Cheng Pei-pei

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cheng et Pei.
Dans ce nom chinois, le nom de famille, Cheng, précède le nom personnel.
Cheng Pei-pei
Description de cette image, également commentée ci-après

Cheng Pei-pei en 2014.

Nom de naissance 郑佩佩
Zhèng Pèipèi
Surnom « la reine du wu xia pian »
Naissance (69 ans)
Shanghai
Profession Actrice
Films notables L'Hirondelle d'or
Le Retour de l'hirondelle d'or
Tigre et Dragon

Cheng Pei-pei (chinois simplifié : 郑佩佩 ; chinois traditionnel : 鄭佩佩 ; pinyin : Zhèng Pèipèi) est une actrice chinoise née le à Shanghai. Elle est souvent surnommée la reine du wu xia pian[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à Shanghai, elle émigre à Hong Kong (alors colonie britannique) en 1961 et entre l'année suivante à l'école d'acteurs de la Shaw[2]. Elle commence le tournage de son premier film, The Lotus Lamp (sorti en 1965), dans lequel elle joue un rôle masculin dans la lignée de la star Ivy Ling Po. Le tournage est cependant interrompu car la star du film, Lin Dai (en), doit se rendre en Corée pour un autre film. Cheng part alors à Taïwan tourner deux films, Lovers' Rock (en) (qui obtient un prix au 12e Asian Fim Festival) et Song of Orchid Island[2].

Elle devient une star en 1966 avec le film de King Hu, Come Drink with Me dans lequel elle joue le rôle de l'Hirondelle d'or. Elle est alors choisie par le réalisateur en raison de sa formation de danseuse, et malgré sa méconnaissance des arts martiaux. Elle reprend ce rôle dans le wu xia pian de Chang Cheh, Le Retour de l'hirondelle d'or (Golden Swallow). Sous contrat avec les Shaw Brothers, elle tourne avec les plus grands réalisateurs du studio : King Hu, Chang Cheh, Lo Wei, Ho Meng-hua, Umetsugu Inoue.

En 1971, elle décide de mettre fin à sa carrière et émigre aux États-Unis pour se marier. Elle tente cependant un retour en 1973 avec Tie wa, mais le film est un échec. Il lui faudra attendre le milieu des années 1980 et surtout les années 1990, pour que, portée par la vogue du cinéma asiatique et grâce à l'arrivée d'une nouvelle génération de réalisateurs qui l'admirent, elle revienne en force dans les productions de Hong-Kong. Ang Lee lui rend hommage dans Tigre et Dragon en lui donnant le rôle de Jade la Hyène.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lisa Odham Stokes, Historical Dictionary of Hong Kong Cinema
  2. a et b Cheng Pei-pei dans Cheng Pei Pei : L'Héroïne de la Shaw, de Frédéric Ambroisine

Liens externes[modifier | modifier le code]