Chartwell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Chartwell
Image dans Infobox.
Informations générales
Nom local
Chartwell ou Chartwell House
Type
Ouverture
Surface
32 hectares (80 acres)
Site web
Collections
Collections
Habitation, jardins, meubles, objets, photos, lettres, documents, livres, tableaux, médailles, souvenirs ...
Provenance
Époque
Bâtiment
Architecte
Protection
Localisation
Pays
Commune
Coordonnées
Géolocalisation sur la carte : Kent
(Voir situation sur carte : Kent)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Angleterre
(Voir situation sur carte : Angleterre)
Point carte.svg

Le manoir de Chartwell ou Chartwell (Chartwell House en anglais, prononcé : [tʃɑːtˈwɛl haʊs]) est un manoir du XVIe siècle, de style victorien, construit sur un important domaine de 32 hectares, avec jardin à l'anglaise, à trois kilomètres au sud de Westerham, dans le Kent, en Angleterre, au Royaume-Uni. Il fut la résidence officielle principale du célèbre Premier ministre du Royaume-Uni Sir Winston Churchill entre 1922 et 1965, date de sa disparition. Actuellement il est géré par le National Trust for Places of Historic Interest or Natural Beauty, la maison est classée Grade I (niveau I) aux Monuments historiques du Royaume Uni, et les jardins sont classés Grade II (niveau II).

Historique[modifier | modifier le code]

Ce manoir de deux étages en briques rouges, pignon à redents, fenêtres oriel et fenêtre à la française date du XVIe siècle.

En 1922, quelques jours après la naissance le de leur cinquième et dernier enfant Mary Churchill, Winston Churchill, alors Secrétaire d'État aux colonies du Royaume-Uni, et son épouse Clementine Churchill, achètent cette maison à la suite d'une succession du clan Campbell / clan Colquhoun qui la possède depuis 1845. Le couple y entreprend d'importants travaux de rénovation et modernisation réalisés par l’architecte anglais Philip Tilden, sur un domaine de 32 hectares de terre agricole et de forêt, jardin à l'anglaise, roseraie et jardin d'eau, jardin potager, viviers, , ferme agricole, ...

Le couple y reçoit de très nombreux amis proches influents, personnalités aristocratiques, politiques, géopolitiques, d'alors, dont Charlie Chaplin, Albert Einstein, Frederick Lindemann, Edward Marsh, Lawrence d’Arabie, Frederick Edwin Smith, Brendan Bracken, Harold Macmillan, David Lloyd George... Churchill y rédige durant ses nombreux séjours une grande partie de son importante œuvre littéraire historique prolifique, dont A History of the English-Speaking Peoples... (Œuvre littéraire de Winston Churchill, il reçoit le Prix Nobel de littérature en 1953), et y peint et expose une grande partie de ses 500 tableaux.

Durant les bombardements stratégiques aériens allemands de la Seconde Guerre mondiale, Churchill et sa famille s'installent à Chequers, maison de campagne des Premier ministre du Royaume-Uni près du centre de commandement Churchill War Rooms de Londres (Chartwell étant géographiquement plus vulnérable aux bombardements allemands).

En 1938, à la suite de pertes d'argent importantes , le couple est obligé de mettre la demeure en vente. Churchill est alors aidé par d'importants dons d' amis qui lui évitent cette vente, dont Henry Strakosch en 1938, puis en 1946 par un consortium , organisé par Sir William Berry (1er vicomte Camrose), qui achète et gère le domaine pour lui, et lui loue à vie contre un loyer symbolique.

En 1965 à la disparition de Churchill, le domaine est cédé au National Trust for Places of Historic Interest or Natural Beauty et transformé en musée national, avec meubles, livres, tableaux, distinctions (liste des distinctions de Winston Churchill), objets, cadeaux, souvenirs, atelier d'artiste, d'un des plus célèbres hommes d’état britannique, considéré comme un des pères de l'Europe...

Lieu de tournage[modifier | modifier le code]

En 2016, une équipe de l'émission Secrets d'Histoire a tourné plusieurs séquences au manoir dans le cadre d'un numéro consacré à Winston Churchill, intitulé Churchill, le lion au cœur tendre et diffusé le sur France 2[1].

En janvier 2021 la chaîne de télévision France 5 a diffusé un documentaire français intitulé Chartwell, l’autre vie de Winston Churchill. Réalisation Jean Rousselot.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Antoine Capet, Churchill : Le dictionnaire. Paris : Perrin, 2018 (862 p.), Rubrique "Chartwell", p. 153-156.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Numéro inédit de Secrets d'Histoire consacré à Sir Winston Churchill ce mardi soir », sur Blogtvnews, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]