initiative présidentielle « CIZO » lancée en novembre 2017 visant à étendre l'accès à l'électricité à travers la fourniture de kits solaires individuels accompagnés de matériels de confort (lampes, radio, TV, etc.) par le modèle économique « pay as you go » permis par le paiement mobile[40].

Sous son influence, la Société des Postes du Togo lance en mai 2018, le compte ECO CCP, premier compte épargne mobile gratuit et rémunéré au sein de l'UEMOA[41].

Restructuration et privatisation de Togocom[modifier | modifier le code]

Cina Lawson s'est engagée dans le renforcement de la gouvernance du secteur, à travers la mise en place de nouvelles institutions spécialisées et indépendantes à savoir l'Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes (ARCEP) et l'Agence Nationale du spectre des Radiofréquences (ANSR)[42].

En juillet 2017, Cina Lawson a initié la restructuration de l’opérateur historique de télécommunications Togo Telecom et sa filiale mobile Togo Cellulaire. Cette réorganisation s'est traduite par des changements profonds dans les structures internes des opérateurs et par leur regroupement au sein d'une holding unique : Togocom[43].

En 2018, Cina Lawson a lancé l'ouverture de capitale de Togocom déclenchant ainsi un processus de privatisation des opérateurs publics[44].

Le gouvernement togolais a annoncé en novembre 2019 la finalisation de la privatisation avec l'acceptation de l'offre d'Agou Holding pour acquérir 51% du capital de Togocom. En tant que nouvel actionnaire majoritaire, Agou Holding, un consortium composé du groupe malgache Axian Group et de la société de capital-investissement Emerging Capital Partners (ECP) spécialisée dans des investissements en Afrique, prévoit de réorganiser les services fournis par Togocom avec un investissement de 214 millions de dollars sur les 7 prochaines années. Grâce à cette transaction, Togocom est désormais évalué à plus 353 millions de dollars[45].

A la suite de cette annonce, Cina Lawson a déclaré dans un communiqué de presse que l'accord « marque une étape cruciale dans la feuille de route numérique du gouvernement »[46].

Entrepreneuriat des jeunes[modifier | modifier le code]

En 2013, Cina Lawson lance avec Claude Grunitzky le forum des jeunes entrepreneurs[47].

Elle inscrit le Togo dans la dynamique Africa Code Week[48] de SAP et Simplon pour initier la jeunesse à la programmation informatique puis lance un concours national de développement d'applications innovantes appelé "Appstogo"[49].

Cybersécurité[modifier | modifier le code]

Dans une interview accordée à La Tribune en mars 2019, Cina Lawson a souligné la nécessité de former plus d'experts togolais en matière de cybersécurité[50]. Lors de la 7ème édition de Africa CEO Forum, Cina Lawson a annoncé le lancement d'un dispositif inédit de cybersécurité au Togo baptisée Cyber Defense Africa. Il s’agit de la première institution de ce genre au Togo et surtout la première en Afrique à intégrer en son sein un Centre d'opérations de sécurité nationale (SOC) et un Computer emergency response team (CERT)[51],[52].

La joint-venture entre le gouvernement togolais et Asseco Data Systems, une société polonaise spécialisée dans les technologies de l'informatique, fournira aux citoyens, aux organisations publiques et privées du Togo et de la sous-région, des services de cyber sécurité de premier ordre. Il assurera également la formation nécessaire à la création d'un corps d'experts africains en cybersécurité[52],[53].

Le fonds d'impact 'BLOC'[modifier | modifier le code]

En tant que fervente partisane des technologies de rupture et des approches visant à influer sur l'investissement et l'inclusion financière[54], Cina Lawson a joué un rôle clé pour la création du fonds 'BLOC' (Bamboo Leapfrogging On Cryptocurrency) dont elle a annoncé le lancement lors de la 7ème édition du Africa CEO Forum, tenu en mars 2019[55],[56].

