L'Hirondelle d'or

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Hirondelle d'or - Come Drink with Me (大醉俠 dà zùi xiā) est un film hong-kongais réalisé par King Hu, sorti en 1966. Il a marqué une date importante de l'évolution du wu xia pian (film de cape et d'épée chinois).

Après l'échec commercial de son précédent film Sons of Good Earth et l'annulation de son projet suivant, le réalisateur King Hu se devait de réaliser un film rentable, avec un budget restreint : Come Drink with Me ne comportait ainsi pas de star. Il s'agissait pour la Shaw Brothers de l'un de ses premiers wuxia pian modernes, dont elle avait lancé le cycle en octobre 1965, mais les films précédents n'avaient pas rencontré le succès espéré.

Malgré une date de sortie défavorable (émeutes d'avril 1966), le film remporta un succès critique et commercial, à la fois sur les marchés sinophones (Hong Kong et Taïwan) et à l'exportation (200 000 spectateur en Corée du Sud)[1].

En raison de dissensions avec le dirigeant de la compagnie, Run Run Shaw, King Hu quitta peu après (août 1966) la Shaw pour poursuivre sa carrière à Taïwan.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans une auberge, un poète éthylique rencontre une chevalière errante, Hirondelle d'or. La jeune femme est à la recherche de son frère, haut fonctionnaire de l'Empire enlevé par une bande de brigands menée par Tigre Face-de-Jade.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • L'actrice principale, Cheng Pei-pei (qui joue le rôle d'Hirondelle d'or) est une ballerine qui devient ainsi une star du film de sabre de Hong Kong.
  • Cheng Pei-pei jouera à nouveau le rôle d'Hirondelle d'or dans le film Le Retour de l'hirondelle d'or de Chang Cheh en 1968, toujours produit par la Shaw Brothers. Mais dans ce film elle est un peu reléguée au second plan à la faveur de Jimmy Wang Yu, le héros masculin.
  • L'acteur Jackie Chan, âgé de tout juste 12 ans, joue un petit rôle dans le film.
  • Ce film aurait inspiré Tigre et Dragon (2000).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. G. C. H. Wang, King Hu and Run Run Shaw: The Clash of Two Cinema Legends in Journal of Chinese Cinemas, 2010, 4: 2, pp. 127–142 (en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]