National Trust for Places of Historic Interest or Natural Beauty

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les panneaux d’information sont apposés systématiquement sur toutes les propriétés du NT.
Manoir de Barrington Court – propriété gérée et entretenue par le NT, il est partiellement loué à une société de décoration et de création de mobilier ancien.

Le National Trust for Places of Historic Interest or Natural Beauty (connu communément comme National Trust ou NT) est une association à but non lucratif britannique[1] fondée dans le but de conserver et de mettre en valeur des monuments et des sites d’intérêt collectif. Le NT intervient en Angleterre, au Pays de Galles, sur l'île de Man et en Irlande du Nord.

Créé en 1895, le National Trust est devenu en un siècle la plus importante organisation de ce type en Europe et le deuxième propriétaire foncier privé du Royaume-Uni, après la Couronne. Le NT gère plus de 300 monuments et 200 jardins qui vont de sites mégalithiques à des manoirs de toutes époques. Son champ d’intervention inclut des édifices industriels, des collections, et même la maison d’enfance de Paul McCartney. Le NT possède 250 000 hectares de terres et 1 200 kilomètres de côtes, acquises principalement à travers le projet de sauvegarde « Neptune ».

Les modes de financement[modifier | modifier le code]

  • Les fonds issus des cotisations des membres (de 60 € pour un membre à 110 € annuels pour une famille) représentent 30 % des revenus soit environ 140 M€[2]. En octobre 2012, le National Trust a atteint 4 millions de membres[3].
  • Le NT retire une partie importante de ses ressources de ses placements financiers et des revenus de ses propriétés.

Les propriétés, qu’elles soient léguées ou qu’elles aient fait l’objet de donations, peuvent être en effet cédées ou aliénées en fonction du contrat initial. La cession de propriétés ne concerne évidemment pas les biens d’intérêt collectif, par définition inaliénables. Par contre, de nombreux édifices ou terrains, sans valeur historique notable sont reçus par le NT. Il est défini dès le départ avec le donateur quelles parties de la donation ou du legs pourront être cédées pour assurer la conservation de la propriété principale. D’autres propriétés sont données spécifiquement dans le but d’être vendues afin de dégager des ressources pour des projets de plus grande ampleur. La tendance actuelle du NT est de céder des propriétés. Les prix élevés de l’immobilier en Grande-Bretagne entraînent en effet un faible rendement. Le placement des sommes retirées de leur vente se révèle donc beaucoup plus rentable.

Un projet de restauration de 15 années et de 16 M€ pour le manoir médiéval d’Ightham Mote, financé à 40 % par l’État à travers le English Heritage.

Certaines propriétés – cottages généralement parmi les mieux situés – sont aménagés et loués comme demeures de vacances. Le NT gère ainsi plus de 330 cottages, souvent de grande qualité, parfois issus de la conversion de bâtiments inhabituels, phares, châteaux…

Le NT met aussi en location une partie des édifices ou propriétés conservées. Ces locations sont encadrées par des contrats. Le locataire s’engage à appuyer la démarche de conservation et de mise en valeur des propriétés. Ces locations concernent les terrains agricoles ou les pâturages, des pubs ou auberges mais aussi des édifices aussi importants que Barrington Court.
Le NT lance des appels publics à travers ses publications pour trouver les locataires à certaines demeures historiques. Gunby Hall dans le Lincolnshire est ainsi libre à la location. Prévoir un budget annuel de 150 000 € pour entretenir les 10 chambres, le parc et les jardins de ce manoir XVIIe.

La maîtrise de la communication[modifier | modifier le code]

Le NT consacre 50 M€, soit 11 % de son budget annuel au recrutement des membres, à la publicité et à la communication. La silhouette de la branche de chêne est devenue un logo reconnu à travers tout le pays. Tous les édifices sont documentés selon une charte graphique unifiée. Les chemins, barrières, clôtures portent des plaques informant le visiteur que la propriété appartient au NT. La plaque, généralement inaltérable, encourage discrètement le passant à faire un don pour la conservation du site ou à venir aider les volontaires.

L’appel aux volontaires[modifier | modifier le code]

Comme toutes les organisations à but non lucratif britanniques, le NT fonde une grande part de son succès sur le recrutement de bénévoles. Ces bénévoles (qu’il vaut mieux appeler volontaires pour respecter le sens anglo-saxon) consacrent une partie de leur temps à un monument, une propriété ou une collection auquel ils sont attachés. Leurs tâches sont extrêmement variées, de l’accueil du public à l’entretien des jardins. Ces volontaires sont également des spécialistes, architectes, ouvriers, restaurateurs, juristes ou comptables qui complètent les équipes permanentes. Ils représentent 67 000 personnes[4] de tous âges. Le NT prend un soin particulier de ses volontaires en leur assurant un encadrement de qualité et une formation de haut niveau qui rend cette expérience suffisamment enrichissante pour maintenir parmi eux un haut niveau de motivation.
L’organisation de cet appel permanent au volontariat s’apparente largement à la tradition du scoutisme, fortement ancrée dans la culture britannique.

Une gestion diversifiée[modifier | modifier le code]

Le NT se caractérise par l'exceptionnelle souplesse de gestion des diverses propriétés.
Dans un cadre intellectuel strict de conservation pour les générations futures, le NT s'adapte à chaque situation avec une volonté de mise en valeur et d'insertion dans la culture locale. Ainsi, le manoir de Wightwick dans les West Midlands, donné au NT du vivant de son propriétaire avec ses superbes collections, fut enrichi par celui-ci jusqu'à sa disparition.
Le NT gère également avec attention l'ensemble des ouvrages des bibliothèques des monuments comme des maisons les plus modestes[5], les considérant comme inséparables de l'histoire et de la sensibilité des hommes qui les ont habités.
Dans le même esprit, le National Trust restaure et met en valeur la face cachée de ces édifices : travail des servantes ou des cuisiniers, condition de vie des domestiques et serviteurs qui assuraient le lustre et l'apparat de l'aristocratie.

Durant ces dernières années, chaque propriété a été invitée à réduire son impact environnemental. Cette exigence a produit une floraison de solutions éco-environnementales : réduction des périodes d'ouverture pour limiter le chauffage des grands édifices, remise en service de petites centrales électriques qui existaient sur certains sites, production en propre de légumes ou de fruits pour les restaurants des propriétés.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. conservation charity
  2. données 2005
  3. Rapport annuel 2012
  4. Rapport annuel 2011/12
  5. Le NT possède la 5e plus importante bibliothèque du Royaume-Uni.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]