BLOC est un fonds d'impact pionnier et le premier du genre au monde à utiliser le financement mixte pour investir exclusivement dans des sociétés qui intègrent les nouvelles technologies, en particulier la blockchain, à destination des populations à revenus faibles et moyens des pays en développement[57],[58].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Togo : Cina Lawson ministre et membre de l’équipe de choc de Faure Gnassingbé – JeuneAfrique.com », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne, consulté le 10 août 2018)
  2. « Gouvernement du 17 septembre 2013 : des télécommunications à l’économie numérique », Cina Lawson,‎ (lire en ligne, consulté le 10 août 2018)
  3. Souleyman TOBIAS, « Togo : Cina Lawson pour les innovations technologiques | CIO MAG » (consulté le 28 janvier 2019)
  4. « Site de la République Togolaise, Bienvenue dans la communauté des jeunes leaders »
  5. « Forbes, The 20 Youngest Power Women In Africa 2012 »
  6. « « The 20 Youngest Power Women In Africa 2012  » : un grand merci à Forbes ! », Cina Lawson,‎ (lire en ligne, consulté le 10 août 2018)
  7. « Jeune Afrique, Les 25 femmes les plus influentes du business en Afrique » (consulté le 15 mai 2013)
  8. « Le classement des “ 55 African Doers ” selon Tropics Magazine », Cina Lawson,‎ (lire en ligne, consulté le 10 août 2018)
  9. Le JDD, « Les Napoleons récompensent leurs champions de l'innovation », sur lejdd.fr (consulté le 18 janvier 2019)
  10. a et b (en) « Kennedy School Announces 2019 Alumni Award Winners », sur www.hks.harvard.edu (consulté le 22 mai 2019)
  11. republicoftogo.com, « La Kennedy School récompense Cina Lawson », sur République Togolaise (consulté le 22 mai 2019)
  12. Togo First, « Cina Lawson, 1ère femme politique africaine à décrocher la Kennedy School Harvard Award », sur www.togofirst.com (consulté le 22 mai 2019)
  13. « Sciences Po Alumni Magazine, Madame Télécoms » (consulté le 19 juillet 2013)
  14. « World Economic Forum : Cina Lawson »
  15. « Cina Lawson et Natalie Meyenn : Bringing Cellular Phone Service to Rural Areas, Public policy for the Private Sector, Note No. 205, Mars 2000 »
  16. (en) « North America », sur Orange Business Services (consulté le 17 août 2018)
  17. republicoftogo.com, « Un nouveau gouvernement au Togo », République Togolaise,‎ (lire en ligne, consulté le 31 août 2018)
  18. republicoftogo.com, « Le Togo se lance dans l'administration électronique », République Togolaise,‎ (lire en ligne, consulté le 7 septembre 2018)
  19. Super User, « TOGOTOPNEWS - Wifi campus : la réalité d’une utilité inestimable qui se vit depuis trois mois », Togo Top News,‎ (lire en ligne, consulté le 7 septembre 2018)
  20. « Cina Lawson : « L’accès à Internet pour tous les Togolais est au cœur de nos préoccupations » », sur Le Monde.fr (consulté le 7 septembre 2018)
  21. « Télécoms : deux nouveaux fournisseurs d’accès à internet au Togo – JeuneAfrique.com », sur JeuneAfrique.com (consulté le 7 septembre 2018)
  22. « Le Togo lance les négociations pour passer à la 4G », La Tribune,‎ (lire en ligne, consulté le 7 septembre 2018)
  23. « Teolis, nouveau fournisseur d’accès à Internet, déploie son réseau au Togo – JeuneAfrique.com », sur JeuneAfrique.com (consulté le 7 septembre 2018)
  24. « Internet : avec le lancement de Canalbox, la concurrence s’emballe au Togo – JeuneAfrique.com », sur JeuneAfrique.com (consulté le 7 septembre 2018)
  25. MOOV TOGO, « Internet mobile haut débit : Moov Togo lance la 4G », Agence Ecofin,‎ (lire en ligne, consulté le 7 septembre 2018)
  26. « Togo : Pour son 20e anniversaire, Togocel annonce le lancement de la 4G - Digital Business Africa », Digital Business Africa,‎ (lire en ligne, consulté le 7 septembre 2018)
  27. « Togo : Pour son 20e anniversaire, Togocel annonce le lancement de la 4G - Digital Business Africa », Digital Business Africa,‎ (lire en ligne, consulté le 7 septembre 2018)
  28. Raouf MAMA, « ¤¤ SÉCURISATION DES INFORMATIONS AU TOGO: DEUX LOIS D’ORIENTATION VOTÉES. - Millenium Challenge Reform TOGO », M.C.R,‎ (lire en ligne, consulté le 7 septembre 2018)
  29. « Togo - loi n°2012-18 du 12 décembre 2012 », sur http://www.droit-afrique.com/, (consulté le 17 septembre 2018)
  30. « Togo - Transactions électroniques - Loi n°2017‐07 du 22 juin 2017 », sur https://www.droit-afrique.com/, (consulté le 17 septembre 2018)
  31. « Journal officiel de la République togolaise », sur http://jo.gouv.tg/, (consulté le 17 septembre 2018)
  32. « Togo : la fibre optique est inaugurée dans les administrations – JeuneAfrique.com », sur JeuneAfrique.com (consulté le 21 septembre 2018)
  33. « Togo.gouv.tg/fr, l’officiel au bout du clic - L-FRII », L-FRII,‎ (lire en ligne, consulté le 21 septembre 2018)
  34. « Les têtes d'affiches de Denise Epoté - Cina Lawson - Adjim Danngar - Augustin Vounoudougou », RFI,‎ (lire en ligne, consulté le 21 septembre 2018)
  35. « Togo : « e-village » ou la technologie au service de l’Administration territoriale – JeuneAfrique.com », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne, consulté le 21 septembre 2018)
  36. « "Wifi Campus" : l'internet haut débit s'installe dans les universités publiques du Togo », sur lavoixdelanation.info, (consulté le 28 septembre 2018)
  37. (en-US) Africa Rendez-vous, « Le Togo veut intégrer les TIC dans l'éducation - AFRICA RENDEZ VOUS - L'Afrique, par des Africains », AFRICA RENDEZ VOUS - L'Afrique, par des Africains,‎ (lire en ligne, consulté le 28 septembre 2018)
  38. « L’Environnement numérique de Travail (ENT) rendu opérationnel au Lycée d’Enseignement Technique et Professionnel d’Adidogomé-Lomé - L-FRII », L-FRII,‎ (lire en ligne, consulté le 28 septembre 2018)
  39. « Au Togo, un portemonnaie électronique, un projet de la BAD, remporte un franc succès auprès des agriculteurs », Banque africaine de développement,‎ (lire en ligne, consulté le 5 octobre 2018).
  40. « Togo: Accord avec BBOXX pour le déploiement de 300.000 systèmes solaires domestiques », Intellivoire,‎ (lire en ligne, consulté le 5 octobre 2018).
  41. « Togo : Faure Gnassingbé ouvre son compte d'épargne mobile ECO CPP et lance le service - Digital Business Africa », Digital Business Africa,‎ (lire en ligne, consulté le 11 octobre 2018)
  42. Denise Eyram, « Cina Lawson: 'Faire des TIC un bien de grande consommation' - Togo Breaking News », sur www.togobreakingnews.info (consulté le 11 octobre 2018)
  43. (en-US) Africa Rendez-vous, « Togocel et Togotelecom deviennent Togocom - AFRICA RENDEZ VOUS - L'Afrique, par des Africains », AFRICA RENDEZ VOUS - L'Afrique, par des Africains,‎ (lire en ligne, consulté le 11 octobre 2018)
  44. Souleyman TOBIAS, « Togo : le parlement acte la privatisation du Groupe TOGOCOM | CIO MAG » (consulté le 20 novembre 2019)
  45. (en) Joe Bavier, Tim Cooks, « Axian, ECP to acquire majority stake in Togo state telco », Reuters,‎ (lire en ligne, consulté le 20 novembre 2019)
  46. Rédaction, « Des investisseurs internationaux de premier plan au capital de Togocom », sur Financial Afrik, (consulté le 21 novembre 2019)
  47. « Forum des jeunes entrepreneurs 2016 : Inscrivez-vous maintenant », Tech228,‎ (lire en ligne, consulté le 19 octobre 2018)
  48. « Cina Lawson : « Le code informatique est une véritable langue vivante » – JeuneAfrique.com », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne, consulté le 19 octobre 2018)
  49. Togo Breaking News, « Les meilleures applications primées par AppsTogo - Togo Breaking News », sur togobreakingnews.info (consulté le 19 octobre 2018)
  50. « Cina Lawson : «Nous devons former plus de Togolais en matière de cybersécurité» », sur La Tribune (consulté le 26 mars 2019)
  51. (en) « Asseco is creating national cyber security center for Togo », sur asseco.com (consulté le 26 mars 2019)
  52. a et b Togo First, « A Kigali, le Togo et le Polonais Asseco annoncent la création de Cyber Defense Africa, une JV dédiée à la cybersécurité », sur www.togofirst.com (consulté le 26 mars 2019)
  53. republicoftogo.com, « Cybersécurité : le Togo s'allie au Polonais Asseco », sur République Togolaise (consulté le 26 mars 2019)
  54. « La ministre Cina Lawson appelle à décentraliser la prospérité » (consulté le 26 mars 2019)
  55. admin, « Le Togo, Bamboo Capital et Moeda Seeds Bank font "BLOC" pour lancer un fonds sur finance mixte », sur focusinfos.net, (consulté le 26 mars 2019)
  56. Togo First, « Le Togo s’engage aux côtés de Bamboo et Moeda pour lancer BLOC, premier fonds d’impact qui allie finance classique et cryptomonnaies », sur www.togofirst.com (consulté le 26 mars 2019)
  57. republicoftogo.com, « Alliance majeure dans le numérique », sur République Togolaise (consulté le 26 mars 2019)
  58. « Financement du développement : Le Togo et deux firmes internationales lancent le fonds BLOC », sur AU TOGO, (consulté le 26 mars 2019)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]